Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les 10 plus grandes histoires jusqu’ici dans la saison 2013-14

lundi 2013-11-18 / 10:59 / LNH.com - Nouvelles

Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

Un gardien inattendu qui brille au Minnesota, un surprenant candidat au joueur par excellence, la domination de l’Association de l’Ouest, une blessure qui a secoué une équipe, une base d’amateurs et un pays, et un changement de culture dans l’ouest de New York sont quelques-unes des histoires qui ont dominé les manchettes dans le premier quart de la saison de la LNH.

Voici 10 des plus grandes histoires jusqu’ici cette saison :

Une merveille devant le filet au Minnesota

Le gardien du Wild du Minnesota, Josh Harding, à qui on a diagnostiqué la sclérose en plaques l’année dernière, figure parmi les meilleurs gardiens de la ligue cette saison.

Sans lui, il est difficile de croire comment le Wild pourrait avoir totalisé 30 points, en raison d’une séquence de 10-1-1.

Harding occupe le deuxième rang de la LNH avec une moyenne de 1,26 et un taux d’efficacité de ,945 pour cent. Il est aussi à égalité en deuxième place avec 12 victoires et deux jeux blancs.

La machine Steen

Alex Ovechkin, Steven Stamkos, Sidney Crosby, Alexander Steen. Quel nom ne semble pas à sa place?

Bien sûr, c’est celui de Steen, mais l’attaquant des Blues de St. Louis n’a rien à envier à Ovechkin, Stamkos et Crosby jusqu’ici cette saison.

Steen se retrouve à égalité au premier rang des buteurs avec Ovechkin pour le nombre de buts (17) après la défaite de 4-1 des Blues contre les Capitals de Washington, dimanche.

Steen avait commencé le match au premier rang, mais sa série de 13 rencontres avec un point a pris fin dans la défaite, tandis qu’Ovechkin a marqué deux buts en première période pour rejoindre l’attaquant des Blues. Steen totalise toujours un point de plus que Crosby et que le capitaine des Islanders de New York, John Tavares.

La domination de l’Association de l’Ouest

Les 14 équipes de l’Association de l’Ouest ont nettement l’avantage contre les 16 formations de l’Association de l’Est avec une fiche de 82-36-13, ce qui représentait un pourcentage de points de 67,8 avant les matchs de dimanche. L’Avalanche du Colorado, les Blackhawks de Chicago, le Wild, les Blues, les Ducks d’Anaheim, les Coyotes de Phoenix, les Kings de Los Angeles et les Sharks de San Jose se sont particulièrement régalés contre les formations de l’Est avec une fiche combinée de 55-15-9.

Il y a plusieurs théories pourquoi c’est ainsi, mais c’est une tendance qui dure depuis des années. Les équipes de l’Ouest ont remporté 50 pour cent des matchs ou plus à chaque saison depuis 2005-06. La tendance n’est que plus prononcée cette saison.

Impasse dans deux sections

La domination des équipes de l’Ouest contre celles de l’Association de l’Est a créé une impasse dans les sections Centrale et Pacifique.

Les quatre meilleures équipes de la section Centrale n’étaient séparées que par deux points au classement avant les matchs de dimanche et elles étaient toutes sur un rythme de 114 points. Ces équipes (Chicago, Colorado, Minnesota et St. Louis) présentent une fiche combinée de 28-6-4 contre les équipes de l’Association de l’Est. Même les Jets de Winnipeg qui sont en cinquième place, les Stars de Dallas en sixième position et les Predators de Nashville au septième rang ont autant ou plus de points que toutes les équipes de l’Association de l’Est.

Les cinq premières équipes de la section Pacifique étaient séparées par sept points, et elles sont toutes sur un rythme de 97 points. Les Ducks, les Coyotes, les Sharks, les Kings et les Canucks de Vancouver présentaient un dossier de 32-11-6 contre les formations de l’Est avant les rencontres de dimanche.

Le Lightning et le Canada doivent composer avec la blessure à Stamkos

Stamkos était dans la course pour les trophées Art Ross et Maurice-Richard, et il était assuré de jouer pour le Canada aux Jeux olympiques 2014 de Sotchi. Mais, il est à l’écart du jeu à la suite d’une fracture de son tibia droit qui a nécessité une opération.

Stamkos s’est blessé quand sa jambe a heurté le poteau du filet durant la deuxième période du match contre les Bruins de Boston la semaine dernière. Au moment de sa blessure, il était à égalité avec Crosby au sommet de la ligue avec 23 points et à égalité avec Steen au chapitre des buts avec 14.

Il n’y a aucune date pour son retour au jeu, mais le Lightning ne s’attend pas à ce qu’il revienne au jeu de sitôt et les probabilités qu’il soit de retour pour les Jeux olympiques sont faibles.

Remue-ménage à Buffalo

Le propriétaire des Sabres de Buffalo, Terry Pegula, a congédié le directeur général, Darcy Regier, et l’entraîneur en chef, Ron Rolston, la semaine dernière dans le plus grand remue-ménage de la saison. Pegula a remis les clés de sa franchise au membre du Temple de la renommée du hockey, Pat Lafontaine, en le nommant président des opérations hockey et en lui permettant d’embaucher l’ex-entraîneur en chef des Sabres, Ted Nolan, à titre d’entraîneur par intérim.

Lafontaine, qui a joué à Buffalo de 1991 à 1996, se voit dans un rôle similaire à Cam Neely à Boston. Il veut superviser le département des opérations hockey, mais son but est d’embaucher rapidement un directeur général qui gérera les activités quotidiennes de l’équipe. Il frappera un circuit s’il peut trouver quelqu’un comme Peter Chiarelli, le directeur général des Bruins.

