Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
 

Les d.g. de la LNH ne prennent aucune décision quant aux bagarres de gardiens de buts

mardi 2013-11-12 / 20:54 / LNH.com - Nouvelles

Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

Partagez avec vos amis


Les d.g. de la LNH ne prennent aucune décision quant aux bagarres de gardiens de buts
Les d.g. de la LNH ne prennent aucune décision quant aux bagarres de gardiens de buts

TORONTO – Les bagarres entre gardiens de but ont été discutées et débattues par les directeurs généraux de la ligue lors de leur rencontre, mardi, et le plan est de continuer la conversation en mars, quand les d.g. se retrouveront pour leur réunion annuelle de trois jours en Floride.

Aucun changement aux réglements n’a été proposé mardi.

« On a certainement eu un petit débat sur les bagarres », a déclaré le directeur général des Red Wings de Detroit, Ken Holland. « Je crois que le consensus autour de la table est qu’on aime les choses comme elles sont en ce moment. On a évidemment eu une conversation à propos des bagarres de gardiens. On va en discuter plus en profondeur en mars. »

Le sujet des bagarres de gardiens de but a fait couler beaucoup d’encre à travers la ligue depuis le 31 octobre dernier, quand le gardien des Flyers de Philadelphie Ray Emery a traversé toute la patinoire pour inviter et éventuellement se battre avec le gardien des Capitals de Washington Braden Holtby, qui ne semblait pas avoir envie de jeter les gants.

Les bagarres en général ont aussi été un sujet chaud dans la LNH cette saison, surtout en raison de l’incident survenu lors de la soirée d’ouverture de la campagne lorsque l’attaquant du Canadien de Montréal George Parros a perdu l’équilibre pendant qu’il se battait avec Colton Orr des Maple Leafs de Toronto, qu’il a chuté et subi une commotion cérébrale après que sa tête eut violemment heurté la glace.

Colin Campbell, le vice-président exécutif des opérations hockey, a cependant indiqué que la ligue et ses d.g. voyaient les bagarres entre joueurs différemment que les bagarres entre gardiens.

« On a discuté des aspects autour de ça et de si on pouvait mettre quelque chose en place pour éviter les [bagarres] de gardiens, par exemple, a-t-il dit. Je crois qu’il faudra en parler plus longuement lors de la réunion au mois de mars, mais on en a parlé assez intensément [mardi]. »

Les d.g. ont également obtenu des rapports concernant le progrès du dégagement hybride, le nouvel équipement des gardiens et les plus petits filets. Le consensus est que ces changements, appliqués cette saison, ont été positifs pour le sport. La ligue et ses d.g. semblent surtout apprécier le dégagement hybride, le changement le plus significatif cette année.

Stephen Walkom, vice-président principal et directeur des officiels de la LNH, a dit qu’il y avait eu le même nombre de dégagements refusés cette saison en comparaison aux chiffres sous l’ancien fonctionnement. Il a dit que c’était ce que la LNH espérait.

« Ç’a mis fin aux blessures catastrophiques le long des bandes aux extrémités de la patinoire; c’était l’objectif du dégagement hybride », a-t-il déclaré.

Le directeur général des Sabres de Buffalo, Darcy Regier, a donné le crédit aux joueurs et aux officiels pour s’être bien ajusté au nouveau système de dégagement hybride.

« Je crois que c’est positif », a-t-il mentionné.

Il y a également eu des commentaires positifs par rapport à l’effet qu’avait eu la réduction de l’équipement des gardiens sur le sport. Le d.g. des Blues de St. Louis, Doug Armstrong, a dit qu’il avait remarqué que plus de buts étaient marqués entre les jambières.

« Kenny [Holland] n’aimera pas autant ça puisqu’il est un ancien gardien, mais ç’a eu du bon pour le sport », a-t-il dit.

Le d.g. des Sharks de San Jose, Doug Wilson, a cependant prévenu que la ligue devait continuer à surveiller les gardiens de près pour s’assurer que leur équipement demeure de la bonne grandeur.

« Je crois que l’on doit encore être proactif parce que tout le monde est très compétitif et veut toujours trouver un moyen d’obtenir des avantages, a mentionné Wilson. Mais le plus souvent on se rencontrera, le plus souvent on sera tenu au courant – que ça soit par les joueurs, les autres d.g. ou les entraîneurs, et je crois que c’est productif. »

Armstrong a indiqué que les plus petits filets menaient aussi à plus d’attaque. Il a dit que les d.g. avaient visionnés des vidéos de joueurs qui marquaient en contournant le but, en utilisant les quatre pouces de plus dont ils disposent.

« Ils nous ont montré des jeux où les défenseurs utilisaient la bande derrière le filet pour que la rondelle rebondisse à l’avant sous différents angles, a-t-il dit. Je crois que ç’a augmenté l’attaque, c’est vraiment positif. »

Les d.g. ont aussi obtenu des clarifications par rapport au nouveau format des séries éliminatoires établi cette saison.

Les trois meilleures équipes de chaque section participeront aux séries, et les deux dernières places disponibles iront aux équipes suivantes à avoir amassé le plus de points. Si quatre équipes de chaque section se taillent une place en séries, les formations de quatrième rang pourraient changer de section afin que l’équipe avec le plus de points dans l’Association affronte bel et bien la dernière équipe à se qualifier pour les séries en première ronde.

« Mon opinion personnelle est que je préfère que ça reste au sein de la même section. Ça crée des rivalités et moins de voyagement, a déclaré Holland. C’est principalement la raison pour laquelle on est passé à deux sections dans chaque association; pour bâtir des rivalités et pour qu’il y ait moins de voyagement. Là il y a le changement de section qui entre en ligne de compte et on en a parlé [mardi], et c’est pour cela qu’on en rediscutera au mois de mars. »

 

La LNH sur Facebook