Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Le but d’O'Reilly en prolongation procure la victoire à l’Avalanche contre les Coyotes

vendredi 2013-11-22 / 0:36 / LNH.com - Nouvelles

Par Jerry Brown - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Le but d’O'Reilly en prolongation procure la victoire à l’Avalanche contre les Coyotes
Le but d’O'Reilly en prolongation procure la victoire à l’Avalanche contre les Coyotes

GLENDALE, Arizona – L’attaquant de l’Avalanche du Colorado Ryan O'Reilly a marqué alors qu’il ne restait que 41,1 secondes au cadran au cours du deuxième jeu de puissance de son équipe en prolongation, et les hommes de Patrick Roy l’ont emporté 4-3 contre les Coyotes de Phoenix jeudi.

Le gardien du Colorado Semyon Varlamov a réalisé 41 arrêts, et l’Avalanche a mis fin à la séquence de huit victoires consécutives à domicile des Coyotes. Le Colorado a toujours un dossier parfait (14-0-0) cette saison lorsqu’il marque le premier but dans un match.

« C’est une grosse victoire pour nous. Ce n’est pas une équipe facile à affronter; ils sont probablement une des meilleures équipes de la LNH », a déclaré l’entraîneur de l’Avalanche, Patrick Roy. « Ç’aurait été beaucoup trop facile de nous apitoyer sur notre sort après avoir tiré de l’arrière, mais on s’est montré résilient.

« On a accordé trop de lancers… mais quand tu joues contre une des meilleures équipes, ce n’est pas le nombre de tirs qui importe, c’est la victoire. Si tu gagnes, le nombre de lancers alloués est le dernier de tes soucis. »

Les Coyotes n’ont toujours pas subi de revers en temps réglementaire à la maison (9-0-2), mais ils ont été incapables de s’accrocher à une avance de 3-2 en fin de match. Mike Smith a repoussé 27 lancers.

« Nous avons bien exécuté plusieurs choses. Nous avons contrôlé une bonne partie du jeu », a indiqué l’entraîneur des Coyotes, Dave Tippett. « Nous avons effectué quelque chose comme 75 tentatives de tirs. Mais dans un match serré, les erreurs comptent beaucoup et quand tu permets à une équipe d’évoluer en avantage numérique en prolongation, ça revient habituellement te hanter – et c’est ce qui est arrivé. »

John Mitchell et André Benoît ont tous deux marqué en deuxième période pour donner les devants 2-0 à l’Avalanche, mais Phoenix a continué de diriger des rondelles au filet jusqu’à ce qu’elles se retrouvent dans le but.

Michael Stone a inscrit les Coyotes à la marque à l’aide d’un lancer en provenance du territoire central tard au deuxième tiers, et Phoenix a continué sur cette lancée au troisième engagement. Deux buts des Coyotes ont été refusés en début de troisième période avant que Martin Hanzal ne parvienne à inscrire le but égalisateur à 10:40.

Par la suite, à 14:06, Antoine Vermette s’est retrouvé seul devant le filet lorsqu’il a profité d’un bond favorable de la rampe sur un lancer hors cible de Keith Yandle, et il n’a eu qu’à glisser la rondelle derrière Varlamov pour procurer une avance de 3-2 aux Coyotes.

Cette avance aura toutefois duré moins de trois minutes. Smith a d’abord effectué l’arrêt sur le tir de la ligne bleue de Benoît, mais Cody McLeod a remporté son épreuve de force contre Rostislav Klesla pour s’emparer du retour et ainsi diriger un lancer du revers à ras la glace qui a eu raison de Smith pour créer l’égalité alors qu’il ne restait que 3:14 à faire au temps réglementaire.

Les Coyotes ont entrepris la période de prolongation en infériorité numérique, mais ils sont parvenus à écouler la punition pour assaut de Hanzal. Ils ont cependant été contraints de se débrouiller avec un homme en moins une fois de plus lorsque Yandle a donné un coup de bâton sur la main de Tyson Barrie alors qu’il restait 1:35 à écouler au temps supplémentaire. O'Reilly et Parenteau se sont échangé la rondelle à l’entrée du territoire, et O’Reilly a déjoué Smith d’un bon tir pour permettre au Colorado de signer sa 16e victoire en 21 rencontres cette saison.

Les deux équipes présentaient une fiche combinée de 20-0-0 lorsqu’elles menaient après une période jusqu’ici cette année, mais la première période s’est achevée alors que le pointage était de 0-0. Les Coyotes ont dirigé 15 rondelles vers Varlamov au premier tiers en plus de profiter de deux avantages numériques. Colorado a toutefois poursuivi son excellent travail en infériorité numérique sur la route, où ils avaient résisté avec succès à 24 des 27 tentatives de leurs adversaires (87,5 %) avant le début de la rencontre, et ils ont neutralisé les efforts de Phoenix pour préserver l’égalité.

Lorsque l’Avalanche s’est vue offrir une chance avec un homme en plus, l’histoire a toutefois été très différente. Stone a été pénalisé pour avoir donné un double-échec 25 secondes le début du deuxième tiers, et il n’a fallu que sept secondes à Mitchell pour le faire payer à Phoenix. Nathan Mackinnon a vu son tir être bloqué par Derek Morris, mais la rondelle s’est dirigée directement sur le bâton de Mitchell, qui a eu raison de Smith après 32 secondes de jeu.

L’Avalanche a doublé cette avance à 15:50 quand Benoît, qui avait été atteint au menton par la rondelle plus tôt dans la rencontre et qui était retourné au vestiaire pour recevoir quelques points de suture, a trouvé une façon de soulager sa douleur en marquant son premier but de la campagne. Alors que Gabriel Landeskog obstruait la vue de Smith, Benoît a accepté un relais d’O'Reilly au haut des cercles de mises en jeu, et son lancer haut est passé tout près du poteau à la droite du gardien.

À la recherche d’un coup d’éclat, les Coyotes en ont obtenu un de la part de Stone. Après avoir reçu une passe de Kyle Chipchura en zone neutre, Stone a traversé la ligne rouge et a décoché un puissant lancer qui s’est faufilé entre les jambes de Benoît avant de tromper la vigilance de Varlamov du côté du bâton à 17:10. Il s’agissait du quatrième but de Stone à ses trois dernières parties et de son septième de la campagne, ce qui le place sur un pied d’égalité avec Erik Karlsson au premier rang à ce chapitre parmi les défenseurs de la LNH.

Les Coyotes ont vu leurs défenseurs inscrire 19 buts depuis le début de la saison, un sommet dans la ligue jusqu’ici.

Phoenix a exercé une forte pression sur le Colorado en troisième période, mais a vu deux buts être refusés. À 2:28, Mikkel Boedker a d’abord étendu le bâton pour frapper la rondelle qui s’est glissée entre les jambières de Varlamov, mais l’arbitre Dave Jackson avait sifflé l’arrêt du jeu quelques secondes plus tôt. Ensuite, à 5:11, le lancer de la pointe d’Oliver Ekman-Larsson est pénétré dans le filet, mais l’attaquant des Coyotes David Moss, qui était aux prises avec Jan Hejda dans le demi-cercle du gardien, a été puni pour avoir causé de l’obstruction sur Varlamov.

 

La LNH sur Facebook