Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Zdeno Chara excelle et les Bruins battent les Rangers 3-2

vendredi 2013-11-29 / 16:48 / LNH.com - Nouvelles

Par Matt Kalman - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Zdeno Chara excelle et les Bruins battent les Rangers 3-2
Zdeno Chara excelle et les Bruins battent les Rangers 3-2

BOSTON – Les Bruins de Boston ont dû compter sur leur capitaine Zdeno Chara pour venir à bout des Rangers de New York 3-2 vendredi après-midi.

Le défenseur format géant a contribué avec un tour du chapeau à la Gordie Howe: il a servi la passe qui a mené au but de Brad Marchand, il a marqué le but victorieux et il a eu le meilleur dans une bagarre avec Brian Boyle.

Patrice Bergeron a réussi l’autre but des Bruins, la réplique des visiteurs au TD Garden venant de Rick Nash et Ryan McDonagh.

Tuukka Rask n’a été mis à l’épreuve que 19 fois devant le filet des Bruins, qui ont une fiche de 8-0-2 à leurs 10 derniers matchs à domicile. Henrik Lundqvist a effectué 25 arrêts.

« Oui celle-là fait mal, c’est certain. On a travaillé fort et on a vraiment bataillé dans notre propre zone, mais on y a passé trop de temps, a déclaré McDonagh. On a rien réussi à générer avec nos trios et on n’a pas pu les coincer dans leur zone comme ils l’ont fait avec nous. »

Les Bruins ont su rebondir après avoir subi leur plus cinglante défaite de la saison, 6-1 mercredi à Detroit, en parvenant à combler un déficit de 2-1 en troisième période. Ce faisant, ils ont mis fin à une impressionnante séquence de 101 matchs des Rangers, remontant à 2010, à l’issue desquels ils ont amassé au moins un point quand ils menaient après deux périodes.

Contre les Red Wings, les Bruins ont alloué leur plus haut total de buts cette saison et enregistré leur pire total de lancers (17).

« Oui, on s’est vraiment senti mal après ce match-là, a dit Chara. C’était juste une de ces soirées où on n’a rien réussi à exécuter et rien ne se passait pour nous. Detroit a vraiment bien joué et ils méritaient vraiment de gagner ce match-là, mais ce genre de choses arrivent et il faut se concentrer sur la façon dont on rebondit et dont on se regroupe par après. J’ai cru qu’aujourd’hui (vendredi) on avait assez bien fait ça. »

Les Rangers ont tout de même complété un déplacement de cinq matchs sur la route avec une fiche positive de 3-2.

Les Bruins avaient déjà dominé la deuxième période, mais sans parvenir marquer. C’est un but chanceux de Bergeron qui a créé l’égalité dès la deuxième minute de la troisième. Son tir sur réception d’une passe de Marchand a été bloqué par Lundqvist, mais la rondelle a rebondi sur le défenseur Dan Girardi puis dans le filet.

Chara a fait pencher la balance en faveur des Bruins à la 12e minute en marquant d’un puissant lancer frappé après avoir capté une passe de David Krejci.

« Je crois que notre équipe en entier a joué avec plus d’émotion, évidemment quand on compare ce match avec le précédent », a mentionné l’entraîneur des Bruins, Claude Julien. « Alors on voit la personnalité de notre équipe. Tu te fais battre comme la dernière fois, tu veux revenir et tu veux certainement te racheter. Selon moi, aujourd’hui (vendredi) nous avons joué un bon match en général. Beaucoup de jeu physique, beaucoup d’émotion et de chances de marquer. On en a obtenues beaucoup. On a atteint des poteaux aussi. Mais je pense que c’était vraiment une bonne performance, je sens que nous avons été la meilleure équipe. Et c’est ce que je voulais de notre équipe. »

Les deux formations ont marqué les trois premiers buts de la rencontre en moins de trois minutes au cours de la deuxième moitié de la première période.

Marchand a d’abord marqué en tirant sur réception après une longue passe transversale de Chara. Les Rangers ont réagi grâce à un bel effort de Nash, qui a réussi à se débarrasser de Bergeron et Chara en s’amenant de l’arrière du filet pour battre Rask d’un tir du côté du bâton.

Les Rangers ont pris l’avance lorsque McDonagh a saisi une passe de Derick Brassard pour déjouer Rask encore une fois du côté du bâton.

Les Rangers ont eu droit à quatre avantages numériques au cours de cette période sans pouvoir en profiter.

« On a eu exactement ce qu’on méritait », a déclaré l’entraîneur des Rangers, Alain Vigneault. « Trop de joueurs n’ont pas donné le meilleur d’eux-mêmes contre les finalistes de la Coupe Stanley, une équipe qui n’était vraissemblablement pas satisfaite de sa performance [de mercredi]. On aurait pu faire de cette séquence un très solide séjour sur la route, au lieu d’en connaître un correct. »

Ces deux vieux rivaux de l’Association de l’Est ne s’affronteront plus avant le 2 mars, au Madison Square Garden, mais seront tous les deux à l’œuvre une deuxième journée de suite samedi. Les Bruins feront face aux Blue Jackets de Columbus, encore une fois à domicile, et les Rangers se mesureront aux Canucks de Vancouver à New York.

 

La LNH sur Facebook