Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    La pression est forte pour que la Russie remporte l’or à Sotchi

    vendredi 2013-11-29 / 6:00 / Jeux de Sotchi 2014

    Par Vassili Ossipov - Journaliste NHL.com

    Partagez avec vos amis


    La pression est forte pour que la Russie remporte l’or à Sotchi
    Les prochains Jeux Olympiques de Sotchi seront vraiment spéciaux pour les membres de l’équipe de hockey de la Russie.

    Les prochains Jeux Olympiques de Sotchi seront vraiment spéciaux pour les membres de l’équipe de hockey de la Russie.

    Ce n’est pas seulement parce que les Jeux auront lieu dans leur pays, où les 150 millions de partisans n’accepteront rien de moins que la médaille d’or. L’autre raison tient au fait que les joueurs étoiles Alex Ovechkin, Evgeni Malkin, Pavel Datsyuk, Ilya Kovalchuk et le reste de l’équipe tenteront de prendre leur revanche sur le Canada, leurs rivaux historiques.

    L’embarras de la défaite des Russes en quarts de finale aux Jeux Olympiques de Vancouver en 2010, où ils avaient été écrasés 7-3 par la formation du pays hôte, ne sera pas oublié s’il n’est pas vengé. Ce sentiment a été résumé par Malkin en ce qui concerne cette dure défaite.

    « Honnêtement, je ne peux pas croire ce qui est arrivé. Je suis très déçu, a dit Malkin. Le Canada était très motivé pour prouver au monde entier qu’ils ont la meilleure équipe de hockey. Et c’est exactement ce qu’ils ont fait. Nous devons apprendre d’eux dans tous les aspects : l’entraînement, le dépistage, l’encadrement. Et nous ne devrions pas considérer que c’est embarrassant. Sinon, nous n’aurons pas une chance de rivaliser et de gagner au plus haut niveau. Nous devons tous prouver à Sotchi devant nos partisans que le désastre de Vancouver n’était rien qu’un accident de parcours. »

    Il est difficile d’imaginer que la Russie n’a pas remporté la médaille d’or aux Jeux Olympiques en plus de 20 ans depuis les Jeux d’Albertville en 1992. Cinq tournois ont eu lieu depuis. Autre chose qu’une première place à Sotchi sera considérée comme n’étant rien de moins qu’un fiasco majeur.

    Avec la pression qui vient de toutes parts, il est très important d’assembler la bonne formation. Quel équilibre faudra-t-il entre les joueurs étoiles de la LNH et les joueurs de la Kontinental Hockey League (KHL), qui sont plus à l’aise sur les patinoires européennes de plus grande dimension ? Comment constituer les trios les plus productifs ? Qui sera le premier choix devant le filet ? Voici un aperçu de ce qui pourrait être la formation olympique finale de la Russie.

    LES ATTAQUANTS
    Alex Ovechkin Pavel Datsyuk Alexander Semin
    Ilya Kovalchuk Evgeni Malkin Alexander Radulov
    Nikolai Kulemin Artem Anisimov Vladimir Tarasenko
    Viktor Tikhonov Alexei Tereschenko Evgeny Kuznetsov
    Nail Yakupov Alexander Perezhogin


    Il sera difficile pour les entraîneurs de déterminer qui sera le joueur de centre du premier trio. Malkin et Datsyuk sont des joueurs formidables qui peuvent créer des occasions de marquer pour eux ou pour un coéquipier avec presque rien. Chacun connaît aussi une excellente saison jusqu’à maintenant.

    Le choix des entraîneurs s’arrêtera probablement sur Datsyuk, le joueur de centre des Red Wings de Detroit. Il sera jumelé à Ovechkin, une machine à marquer des buts avec les Capitals de Washington, et son ancien coéquipier Alex Semin, qui devrait être de retour avec les Hurricanes de la Caroline avant février à la suite d’une commotion cérébrale. Les trois ont passé beaucoup de temps ensemble, incluant les Jeux Olympiques de Vancouver il y a quatre ans.

    Malkin pivotera probablement un trio avec les deux joueurs étoiles les plus connus dans la KHL, Ilya Kovalchuk et Alexander Radulov. Malkin et Kovalchuk ont connu récemment de longues disettes. Malkin a atteint un sommet personnel de 15 matchs sans but, tandis que Kovalchuk n’a pas marqué en six matchs avec le SKA Saint-Pétersbourg. Le fait de les regrouper au sein du même trio pourrait créer une chimie nécessaire pour augmenter la production offensive de la Russie.

    Le troisième et le quatrième trio seront probablement formés par des joueurs provenant des mêmes ligues. Le « trio de la LNH » sera pivoté par le joueur de centre des Blue Jackets de Columbus Artem Anisimov, qui connaît une bonne saison et ce qui est plus important, il a aussi amélioré ses habiletés en défensive.

