Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Le Canadien résiste à la remontée des Penguins en troisième période et l’emporte 3-2

samedi 2013-11-23 / 23:58 / LNH.com - Nouvelles

Par Emna Achour - Journaliste LNH.com


MONTRÉAL – Après avoir fait le coup à Alexander Ovechkin et sa bande vendredi soir, le Canadien de Montréal a remis ça samedi au Centre Bell, limitant les puissants Penguins de Pittsburgh à deux buts en route vers une victoire de 3-2.

Max Pacioretty – avec deux buts – a mené l’attaque du Tricolore, qui a ainsi signé un quatrième gain à ses cinq derniers matchs. Tomas Plekanec a complété la marque avec son septième de la saison.

Le CH a ainsi disposé de l’équipe qui trône au premier rang de la section métropolitaine, après avoir eu le dessus sur celle qui figure au deuxième rang (les Capitals de Washington) vendredi.

En plus d’avoir marqué, Plekanec a été utilisé pendant la majeure partie de la soirée contre le trio de Sidney Crosby. Plekanec a d’ailleurs gagné 76 pour cent de ses mises en jeu, contre seulement 20 pour cent pour le capitaine des Penguins.

« Tomas a été très bon ce soir (samedi), il a réussi à marquer un gros but, un but inattendu, mais tous les aspects de son jeu ont été excellents, a déclaré Michel Therrien. Pour lui, c’est toujours un défi d’affronter les meilleurs joueurs de la Ligue nationale, et il l’a bien relevé. »

On a pu apercevoir quelques signes d’animosité entre les deux joueurs de centre pendant la rencontre, surtout après que le Canadien eut pris l’avance 3-0. Plekanec et Crosby ont aussi semblé s’échanger quelques mots, disons, pas très catholiques à un certain moment.

« Je n’ai rien dit, c’est lui qui a parlé tout le long », a expliqué Plekanec, moqueur. « Je ne faisais qu’écouter. J’ai une bonne oreille. »

Mais échange de mots ou pas, c’est tout de même le no 14 du Canadien qui a eu le dessus dans cette bataille. D’après Plekanec, il est assez facile de percer la carapace de Crosby.

« C’est sa faiblesse. Tout le monde le sait, a dit Plekanec. Quand il court partout, qu’il distribue des coups de bâton, frappe des gars par derrière, tu sais qu’il est sorti de son plan de match. »

Pacioretty a maintenant inscrit cinq buts à ses trois derniers matchs, incluant un tour du chapeau mardi face au Wild du Minnesota.

Le Canadien a cependant eu chaud, alors que James Neal – qui a marqué les deux buts des siens – a déjoué Carey Price alors qu’il restait moins de trois minutes à faire à la troisième période.

C’est son compagnon de trio Evgeni Malkin qui a fait tout le travail, fonçant vers le but avec la rondelle avant de la passer rapidement à Neal à l’embouchure, qui n’a eu qu’à la pousser dans le filet. Malkin a cependant chuté lourdement contre la bande derrière Price et est demeuré étendu quelques minutes sur la patinoire avant de regagner le banc des siens. D’après son entraîneur Dan Bylsma, ce n’est rien d’assez grave pour mettre en péril sa participation au match de lundi face aux Bruins de Boston.

« Je n’ai aucune raison de croire qu’il ne serait pas [ok pour Boston], a-t-il déclaré. Il a eu un gros coup au coccyx, mais il était correct. »

Price a repoussé 29 rondelles au total, dont quelques arrêts spectaculaires en première période.

Selon Bylsma, c’est le gardien du Canadien qui a fait la différence en début de match.

« On a obtenu de bonnes opportunités, on a raté le filet dans l’enclave une fois, mais [Price] était solide, a-t-il indiqué. Même en troisième période il a fermé la porte, on n’a pas réuusi à percer sa muraille. En première période, il a définitivement fait trois ou quatre très bons arrêts qui ont fait la différence. »

Marc-André Fleury a quant à lui alloué trois buts sur 29 lancers.

Le Tricolore a ainsi pris sa revanche des Penguins, qui avaient remporté les trois duels entre les deux équipes la saison dernière.

Après une première période somme toute égale pour les deux équipes, Pacioretty a brisé l’égalité de 0-0 à 1:53 du deuxième vingt à la suite d’un revirement des Penguins. Le défenseur recrue Olli Maatta a voulu tenter une passe pour une sortie de territoire, mais Pacioretty l’a intercepté en zone neutre avant de s’amener en territoire des Penguins et de décocher un tir des poignets précis que Fleury aimerait sans doute revoir.

Le Canadien a doublé son avance en inscrivant un autre but dans les premières minutes d’une période, quand Plekanec a touché la cible alors qu’il n’y avait que 65 secondes d’écoulées à l’engagement. Pendant que Chriz Kunitz et Brendan Gallagher étaient tous les deux au cachot pour rudesse à la suite d’une échauffourée survenue en toute fin de deuxième tiers, Subban a fait un beau jeu à la ligne bleue pour préserver la rondelle en zone des Penguins et a passé à Markov à l’aile droite. Markov a repéré Plekanec dans l’enclave, et le Tchèque a déjoué Fleury entre les jambières.

Pacioretty a ensuite inscrit son deuxième du match seulement 1:20 plus tard après un cafouillage de Malkin à sa ligne bleue. Le Russe n’a pas été en mesure de garder la rondelle en sa possession, Pacioretty s’en est emparé et a filé sur l’aile droite alors que Kristopher Letang le surveillait de près, avant de battre Fleury du côté du bâton à sa droite.

Letang disputait le 400e match de sa carrière dans la LNH.

Un peu plus de deux minutes après le filet de Pacioretty, Brian Gionta a écopé d’une pénalité pour avoir accroché. Neal en a profité pour marquer son premier de la rencontre d’un tir sur réception du cercle des mises en jeu à la gauche de Price. Malkin a également récolté une aide sur le jeu.

Rene Bourque a raté une troisième rencontre de suite samedi, lui qui souffre d’une blessure au bas du corps. Davis Drewiske (épaule) figure quant à lui toujours sur la liste des blessés.

Chez les Penguins, Beau Bennett a quitté le match face aux Islanders en troisième période et Bylsma a confirmé en fin d’après-midi qu’il n’avait pas fait le voyage avec l’équipe à Montréal et qu’il allait donc rater le match de samedi. C’est l’ancien du Canadien Matt D’Agostini qui a pris sa place dans la formation. Chuck Kobasew (bas du corps), Tomas Vokoun (caillot de sang au bassin) et Rob Scuderi (cheville) demeurent de leur côté sur la touche.

Pour toutes les nouvelles et analyses des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2014, choisissez votre séries
vs.
La série débute le 18 avril
vs.
Montréal mène la série 1-0
vs.
Pittsburgh mène la série 1-0
vs.
New York mène la série 1-0
vs.
Le Colorado mène la série 1-0
vs.
St. Louis mène la série 1-0
vs.
Anaheim mène la série 1-0
vs.
San Jose mène la série 1-0
 

La LNH sur Facebook