Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Hedman veut participer aux J.O. pour la première fois

    jeudi 2013-11-14 / 3:00 / Jeux de Sotchi 2014

    Par Mike G. Morreale - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Hedman veut participer aux J.O. pour la première fois
    Hedman veut participer aux J.O. pour la première fois

    Le défenseur suédois du Lightning de Tampa Bay Victor Hedman a voyagé à travers le monde et il a joué un rôle important pour son pays sur la scène internationale depuis le début de sa carrière impressionnante.

    Il a remporté des médailles d’argent en évoluant à la ligne bleue lors du Championnat mondial de hockey junior en 2008 et 2009 et a récolté la médaille de bronze au Championnat mondial senior de 2010, alors qu’il a réussi un but et deux points en présentant un différentiel de plus-5 en neuf matchs.

    De plus, Hedman a aidé la Suède à terminer au premier rang lors du Tournoi Ivan Hlinka pour les moins de 18 ans en 2007.

    En fait, il ne lui manque qu’un seul tournoi à sa feuille de route et c’est l’ancêtre de tous: les Jeux olympiques.

    « Ça représenterait beaucoup pour moi de faire partie de l’équipe nationale de la Suède lors des Jeux olympiques de 2014, a révélé Hedman à NHL.com. Les Jeux olympiques sont ce qu’il y a de mieux au niveau international. Ce serait un grand honneur pour moi d’y aller (à Sotchi, en Russie) et de ramener la médaille d’or en Suède. »

    Il ne fait aucun doute qu’il sera difficile d’obtenir un poste à la ligne bleue de l’équipe nationale suèdoise en vue des Jeux olympiques de 2014 à Sotchi, en février. Les défenseurs pourraient être le point fort de la Suède dans une équipe qui, traditionnellement, possède le talent pour marquer des buts à volonté au niveau international.

    Hedman bataillera avec les étoiles de la LNH Erik Karlsson (Sénateurs d’Ottawa), Jonas Brodin (Wild du Minnesota), Oliver Ekman-Larsson (Coyotes de Phoenix), Alexander Edler (Canucks de Vancouver), Niklas Hjalmarsson (Blackhawks de Chicago) et Niklas Kronwall (Red Wings de Detroit), pour ne mentionner que ceux-là.

    « Je suis content de mon jeu cette année à Tampa Bay, a affirmé Hedman. J’ai pu me servir un peu plus de ma rapidité pour appuyer l’attaque. Le fait de jouer avec Sami Salo aide nettement. Je veux toujours m'améliorer et on ne peut jamais être satisfait, mais il faut simplement garder sa concentration et continuer de jouer. »

    Jusqu’à présent, la conquête de la médaille d’or par la Suède aux Jeux d’hiver de Turin en 2006 a constitué le plus grand moment olympique de Hedman. Curieusement, ce fut l’année où son pays a battu Salo et la Finlande en finale. Hedman, un athlète de 6 pieds 6 pouces et 233 livres qui a été un choix de première ronde (deuxième au total) lors du repêchage de 2009, a modelé son jeu sur l’ancien défenseur étoile Nicklas Lidstrom, qui a pris part aux Jeux olympiques à quatre reprises. Lidstrom avait d’ailleurs réussi le but décisif contre la Finlande lors du match pour la médaille d’or en 2006.

    Hedman a le sentiment que son style de jeu ne pourra que bénéficier du fait d’évoluer sur une patinoire aux dimensions olympiques, qui est plus large de 15 pieds des patinoires en Amérique du Nord.

    « J’ai grandi en jouant sur une grande surface et plusieurs de mes points forts ont été remarqués en jouant là, a-t-il signalé. Quand je suis à mon mieux, je patine beaucoup, et c’est une part importante de mon jeu. Il faut patiner davantage sur une grande surface. Pendant l’arrêt de travail, j’ai évolué en Russie et ce ne fut pas difficile pour moi de m’adapter à une plus grande patinoire. Je pense que ce sera un avantage pour toutes les équipes européennes. »

    Hedman a inscrit un but et amassé 20 points en présentant un différentiel de plus-1 en 26 matchs avec Barys Astana dans la KHL pendant le lock-out la saison dernière. Il a affirmé que son pays appréciera sûrement d’avoir l’occasion de jouer contre les Russes chez eux lors des Jeux olympiques. Si les deux équipes devaient s’affronter lors du tournoi, ce serait dans la ronde des médailles puisque la Suède fait partie du Groupe C, formé de quatre équipes qui comprend aussi la République tchèque, la Lettonie et la Suède. La Russie est incluse dans le Groupe A avec la Slovénie, la Slovaquie et les États-Unis.

    « Quand on joue contre les Russes, on veut toujours les battre, a dit Hedman. Ils ont toujours une équipe formidable avec beaucoup de talent. Ce sera sûrement un match difficile compte tenu de la foule locale et tout ce qui en est, mais il n’y a aucune équipe qu’il est impossible de battre. On ressentirait une grande sensation en l’emportant contre eux. De toute façon, il faut battre les meilleurs pour remporter la médaille d’or; il faut avoir la mentalité qu’il faut battre toutes les équipes pour aller jusqu’au bout. »

    La Suède a affronté la Russie pour la dernière fois lors de la ronde des médailles des Jeux olympiques quand elle l’avait emporté 4-3 en Norvège, en 1994. Les Suédois devaient ensuite remporter la médaille d’or cette année-là en battant le Canada 3-2 en fusillade lors de la finale.

    « J’ai toujours été content du développement des joueurs suédois. Chaque année, il y a toujours des gars réclamés dans les trois ou quatre premières rondes du repêchage, a dit Hedman. On voit des gars qui s’amènent, qui jouent immédiatement et qui ont un impact. De toute évidence, le programme a progressé rapidement. Je pense que le programme suédois a vraiment pris son envol il y a cinq ou six ans et c’est formidable pour le hockey suédois d’avoir un programme de développement aussi solide chez lui. C’est impressionnant de voir des joueurs de 16 ans évoluer dans la Ligue élite de Suède et d’avoir un impact. »

    Suivez Mike Morreale sur Twitter: @mikemorrealeNHL