Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Les histoires du deuxième quart de la saison: le Lightning, Steen et Suter

vendredi 2013-11-22 / 14:21 / LNH.com - Nouvelles

Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

Partagez avec vos amis


Les histoires du deuxième quart de la saison: le Lightning, Steen et Suter
Voici quelques histoires qui méritent que nous gardions un œil dessus alors que l’on vient de commencer le deuxième quart de la saison 2013-14.

Maintenant que le quart de la saison est complété, LNH.com jette un coup d’œil sur les faits saillants jusqu’ici ainsi que sur la lutte aux différents trophées.

Le milieu de la saison 2013-14 coïncidera avec la fin de l’année 2013. Les questions soulevées dans le premier quart de la saison pourraient trouver leurs réponses dans le deuxième quart.

Voici quelques histoires qui méritent que nous gardions un œil dessus alors que l’on vient de commencer le deuxième quart:

Est-ce que le Lightning continuera de tonner à travers la ligue?

Le Lightning de Tampa Bay a été l’une des grandes surprises du premier quart de la saison. Peu de personnes l’avaient considéré comme un candidat à la Coupe Stanley, mais il figure parmi les meilleures équipes de l’Association de l’Est depuis le début de la saison.

Cependant, le Lightning doit son rendement en grande partie au jeu exceptionnel de son premier joueur de centre Steven Stamkos. Ce dernier a marqué 14 buts en 17 matchs, mais il s’est fracturé la jambe droite le 11 novembre et il sera absent du jeu pour une période indéterminée.

Comment se comportera le Lightning sans lui? L’équipe a remporté ses deux premiers matchs, mais a perdu les trois suivants avant d’affronter les Ducks d’Anaheim, vendredi. L’équipe occupe le deuxième rang de la section Atlantique et l’entraîneur en chef, Jon Cooper, ne croit pas que les siens vont s’effondrer.

« J’ai mentionné aux joueurs que lorsqu’il (Stamkos) jouait, les gens ne regardaient pas l’équipe jouer », a dit Cooper au site internet de l’équipe. « Les gens ne se rendaient pas compte que nous étions au sommet du classement. L’ironie est que sans Stamkos, le monde du hockey nous observe. J’ai dit aux joueurs qu’ils ne devaient pas laisser tomber les amateurs et l’organisation. Je leur ai demandé de jouer avec passion, que les 19 joueurs prennent la relève de celui qui manque et le tout tombera en place. »

Est-ce que les nouveaux entraîneurs régleront les problèmes de leur équipe?

Trois entraîneurs en chef ont été congédiés dans le premier quart de la saison: Peter Laviolette par les Flyers de Philadelphie le 7 octobre, il a été remplacé par Craig Berube; Kevin Dineen par les Panthers de la Floride le 8 novembre, il a été remplacé par Peter Horachek; et Ron Rolston le 13 novembre, il a été remplacé de façon intérimaire par Ted Nolan.

Pour Berube et Horachek, qui ont longtemps été des entraîneurs-adjoints dans la LNH, ils dirigent une équipe de la LNH pour la première fois. Pour Nolan, il effectue un retour derrière le banc de la première équipe de la LNH qu’il a dirigée en 1995.

Alors, quelle est la fiche des nouveaux entraîneurs en chef? Nolan a remporté sa première rencontre, mais a perdu les trois suivantes, pendant que Horachek présente un dossier de 3-4-0 en sept matchs. Berube, qui occupe le poste depuis 18 matchs, croit que ses joueurs ont finalement commencé à mettre en pratique l’essentiel de son système. Après avoir présenté une fiche de 4-7-1 sous Berube, les Flyers ont conservé un dossier de 5-0-1 à leurs six derniers matchs et ils se sont approchés à trois points de la troisième place de la section Métropolitaine.

« Je pense que les jeux deviennent plus naturels et on pense moins », a déclaré l’attaquant Matt Read au quotidien Philadelphia Inquirer. « On le remarque pendant les matchs; on applique plus de pression, on crée plus de revirements dans la zone neutre et on joue mieux à la défense. »

Mais pourront-ils poursuivre ainsi? Et les Panthers et les Sabres pourront-ils se regrouper quand les joueurs auront apprivoisé le nouveau système?

