Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Pacioretty réussit trois buts et le Canadien se réveille à l’attaque pour battre le Wild

mardi 2013-11-19 / 22:29 / LNH.com - Nouvelles

Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Pacioretty réussit trois buts et le Canadien se réveille à l’attaque pour battre le Wild
Pacioretty réussit trois buts et le Canadien se réveille à l’attaque pour battre le Wild

MONTRÉAL - Après avoir remanié ses trios, le Canadien de Montréal s’est réveillé à l’attaque et il l’a emporté 6-2 au Centre Bell mardi soir contre le Wild du Minnesota, l’équipe de l’heure dans la LNH.

Max Pacioretty a sonné le réveil de l’attaque en inscrivant les trois premiers buts de la rencontre pour réussir un tour du chapeau contre Josh Harding (12-3-2), qui a été retiré du match à 13:36 de la deuxième période après le troisième filet de Pacioretty.

Le Canadien n’a remporté qu’une troisième victoire à ses neuf derniers matchs (3-4-2). Il avait été limité à trois buts en trois matchs et il n’avait réussi que huit buts lors de ses six dernières défaites.

Utilisé avec David Desharnais et Brendan Gallagher, Pacioretty a réalisé le deuxième tour du chapeau de sa carrière. Il avait réussi l’exploit pour la première fois le 9 février 2012 contre les Islanders de New York.

« Je me sentais misérable », a confié Pacioretty en faisant référence à sa faible production de deux buts et deux passes. « J’avais l’impression de laisser tomber mes coéquipiers et la ville. »

La chance a souri à Pacioretty quand la rondelle a ricoché contre son patin pour lui permettre d’inscrire son premier but du match, mais le fait d’avoir finalement marqué a été un soulagement.

« J’avais eu des occasions récemment. Il y a un match où je pense que j’avais eu huit tirs au but, a-t-il expliqué. Ça commençait à m'entrer dans la tête que je n’étais pas capable de marquer. »

Desharnais a mis fin à une séquence personnelle de 13 matchs sans point en obtenant des passes sur les deux premiers buts de Pacioretty, qui a réussi son tour du chapeau la veille de sa fête. Il aura 25 ans mercredi.

« Ça doit vouloir dire quelque chose que j’aie réussi mon tour du chapeau tout juste avant ma fête », a mentionné Pacioretty en souriant, lui qui a effectué 10 des 28 tirs du Canadien. « Mon premier tour du chapeau dans les rangs professionnels, je l’avais réussi le jour de ma fête! »

Michael Bournival, Daniel Brière – avec son troisième de la saison – et Alex Galchenyuk – avec son cinquième – ont inscrit les autres buts du Canadien.

Brière complétait le trio de Tomas Plekanec et Brian Gionta en l’absence de Rene Bourque, blessé au bas du corps. Galchenyuk, lui, évoluait avec Lars Eller et Brandon Prust, qui remplaçait Gallagher à leurs côtés.

Le Canadien a inscrit quatre buts à la deuxième période et il menait 5-0 quand Carey Price a cédé devant Nino Niederreiter à 5:30 de la troisième période.

À son 18e départ de la saison, Price (8-8-2) a remporté sa huitième victoire.

Les six buts du Canadien constituent un sommet d’équipe cette année. Le Tricolore n’avait pas réussi six buts dans un match depuis sa défaite de 7-6 contre les Penguins de Pittsburgh en mars dernier.

Le Canadien (11-9-2) a mis fin à une séquence de quatre victoires du Wild (13-5-4), qui n’a perdu que pour la deuxième fois en neuf matchs en novembre (7-1-1).

Heureux du résultat, l’entraîneur-chef Michel Therrien a parlé d’une victoire d’équipe bien méritée.

« Le trio de Pacioretty-Desharnais-Gallagher a été très bon, a-t-il dit. Ils ont bien manœuvré la rondelle, ils ont créé des occasions de marquer, ils ont attaqué au bon moment et j’ai beaucoup aimé leur implication. Je retiens aussi la contribution de chaque trio. C’est une belle victoire d’équipe. »

Therrien s’est évidemment réjoui de la prestation de Desharnais, qui a alimenté Pacioretty pendant toute la rencontre et qui a terminé avec un différentiel de plus-2.

