Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Le défenseur du Wild Ryan Suter en avance pour le trophée Norris

mercredi 2013-11-20 / 9:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

Partagez avec vos amis


Le défenseur du Wild Ryan Suter en avance pour le trophée Norris
Non seulement Ryan Suter passe-t-il plus de temps sur la glace que tous les autres joueurs de la LNH, mais il est jusqu’ici le meilleur défenseur de la ligue.

Le défenseur Ryan Suter du Wild du Minnesota mène l’été une vie tranquille de fermier à temps partiel. Mais s’il continue à passer autant de temps sur la glace qu’il le fait depuis le début de la saison, il aura peut-être besoin d’aide pour conduire son tracteur dans ses champs de soya du Wisconsin, de façon à pouvoir se reposer un peu.

Suter a été le joueur le plus sollicité et le meilleur défenseur de la LNH au cours du premier quart de la saison. Il passe près de la moitié des matchs sur la patinoire et la plupart du temps, c’est une trentaine de minutes sans faute. Il avait déjà 13 mentions d’aide à sa fiche avant le match de mardi contre le Canadien au Centre Bell, mais cette statistique n’est même pas près de décrire son efficacité.

Josh Harding a été la grosse affaire au Minnesota jusqu’ici et c’est normal, mais il ne serait pas parmi les meilleurs gardiens et le Wild ne se classerait pas parmi les meilleures équipes n’eut été de Suter, qui a terminé deuxième derrière P.K. Subban lors du vote pour le trophée Norris la saison dernière.

Suter n’a pas la flamboyance d’un Erik Karlsson ou d’un Subban justement, mais il est efficace dans toutes les facettes du jeu parce que son intelligence et son talent lui permettent d’être toujours au bon endroit.

Il ne se fatigue pas outre mesure parce qu’il n’a pas à pourchasser la rondelle. Le Wild est la meilleure équipe de la LNH pour limiter le nombre de tirs de l’adversaire et c’est grandement dû au fait que Suter est sur la glace la moitié du temps.

Le Wild a dirigé plus de tirs au filet que son adversaire dans 14 de ses 21 premiers matchs et il a concédé 30 tirs ou plus en seulement quatre occasions.

Selon le Elias Sports Bureau, les 108:19 passées sur la glace par Suter en trois matchs (moyenne de 36:06 par rencontre) du 7 au 13 novembre sont un record depuis que l’on a commencé à calculer ces statistiques en 2000-01. Il a été utilisé pendant plus de 30 minutes lors de 10 des 21 premiers matchs.

La troisième période est normalement sa plus occupée, mais il faut s’y attendre quand on sait que le Wild a été impliqué dans tellement de matchs décidés par un but et que Suter est évidemment l’homme de confiance de l’entraîneur Mike Yeo pour protéger une mince avance.

Suter a passé plus de 11 minutes sur la patinoire dans cinq des 21 troisièmes périodes et entre 10 et 11 minutes dans cinq autres. Et il reste sur la glace en moyenne près de trois minutes et demie lors des prolongations de cinq minutes.

FINALISTES

Oliver Ekman-Larsson – Le défenseur suédois de 22 ans s’est tranquillement imposé à Phoenix comme un des meilleurs défenseurs dans la LNH et cette saison, il a aidé les Coyotes à devenir une des meilleures formations offensives.

Il était à égalité au quatrième rang chez les défenseurs avec un total de 16 points avant les matchs de mardi. Trois de ses quatre buts ont été des buts victorieux, il affiche un différentiel de plus-12 et il est utilisé en moyenne près de 26 minutes par match. Il avait amassé 24 points en 48 matchs la saison dernière.

Mais avec les défenseurs, les chiffres ne disent jamais tout. Ekman-Larsson joue plus de quatre minutes par match en avantage numérique et ce n’est pas une surprise que le jeu de puissance des Coyotes n’ait jamais été aussi efficace depuis longtemps, avec un taux de réussite de 22,4 pour cent, au cinquième rang dans la ligue. Les Coyotes se retrouvent également parmi les cinq meilleures formations offensives avec une moyenne de 3,29 buts par rencontre, et tout ça est beaucoup dû au fait qu’Ekman-Larsson contrôle le jeu à partir de la ligne bleue.

Marc-Édouard Vlasic – Comme Ekman-Larsson, ce défenseur québécois mérite plus d’attention pour tout ce qu’il fait dans l’uniforme des Sharks de San Jose. Même avec la présence de Dan Boyle, Vlasic est devenu sans conteste le défenseur le plus polyvalent de son équipe. Il peut déplacer la rondelle, se joindre à l’attaque et créer de l’offensive sans sacrifier son jeu défensif.

L’adjoint à l’entraîneur des Sharks Larry Robinson a déclaré que Vlasic devrait être considéré sérieusement pour faire partie de l’équipe olympique canadienne, parce qu’il a été un défenseur complet exemplaire à chaque match depuis le début de la saison. Il a 11 points à sa fiche avec un différentiel de plus-10, il joue plus de 20 minutes par rencontre et il créé des occasions de marquer.

Suivez Dan Rosen sur Twitter: @drosennhl

 

La LNH sur Facebook