Nolan a le reste de la saison pour faire progresser l’équipe avant qu’il ne reçoive son évaluation de Lafontaine et du nouveau directeur général à la fin de la campagne. Il doit se concentrer sur les débuts des matchs.

Les Sabres ont connu toutes sortes de difficultés en première période, ils ont été dominés 29-3 au chapitre des buts, mais ils présentent une fiche de 1-1 sous les ordres de Nolan après avoir partagé une série aller-retour contre les Maple Leafs de Toronto Maple vendredi et samedi.

Roy, Duchene et la renaissance de l’Avalanche

L’Avalanche a terminé au dernier rang de l’Association de l’Ouest la saison dernière, a remporté la loterie du repêchage de la LNH et a sélectionné Nathan MacKinnon au premier rang en juin. La saison dernière est pratiquement oubliée aujourd’hui.

Pendant que l’Avalanche connaît certaines difficultés depuis quelques matchs, leur début de saison ne pouvait être meilleur. Ils ont remporté 14 de leurs 16 premiers matchs avant de connaître une série de trois défaites.

L’entraîneur en chef recrue, Patrick Roy, a amené sa fameuse ténacité et les joueurs de l’Avalanche ont bien répondu. Jusqu’à récemment, leur duo de gardiens composé de Semyon Varlamov et de Jean-Sébastien Giguère ont été tout simplement extraordinaires. Ils ont été capables de surmonter l’adversité créée par l’arrestation de Varlamov en raison de violence domestique à la fin d’octobre.

Trois matchs et vous êtes retirés

Les Flyers de Philadelphie présentaient une fiche de 0-3 et avaient été dominés 9-3 au chapitre des buts à leurs trois premiers matchs quand le directeur général Paul Holmgren a congédié l’entraîneur en chef, Peter Laviolette, et l’a remplacé par son adjoint Craig Berube. Holmgren a remercié Laviolette car il considérait que le mauvais départ de l’équipe avait été causé par un mauvais camp d’entraînement.

Les Flyers, qui n’ont pas participé aux séries éliminatoires la saison dernière, ont perdu trois de leurs six premiers matchs sous les ordres de Berube, incluant une défaite de 7-0 contre les Capitals de Washington le 1er novembre dans une rencontre ponctuée de plusieurs bagarres, dont une entre les gardiens Ray Emery et Braden Holtby au début de la troisième période. Les Flyers présentent une fiche de 4-1-2 depuis ce cauchemar.

Maple Leafs : des gardiens qui excellent et des joueurs de centre blessés

Les Maple Leafs de Toronto ont connu un bon début de saison en grande partie en raison de l’excellence des gardiens Jonathan Bernier et James Reimer qui forment l’un des meilleurs duos de la ligue. Bernier, qui a été acquis des Kings cet été, totalise sept victoires en 13 présences, présente une moyenne de 2,05 et un taux d’efficacité de ,938. Reimer a gagné cinq matchs en neuf départs, présente une moyenne de 2,27 et un taux d’efficacité de ,942.

Ils ont dû être bons, car les Maple Leafs accordent en moyenne 35,8 tirs par match. Seuls, les Sénateurs et les Sabres accordent plus de tirs qu’eux avec une moyenne de 36,0 tirs.

Toronto, cependant, commence à manquer d’éléments au centre en raison des blessures à Dave Bolland et à Tyler Bozak. James van Riemsdyk a été déplacé au centre et les Maple Leafs ont acquis Peter Holland des Ducks dans le but de combler un vide. Trevor Smith et Jerred Smithson ont aussi été appelés à jouer au centre.

Bolland, qui totalise 10 points en 15 matchs et qui était indiscutablement le meilleur joueur de centre des Maple Leafs avant d’être blessé, a été accidentellement coupé à un tendon de la cheville gauche par le patin d’un adversaire le 2 novembre. Il a été opéré et se déplace en béquilles et aucune date n’a été mentionnée pour son éventuel retour. Quant à Bozak, il a raté neuf matchs en raison d’une blessure à une cuisse survenue le 25 octobre. Il avait amassé six points en 11 rencontres.

Ce qui n’aide pas, c’est que Nazem Kadri purge une suspension de trois matchs pour son geste envers le gardien Niklas Backstrom du Wild.

Fuite d’huile

Le directeur général des Oilers d’Edmonton, Craig MacTavish, a déclaré qu’il avait vu des progrès et qu’il était à l’aise avec la direction que prend l’entraîneur en chef Dallas Eakins. Le problème est que les résultats ont été minables après les 22 premiers matchs de la saison puisque les Oilers (5-15-2, 12 points) se retrouvaient à 16 points d’une place dans les séries éliminatoires après les matchs de dimanche. Il sera pratiquement impossible pour eux de combler le retard même s’il leur reste 60 matchs à jouer.

MacTavish est frustré, mais il tente de demeurer optimiste. Il a déclaré que la plupart des commentaires qu’il entend dans le monde du hockey, sont que les Oilers prennent la bonne approche, qu’ils sont sur la bonne voie malgré les mauvais résultats. C’est difficile à croire, mais MacTavish considère que l’équipe est toujours dans un processus de développement et qu’il a besoin de temps. L’expérimenté gardien Ilya Bryzgalov se joindra probablement à la formation, cette semaine.

Pour toutes les nouvelles et analyses des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2014, choisissez votre séries
vs.
La série débute le 18 avril
vs.
Montréal mène la série 1-0
vs.
Pittsburgh mène la série 1-0
vs.
New York mène la série 1-0
vs.
Le Colorado mène la série 1-0
vs.
St. Louis mène la série 1-0
vs.
Anaheim mène la série 1-0
vs.
San Jose mène la série 1-0
 

La LNH sur Facebook