Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Le trio des jeunes amasse huit points au total et permet au CH de freiner à quatre sa série de défaites

dimanche 2013-11-10 / 23:14 / LNH.com - Nouvelles

Par Emna Achour - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Le trio des jeunes amasse huit points au total et permet au CH de freiner à quatre sa série de défaites
Le trio des jeunes amasse huit points au total et permet au CH de freiner à quatre sa série de défaites

MONTRÉAL – Le trio des jeunes a donné une autre bonne raison à Michel Therrien de ne pas le séparer quand Alex Galchenyuk et Lars Eller ont amassé trois points chacun et que Brendan Gallagher en a ajoutés deux, dimanche, pour mener le Canadien de Montréal vers une victoire de 4-2 face aux Islanders de New York au Centre Bell.

« Ce sont des jeunes joueurs avec une éthique de travail extraordinaire, a déclaré Therrien. Ils sont dédiés à leur travail et à leur équipe. Ils sont de véritables compétiteurs et ils veulent travailler. Quand tu mets tous ces ingrédients ensemble, c’est rare de voir une baisse de régime. Habituellement, ça ne cesse de s’améliorer. »

Une chimie indéniable s’est installée au sein de ce trio depuis sa création, personne ne peut en douter. Mais selon Eller, il existe un autre élément essentiel à leur réussite.

« On a du plaisir sur la patinoire, d’abord et avant tout, a-t-il indiqué. On travaille fort sur l’échec avant, on crée des revirements et quand on a la rondelle, on ne la donne pas facilement. On sait ce qu’on doit faire pour avoir du succès et même pendant les matchs qu’on a perdus, on a très bien joué et créé beaucoup de chances de marquer. Alors c’est super que tout le monde ait été récompensé pour ses efforts aujourd’hui (dimanche). »

Le Tricolore a ainsi mis fin à sa séquence de quatre défaites, alors que les Islanders ont plutôt prolongé la leur à quatre.

Quatre des six buts de la rencontre ont été inscrits en avantage numérique, mis à part celui de Gallagher en début de deuxième période pour ouvrir la marque et celui de Galchenyuk en deuxième moitié de troisième pour faire 4-2. Pierre-Marc Bouchard avait permis aux Islanders de créer l’égalité 1-1 sur le jeu de puissance, alors qu’Eller et Michael Bournival ont aussi touché la cible en l’espace de 2:50 à 5-contre-4. Brock Nelson a ensuite complété le pointage pour New York, lui aussi alors que l’équipe évoluait avec un homme en plus.

Avec sa mention d’assistance sur le filet de Bournival, sa 247e en carrière, Tomas Plekanec a rejoint Réjean Houle au 33e rang des meilleurs passeurs de l’histoire du Canadien.

Carey Price a repoussé 24 des 26 lancers qui ont été dirigés vers lui dans la victoire, tandis que son opposant québécois Kevin Poulin, qui disputait le premier match de sa carrière à Montréal, a effectué 27 arrêts. Poulin avait cependant déjà affronté le Canadien à Long Island, dans le cadre d’un match que les Islanders avaient perdu 5-2.

Alors que Francis Bouillon était au cachot pour avoir retenu, Bouchard a touché la cible d’un lancer frappé précis à 7:23 de la deuxième période, freinant à 21 la séquence de désavantages numériques parfaits du Tricolore, datant du 26 octobre contre les Sharks de San Jose.

À 4:10 du troisième vingt, Nelson a permis aux Islanders de réduire l’écart à 3-2 en avantage numérique, mais Galchenyuk a enfoncé le dernier clou dans le cercueil de New York en marquant à 10:37, récoltant ainsi son troisième point de la rencontre, sa première performance du genre depuis le début de sa carrière.

Gallagher a amorcé le tout lorsqu’il a foncé à l’aile gauche en échec avant et battu le défenseur Andrew MacDonald de vitesse. Gallagher s’est ensuite emparé de la rondelle et l’a passée à Eller, posté à la gauche de Poulin, et le Danois a envoyé le disque à Galchenyuk, qui n’a eu qu’à le faire dévier entre les jambières de Poulin.

« Il [Gallagher] a été extraordinaire, ce but était complètement grâce à lui, a mentionné Eller. Il mérite tout le crédit sur ce but. Il a fait ça toute la saison, gagner des batailles pour des rondelles libres comme ça, et ça veut dire beaucoup pour notre trio. Il a été incroyable et c’est vraiment un plaisir de jouer avec lui. »

Galchenyuk n’avait lui aussi que de bons mots pour Gallagher, insistant sur le fait que son jeu incarnait parfaitement le style de leur trio.

« [Gallagher] est un peu fou sur la glace, il aime beaucoup faire de l’échec avant, a dit le Russe. Mais c’est ça notre style de jeu, on applique beaucoup d’échec avant, on crée des revirements et on force les défenseurs à commetre des erreurs. Et c’est ce qu’on a fait encore une fois ce soir (dimanche). »

David Desharnais, qui en était à une deuxième partie depuis qu’il a été laissé de côté mardi soir en raison de ses performances décevantes depuis le début de la saison, n’a encore une fois pas connu un fort match. Il n’a dirigé aucun lancer vers le filet, distribué une seule mise en échec et gagné seulement 38 pour cent de ses mises en jeu, en plus d’avoir écopé de la pénalité qui a mené au but de Nelson pour permettre aux Islanders de faire 3-2 en début de troisième.

Therrien l’a pourtant fait jouer pendant 15:04, dont 2:06 sur le jeu de puissance, mais rien n’a semblé fonctionner.

« On a tout essayé pour qu’il retrouve sa touche, a dit Therrien. Une chose est sûre, quand on regarde le trio des jeunes, on voit qu’ils ont du succès parce qu’ils ont de l’ardeur au travail. D’après moi, ils apportent beaucoup de leadership. Mais dans le cas de David, c’est difficile en ce moment. »

Gabriel Dumont, rappelé des Bulldogs de Hamilton en fin d’après-midi samedi, participait à un premier match avec le Tricolore cette saison. Il évoluait aux côtés de Ryan White et Travis Moen, et a joué pendant 7:43, dont 48 secondes en désavantage numérique.

Diaz disputait quant à lui le 100e match de sa carrière dans la LNH, lui qui s’était amené avec le Canadien le 13 mai 2011 à titre de joueur autonome. Il a inscrit quatre buts et amassé 32 aides.

 

La LNH sur Facebook