Est-ce que Steen continuera de marquer?

L’attaquant Alexander Steen, des Blues de St. Louis, a connu sa meilleure saison en marquant 24 buts en 68 matchs en 2009-10. Au rythme où il marque, il atteindra ce total au début de décembre.

Est-ce que Steen pourra conserver ce rythme? Il totalise 17 buts en 21 matchs et il est à égalité au premier rang de la ligue chez les buteurs avant les matchs de la fin de semaine.

À ce rythme, il marquera 66 buts. Il est difficile d’imaginer qu’il pourrait conserver ce rythme, mais est-ce qu’une saison de 40 buts est possible?

« Steen est confiant comme pas un en ce moment et il semble en feu », a déclaré le capitaine des Blues et son compagnon de trio, David Backes. « Il est très confiant. Il a toujours eu un bon tir, mais je pense qu’il a ce sentiment qu’il va marquer à chaque tir. De la façon qu’il tire, c’est difficile pour les gardiens. Il est difficile de jouer contre lui en raison de ses habiletés et de son éthique de travail. Il obtient plusieurs occasions de marquer à chaque match et il trouve le fond du filet. C’est plaisant à voir.

« Il a la confiance qu’il peut dominer à chaque match et c’est ce qu’il fait parce qu’il est si bon. »

Est-ce que Suter peut continuer à jouer autant?

Il est presque aussi étrange de voir le défenseur du Wild du Minnesota, Ryan Suter, à l’extérieur de la glace qu’il est difficile de le trouver sur la patinoire. Il accumule les minutes comme Joey Chestnut mange des hot dogs le 4 juillet.

Suter domine la ligue avec une moyenne de temps d’utilisation de 29:32 par match. Si Suter maintient ce rythme, il deviendra le joueur qui a obtenu le temps d’utilisation le plus élevé en une saison depuis que Chris Pronger qui avait maintenu une moyenne de 30:14 par match avec les Blues en 1999-2000.

Il a joué plus de 30 minutes dans 11 des 23 matchs du Wild, et il a été utilisé moins de 25 minutes qu’une seule fois.

Son temps d’utilisation n’a pas diminué son efficacité. Il a amassé 14 assistances et présente un différentiel de zéro, pendant que le Wild est l’équipe qui accorde le moins de tirs par match. Suter croit que rien ne changera.

« Je crois que plus que je joue, meilleur que je suis, a-t-il dit. Je ne suis pas fatigué. Dans le feu de l’action, je tente simplement de gagner, je ne pense pas à la fatigue. »

L’entraîneur en chef du Wild, Mike Yeo, devra commencer à diminuer le temps d’utilisation de Suter afin qu’il soit reposé pour les séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Le hic, cependant, est de savoir comment les chances du Wild pour les séries éliminatoires seront affectées en réduisant le temps de glace de Suter? C’est une question d’équilibre et l’équipe devra trouver le juste milieu.

Est-ce que les pourparlers d’échanges vont s’intensifier?

Nous avons déjà été témoins de quelques échanges majeurs depuis le début de la saison et il y a des chances que nous pourrions en voir plus alors que quelques équipes s’engagent dans un processus de reconstruction.

Le directeur général des Panthers de la Floride, Dale Tallon, a dit qu’il s’attend à échanger quelques joueurs; Kris Versteeg a déjà été cédé aux Blackhawks de Chicago, et quelques autres vétérans pourraient être les prochains.

Les Sabres de Buffalo pourraient aussi être des acteurs importants dans les pourparlers d’échanges. Ils ont déjà échangé l’attaquant Thomas Vanek, et le nouveau président des opérations hockey, Pat LaFontaine, apprend à connaître sa formation et il pourrait y avoir d’autres changements. Le gardien Ryan Miller, qui deviendra joueur autonome sans compensation, pourrait devenir très populaire dans la ligue.

Même si des échanges pourraient ne pas être conclus avant le début du printemps, les rumeurs commenceront probablement à prendre forme dans le prochain quart de saison.

Suivez Adam Kimelman sur Twitter: @NHLAdamK

 

La LNH sur Facebook