Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

La disette des Rangers se poursuivra-t-elle au Centre Bell ?

samedi 2013-11-16 / 14:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


La disette des Rangers se poursuivra-t-elle au Centre Bell ?
Le Canadien de Montréal visera une deuxième victoire en autant de jours en recevant les Rangers de New York au Centre Bell, samedi soir.

MONTRÉAL - Le Canadien de Montréal visera une deuxième victoire en autant de jours en recevant les Rangers de New York au Centre Bell, samedi soir.

De retour de Columbus où il a battu les Blue Jackets 3-2 en fusillade, le CH se mesurera à la nouvelle équipe d’Alain Vigneault, son ancien entraîneur-chef de 1997 à 2001.

Les Rangers voudront mettre fin à une longue disette à Montréal. Ils n’ont pas remporté la victoire à leurs huit dernières présences au Centre Bell et ils n’ont obtenu qu’un gain à leurs 11 derniers matchs à Montréal. Ils ont même subi cinq défaites par jeu blanc depuis février 2008 quand ils avaient perdu 6-5 en tirs de barrage après avoir laissé filer une avance de cinq buts.

« Je peux vous dire qu’il y a plusieurs personnes qui m’en parlent et elles m’en parlent avec régularité », a révélé Vigneault après l’entraînement matinal de son équipe. « Il y a un match où le Canadien tirait de l’arrière par cinq buts et ils ont remporté la partie. Je me dis qu’on est dû et on va espérer que ce sera ce soir. »

Les Rangers (9-9-0) se sont relevés après un départ difficile et ils connaissent une bonne séquence. Ils ont remporté sept de leurs 10 derniers matchs après avoir affiché un dossier de 2-6-0 pour entreprendre la saison.

« On n’a pas eu le début de saison qu’on espérait, a reconnu Vigneault. On n’a pas d’excuses. Il y avait plusieurs joueurs dans l’équipe qui n’étaient pas à la hauteur des attentes. Ça nous a pris beaucoup de temps à trouver une certaine constance dans notre jeu, autant offensivement que défensivement.

« Ç’a a pris un plus de temps mais cette page-là est tournée, a-t-il souligné. On joue du meilleur hockey mais on sait que ce soir, il faudra donner le meilleur de nous-mêmes contre le Canadien. Il y a tellement peu qui sépare les formations. On est tous à un ou deux blessés ou un ou deux arrêts d’être dans le tas ou à l’extérieur. »

Richards, un leader

Le vétéran Brad Richards totalise 15 points, six buts et neuf passes, et il s’impose comme un des leaders des Rangers après avoir connu une saison difficile. II attribue son retour en forme à son nouvel entraîneur-chef, affirmant qu’il lui a redonné confiance au moment où il entendait dire par des gens qu’il était un joueur fini.

« Honnêtement, je n’ai rien eu à faire dans cette équation-là, a affirmé Vigneault. Brad Richards est arrivé au camp d’entraînement avec une éthique de travail et une discipline personnelle. Il est arrivé comme leader, il a donné l’exemple et il a fait ça depuis la première journée. J’ai eu zéro à faire.

« C’est un joueur d’élite, un joueur de premier plan, a-t-il insisté. Il a beaucoup d’expérience dans la LNH. Il sait ce qu’il a à faire sur la patinoire et il a été un de nos meilleurs joueurs depuis le début de la saison. »

Talbot impressionne

Cam Talbot (3-1-0) remplacera Henrik Lundqvist devant le filet des Rangers, qui doivent disputer deux matchs en autant de jours. Ils recevront les Kings de Los Angeles au Madison Square Garden dimanche.

Âgé de 26 ans, Talbot tentera de remporter une quatrième victoire en cinq départs. Il affiche une moyenne de buts alloués de 1,97, un taux d’efficacité de ,933 et il n’a pas encore concédé plus de deux buts dans un match. Le gardien adjoint est originaire de Caledonia en Ontario et son idole de jeunesse était Patrick Roy

« Je ne le connaissais pas avant d’arriver ici mais je le voyais au camp d’entraînement et il était dominant, a noté Benoit Pouliot. Il est vraiment calme. Il n’a pas l’air trop stressé. C’est difficile de marquer contre lui dans les pratiques. »

« Les gars sont impressionnés par ses habitudes travail et sa confiance », a renchéri Derick Brassard.

Le défenseur de 23 ans Michael Del Zotto sera laissé de côté par les Rangers pour la deuxième fois de la saison. Il sera remplacé par Justin Falk, un joueur plus robuste. Del Zotto avait aussi été retranché le 19 octobre.

Vigneault commence-t-il à perdre patience avec Del Zotto ?

« C’est une longue saison, a-t-il noté. Nous n’en sommes même pas encore à 20 matchs. Il est un meilleur joueur que ce qu’on a vu. »

Le Canadien est rentré à Montréal au début de la nuit. Il n’a remporté que deux victoires à ses sept derniers matchs (2-3-2).

Carey Price protégera le filet du CH après avoir été remplacé par Peter Budaj contre les Blue Jackets tandis que Brendan Gallagher pourrait reprendre place dans la formation s’il a pris du mieux. Il a été incapable de jouer à Columbus en raison d’un virus. Remis de son opération au genou, le défenseur Alexei Emelin doit effectuer son retour au jeu.

Du côté des Rangers, Dominic Moore est prêt après avoir soigné une blessure aux côtés depuis le 29 octobre. Rick Nash est toujours absent depuis le 14 octobre en raison d’une commotion cérébrale. Son retour est cependant imminent. Il a pris part à l’entraînement des Rangers en matinée et il pourrait revenir la semaine prochaine. Taylor Pyatt est aussi à l’écart en raison d’une commotion cérébrale.

 

La LNH sur Facebook