Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Les Jets défont les Sharks en fusillade 5-4

lundi 2013-11-11 / 0:18 / LNH.com - Nouvelles

Par Patrick Williams - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Jets défont les Sharks en fusillade 5-4
Le capitaine des Jets de Winnipeg Andrew Ladd a joué les héros en tirs de barrage pour permettre aux siens de l’emporter 5-4 contre les Sharks de San Jose dimanche soir.

WINNIPEG – Le capitaine des Jets de Winnipeg Andrew Ladd a joué les héros en tirs de barrage pour permettre aux siens de l’emporter 5-4 contre les Sharks de San Jose dimanche soir.

Après qu’il eut comblé un autre déficit des Jets en créant l’égalité 4-4 avec seulement 1:43 à jouer en temps réglementaire, Ladd a déjoué le gardien de but des Sharks Antti Niemi en fusillade au MTS Centre. Winnipeg présente maintenant une fiche de 3-1 en tirs de barrage cette saison et la formation manitobaine a remporté un deuxième match de suite.

Les Sharks, qui subissaient ainsi un cinquième revers consécutif, ont failli se sauver avec la victoire en prolongation. Patrick Marleau avait poussé un retour de lancer derrière le gardien des Jets Ondrej Pavelec, mais les officiels ont jugé que Pavelec avait été victime d’obstruction sur le jeu et le but a été refusé.

Les Jets ont effacé des déficits de 2-0 et 3-1 pour créer l’égalité 3-3 après 40 minutes de jeu, mais les Sharks ont repris les devants quand le défenseur Dan Boyle a compté son deuxième but en supériorité numérique de la rencontre tôt au troisième vingt.

Les deux filets de Boyle en six avantages numériques pour les Sharks leur ont permis de relancer leur jeu de puissance qui n’avait capitalisé que 3 fois en 28 occasions depuis le 19 octobre. Il s’agissait aussi du premier doublé de Boyle depuis le 7 avril 2012 contre les Kings de Los Angeles.

Les Sharks se sont présentés à Winnipeg après avoir perdu leurs quatre dernières parties. Ils s'étaient inclinés 4-2 jeudi à domicile contre les Canucks de Vancouver. L’éthique de travail des joueurs des Sharks lors de ce match a fait sourciller l’entraîneur Todd McLellan à l’aube d’un périple de cinq rencontres à l’étranger qui commençait à Winnipeg.

Pendant ce temps, les Jets n’avaient gagné que trois de leurs dix dernières parties avant leur duel contre San Jose. Depuis le début de la campagne, les Jets font preuve d’un manque de constance et plus récemment, ce sont leurs unités spéciales qui ont éprouvé des ennuis.

Les problèmes de Winnipeg en avantage numérique se sont poursuivis contre les Sharks, qui sont au 6e rang du circuit en infériorité numérique. San Jose a neutralisé les deux jeux de puissance des Jets, qui n’ont marqué qu’une fois lors de leurs 44 dernières supériorités numériques. L’attaque à cinq de Winnipeg a été blanchie à ses 17 dernières occasions.

Niemi était de retour devant la cage des siens après que les Canucks l’eurent chassé de la rencontre de jeudi avec quatre buts sur 13 lancers en 25 minutes. Niemi a alloué quatre buts dans trois de ses quatre derniers départs, mais il a retrouvé son aplomb contre les Jets. Niemi a repoussé 42 lancers, dont plusieurs pendant une séquence au cours de laquelle Winnipeg a surclassé San Jose 10 tirs contre 2 en première période.

Pavelec a effectué 30 arrêts pour les Jets.

Boyle a compté son premier but du match en avantage numérique sur le troisième lancer des Sharks à 14:04. Tomas Hertl a lui aussi touché la cible sur le lancer suivant des Sharks un peu plus d’une minute plus tard. Hertl a marqué son 10e but de l’année sur une échappée.

Les deux équipes se sont échangé trois buts dans l’espace de 2:26 tôt en deuxième période. Le quatrième filet de Michael Frolik, compté sur une montée à deux contre un, a permis aux Jets de s’inscrire au pointage et de réduire l’écart à 2-1 en faveur de San Jose. Toutefois, Tommy Wingels des Sharks a répliqué avec son cinquième but pour redonner une priorité de deux buts aux siens seulement 41 secondes plus tard.

Le boulet de canon de la pointe gauche de Dustin Byfuglien a touché la cible après s’être frayé un chemin dans la circulation lourde pour ainsi permettre aux Jets de se rapprocher à 3-2 à 8:38.

Grant Clitsome a complété la remontée des Jets lorsque son tir du poignet de la gauche a échappé à Niemi à 17:19 du deuxième engagement. Le but de Clitsome, son deuxième de la campagne, était le deuxième de la soirée par un défenseur des Jets. La brigade défensive de Winnipeg n'avait compté que trois buts depuis le début de la saison.

Le jeu de puissance des Jets a continué à éprouver des difficultés, mais leur travail en infériorité numérique s’est amélioré cette année. Les Jets avaient pris le 24e rang à ce chapitre en 2012-13, mais ils avaient neutralisé les 11 derniers jeux de puissance concédés à l’adversaire pour grimper à la 7e position de la ligue dans cette catégorie cette année.

Cependant, les Sharks ont fait payer cher à Winnipeg une punition prise par Ladd (pour avoir accroché) en zone offensive. Le capitaine des Jets n’était au cachot que depuis 14 secondes quand les Sharks ont capitalisé pour ouvrir la marque en première période. Le lancer de la pointe de Boyle s’est faufilé entre les jambières de Pavelec.

Hertl, la recrue du mois d’octobre dans la LNH, a continué d’en mettre plein la vue une minute plus tard. Après avoir capté la longue passe de Jason Demers à la ligne bleue de Winnipeg, Hertl a foncé vers le filet et a déjoué Pavelec à 15:20.

Frolik et Matt Halischuk se sont fait une niche sur le troisième trio des Jets en compagnie du centre recrue Mark Scheifele. Halischuk a sorti le disque du territoire des Jets et il s’est élancé vers la zone adverse avant d’y aller d’une passe transversale jusqu’à Frolik dans le cercle des mises en jeu de droite. Frolik a redirigé la rondelle derrière Niemi à 6:53 pour porter la marque à 2-1.

Wingels a prolongé sa série de matchs avec au moins un point à six, un record personnel, à 6:53. Après avoir reçu la rondelle de Hertl à la suite d’un revirement en zone neutre, il a soulevé le disque par-dessus Pavelec. Wingels compte trois buts et quatre aides à ses six dernières parties.

Byfuglien a réduit l’avance des Sharks à un seul but quand son puissant tir bas de la pointe gauche s’est glissé entre les jambières de Niemi une minute et 25 secondes plus tard.

Les deux formations ont amorcé la troisième période à égalité 3-3. C’est alors que le jeu de puissance des Sharks s’est mis en marche. Boyle s’est avancé dans l’enclave pour saisir la passe du revers à l’aveuglette de Logan Couture et ensuite battre Pavelec d’un tir vif à 3:59 du troisième engagement.

 

La LNH sur Facebook