« Depuis une semaine, on voit David élever son jeu et compétitionner, a-t-il noté. Ce sont des signes qui ne mentent pas et on a changé le trio pour attirer leur attention et créer une chimie. »

Curieusement, le Canadien a connu son meilleur match offensif de la saison contre une des meilleures unités défensives de la LNH.

« C’était serré et quand on a marqué notre premier but, on a commencé à jouer avec confiance », a souligné Therrien, en rappelant que ses joueurs avaient aussi connu une bonne première période même s’ils n’avaient pas marqué. « On avait eu quatre occasions de marquer à la première et le Wild, une seule. »

Ligne rouge

Le Canadien a connu une bonne première période en ayant l’avantage 9-7 au chapitre des tirs au but et il est venu près de marquer à la 18e minute. Desharnais a effectué un tir qui a ricoché contre la lame de patin de Pacioretty, mais la rondelle a été bloquée in extremis par Harding.

La reprise vidéo a confirmé que Harding avait stoppé la rondelle avec sa mitaine directement sur la ligne rouge.

Le Canadien a bien entrepris le match et la première pénalité a été imposée au Wild à 7:50 quand Jared Spurgeon a fait trébucher Pacioretty. Le jeu de puissance a cependant été incapable de générer un seul tir vers Harding.

Au milieu de la période, une bagarre a ensuite éclaté entre Brandon Prust et Zenon Konopka. Coupé au-dessus de l’œil droit, Konopka s’est rendu à la clinique pour subir des points de suture. Il y a eu quelques bousculades sans conséquence dans les minutes qui ont suivi.

Pacioretty a dirigé trois tirs vers Harding au cours du premier engagement.

Tour du chapeau

Le trio Pacioretty-Desharnais-Gallagher a repris là où il avait laissé en première et Pacioretty a donné l’avance au Canadien dans les premières minutes de la deuxième. Il a redirigé une passe de Desharnais pour avoir raison de Harding.

Pacioretty a réussi son deuxième but du match au milieu de la période en décochant un puissant tir des poignets après avoir reçu une superbe passe de Desharnais, qui a pivoté sur lui-même pour lui remettre la rondelle.

À 13:36, Pacioretty a complété son tour du chapeau en déviant un tir de P.K. Subban pendant une supériorité numérique et Harding a été remplacé par son adjoint Darcy Kuemper.

Bournival a poursuivi l’attaque à la deuxième en marquant son sixième but de la saison après avoir récupéré une rondelle libre après du bon travail de Travis Moen derrière le filet de Kuemper.

Dany Heatley a réussi le deuxième but du Wild, un but en supériorité numérique, alors qu’il ne restait que deux secondes à faire à la troisième période.

Il s’agissait du deuxième match du Canadien contre le Wild cette saison. Il s’était incliné 4-3 au Xcel Energy Center le 2 novembre quand Jason Pominville avait réussi le but décisif avec 5:28 à jouer à la troisième période.

Ryan White a pris la place de Bourque dans la formation et il était le joueur de centre du quatrième trio. George Parros a été laissé de côté tandis que le défenseur Davis Drewiske (épaule) est toujours à l’écart.

Du côté du Wild, le gardien Niklas Backstrom est à l’écart pour une période indéterminée en raison d’une commotion cérébrale et le défenseur Keith Ballard soigne une blessure au haut du corps. L’attaquant Mike Rupp (genou) évolue présentement dans la Ligue américaine pour retrouver la forme.

Le Canadien disputera son prochain match vendredi contre les Capitals, à Washington. Il recevra ensuite les Penguins de Pittsburgh au Centre Bell, samedi.

Le Wild sera à Ottawa pour affronter les Sénateurs, mercredi.

 

La LNH sur Facebook