    Le « trio de la KHL » mettra en vedette le jeune joueur étoile Evgeny Kuznetsov, un choix de première ronde (26e au total) des Capitals en 2010. Il est revenu au jeu récemment après avoir soigné une blessure et s’il parvient à rester en santé, Kuznetsov pourrait être une force en février.

    Malgré un départ difficile, il ne faut pas écarter l’attaquant des Oilers d’Edmonton Nail Yakupov, qui possède suffisamment de talent pour avoir un impact à Sotchi.

    LES DÉFENSEURS
    Andrei Markov Alexei Emelin
    Sergei Gonchar Slava Voynov
    Ilya Nikulin Evgeny Medvedev
    Nikita Nikitin Fedor Tyutin


    La première paire de défenseurs sera fort probablement composée d’Alexei Emelin et Andrei Markov, deux joueurs du Canadien de Montréal. Ils se connaissent très bien et ils formeront une paire équilibrée. Emelin est un joueur robuste tandis que Markov est davantage un fabricant de jeux. Leur seule inquiétude est de demeurer en santé. Ils ont une propension aux blessures.

    Slava Voynov est celui parmi les jeunes défenseurs russes qui a fait le plus de progrès lors des deux dernières saisons et il est devenu un des joueurs clés à la ligne bleue des Kings de Los Angeles. Il est généralement sur la patinoire lors des désavantages et ou des avantages numériques, ce qui en dit long sur la confiance que ses entraîneurs lui témoignent. Il possède beaucoup de rapidité et un tir frappé du tonnerre. Il a une bonne chance de devenir une étoile dans son pays natal avec une solide prestation à Sotchi.

    Pour le moment, il est difficile de dire quelle sera le choix des entraîneurs de la Russie pour la troisième paire de défenseurs. Les deux duos évoluent ensemble avec leurs équipes respectives, le Ak Bars Kazan et les Blue Jackets de Columbus. Comme chez les attaquants, le facteur clé pourrait être l’expérience sur des patinoires de plus grande dimension, ce qui favoriserait le duo Ilya Nikulin/Evgeny Medvedev.

    LES GARDIENS
    Semyon Varlamov
    Sergei Bobrovsky
    Alexander Eremenko


    Le gardien de l’Avalanche du Colorado Semyon Varlamov a la meilleure chance de devenir le gardien partant de la Russie. Même s’il a une cause en instance devant les tribunaux, Varlamov continue d’être très constant devant le filet cette saison. L’addition par l’Avalanche du légendaire Patrick Roy comme entraîneur en chef et d’un des meilleurs entraîneurs des gardiens dans l’histoire du hockey, François Allaire, a rendu Varlamov plus confiant et ça lui a permis d’élever son jeu à un nouveau niveau.

    Le gagnant du trophée Vézina en 2013, Sergei Bobrovsky, n’a pas été particulièrement impressionnant jusqu’à maintenant cette saison. Le gardien de Columbus n’est pas aussi constant que la saison dernière. Il a encore le temps de s’améliorer mais pour le moment, il semble que les entraîneurs choisiront Varlamov pour être le gardien partant de la Russie.

    Comme le gardien des Islanders de New York Evgeni Nabokov est à l’écart en raison d’une blessure, le troisième poste devant le filet est disponible et il pourrait être attribué au gardien du Dynamo de Moscou Alexander Eremenko, qui a été presque sans faille au cours des deux derniers mois.

    LES AUTRES CANDIDATS


    Il est certain que l’addition de la jeune merveille de 18 ans Valeri Nichushkin des Stars de Dallas sera envisagée. Il progresse rapidement, ayant des mains rapides et un excellent coup de patin. Vadim Schipachev, un coéquipier de Kovalchuk et de Viktor Tikhonov avec le SKA, a réussi sept buts et 19 points en 29 matchs et il est aussi un candidat.

    Le défenseur des Oilers Anton Belov et Anton Volchenkov des Devils du New Jersey pourraient procurer de la robustesse à la ligne bleue. Belov obtient plus de temps de glace et il devient un des joueurs clés de son équipe. Volchenkov a une longue histoire avec la Russie et son expérience de la compétition aux plus hauts niveaux pourrait certainement aider.

    Si Nabokov se remet à temps de sa blessure à l’aine pour pouvoir s’entraîner suffisamment avant les Jeux Olympiques, il pourrait toujours obtenir un poste. Il a connu deux bonnes années avec les Islanders et malgré ses 38 ans, Nabokov est toujours un gardien de classe mondiale. Konstantin Barulin, du Ak Bars, connaît une saison convenable et son expérience pourrait être utile à la Russie si un des autres gardiens était blessé.

     

    La LNH sur Facebook