Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

David Desharnais a connu un match bon pour sa confiance contre le Wild

mercredi 2013-11-20 / 0:13 / LNH.com - Nouvelles

Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

MONTRÉAL – David Desharnais a probablement connu son meilleur match de la saison en obtenant deux passes et le trio qu’il formait avec Max Pacioretty et Brendan Gallagher a été une menace constante lors de la victoire de 6-2 du Canadien de Montréal contre le Wild du Minnesota, mardi soir.

Desharnais a mis fin à sa séquence personnelle de 13 matchs sans point. Il n’avait réussi qu’une passe à ses 19 premiers matchs et il avait été laissé de côté à deux reprises depuis le début de la saison.

« Ça fait du bien pour la confiance. C’est sûr, a confié Desharnais. Ça allait bien depuis quelques matchs, mais les statistiques, ça reste les statistiques. Quand on a des chances et qu’on ne marque pas, ce n’est pas la même chose. »

Desharnais a contribué aux deux premiers buts de Pacioretty, qui a réussi son deuxième tour du chapeau en carrière en inscrivant les trois premiers buts du match.

« On a aussi eu des bonds qui ont été bons pour nous, a noté Desharnais. La rondelle a touché son patin sur le premier but. À partir de là, on a construit là-dessus. »

Desharnais a fait une superbe passe à Pacioretty pour permettre à son ailier gauche de réussir son deuxième but du match. Il a réagi instinctivement en pivotant sur lui-même pour lui remettre la rondelle.

« Max et moi, on joue ensemble depuis quatre ans, a-t-il dit. Je l’ai vu, mais je sais aussi où il est sur la glace. On se connaît. Je vais essayer des choses avec lui que normalement, je n’essaierais peut-être pas avec d’autres personnes. »

L’entraîneur-chef, Michel Therrien, a eu la main heureuse en réunissant Desharnais et Pacioretty au jeune Gallagher. La fougue de Gallagher et ses efforts soutenus ont bien servi ses compagnons de trio.

« Il gagne tellement toutes ses batailles », a dit Desharnais en faisant l’éloge de Gallagher. « On pense qu’on n’a plus la rondelle, et il obtient un revirement. Ce sont de petites choses qu’il fait tellement bien pour nous aider à avoir la rondelle. »

Le Canadien avait été blanchi 1-0 par les Rangers de New York samedi. Il n’avait réussi que trois buts en trois matchs avant d’affronter le Wild.

« On avait eu de la misère à marquer des buts lors des trois ou quatre derniers matchs, a noté Desharnais. Ça nous aide à retrouver le sourire. Quand tout le monde participe et que tout le monde a du fun, c’est bon pour la confiance de tout le monde. »

Desharnais ignorait que Pacioretty allait fêter son 25e anniversaire de naissance mercredi, et il a esquissé un large sourire quand il l’a appris après avoir disputé son meilleur match de la saison.

« Dans ma tête, a-t-il rappelé, j’avais déjà débloqué. Je savais où je m’en allais. D’avoir été mis avec Max et Brendan, c’est une marque de confiance. »

Pour toutes les nouvelles et analyses des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2014, choisissez votre séries
vs.
La série débute le 18 avril
vs.
Montréal mène la série 1-0
vs.
Pittsburgh mène la série 1-0
vs.
New York mène la série 1-0
vs.
La série débute le 17 avril
vs.
La série débute le 17 avril
vs.
Anaheim mène la série 1-0
vs.
La série débute le 17 avril
 

La LNH sur Facebook