Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    La jonglerie des couronnes a fait ressortir le meilleur d’Ovechkin

    jeudi 2013-11-07 / 10:27 / Jeux de Sotchi 2014

    Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

    Partagez avec vos amis


    La jonglerie des couronnes a fait ressortir le meilleur d’Ovechkin
    Alex Ovechkin porte deux couronnes cette saison, l’une à titre de roi sur la scène du hockey à Washington et l’autre comme roi des Jeux olympiques 2014 de Sotchi.

    ARLINGTON, Virginie - Alex Ovechkin porte deux couronnes cette saison, l’une à titre de roi sur la scène du hockey à Washington et l’autre comme roi des Jeux olympiques 2014 de Sotchi.

    Il fait de son mieux pour éviter une confrontation royale.

    « Je tente de me concentrer sur ce que je fais au moment présent », a déclaré Ovechkin à LNH.com, mardi, avant de marquer deux buts dans la victoire de 6-2 des siens contre les Islanders de New York. « Je ne regarde pas ce qui va arriver demain ou après-demain. Nous avons un match ce soir et je me concentre sur ce match. »

    En plus d’être le capitaine des Capitals de Washington, Ovechkin est un ambassadeur pour les Jeux de Sotchi. Il doit être le leader des Capitals, être leur meilleur joueur et en même temps demeurer impliquer dans la promotion des premiers Jeux olympiques d’hiver présentés dans son pays depuis l’ère moderne des Jeux olympiques en 1924.

    Avec deux parties qui tirent chacune de leur côté pour obtenir son temps et son attention, Ovechkin pourrait se retrouver dans une situation difficile, d’autant plus que les deux emplois se retrouvent aux deux extrémités de la planète. Toutefois, sauf pour une rapide escapade en Grèce deux jours avant le début de la saison de la LNH pour être la deuxième personne mais le premier Russe à transporter la torche olympique, Ovechkin a déclaré qu’il n’avait pas eu de problèmes d’horaire et n’envisage pas en avoir avant le début des Jeux olympique en février.

    Ses coéquipiers et ses entraîneurs à Washington n’ont pas noté qu’il avait délaissé son rôle avec l’équipe.

    JEUX DE SOTCHI 2014


    Une poignée ferme

    Par Dan Rosen - Journaliste principal NHL.com
    Le leadership de Babcock est la clé dans les espoirs de remporter la médaille d’or pour le Canada. LISEZ ›

    Ovechkin, qui a remporté les trophées Hart et Maurice « Rocket » Richard, la saison dernière, occupe le deuxième rang de la LNH avec 12 buts, même s’il a récemment manqué deux matchs en raison d’une blessure au haut du corps. Ses Capitals dominent la section Métropolitaine avec 16 points et ont remporté leurs trois derniers matchs, eux qui affronteront le Wild du Minnesota, jeudi.

    « Ma préoccupation était qu’il ne devait laisser personne dans la ligue ou ici croire qu’il était concentré sur les Olympiques et non pas sur les Capitals. Je crois qu’il a bien accompli son travail », a déclaré l’entraîneur en chef des Capitals, Adam Oates, à LNH.com. « Je n’ai vu aucun signe, aucune faille dans son armure. »

    Jason Chimera a indiqué que le double rôle de son coéquipier avait effectivement donné à Ovechkin l’occasion de voir où il se situe dans la vie, comment il est perçu comme superstar et comment il peut le mieux jongler avec toute cette pression qui accompagne ces questions.

    « Dans le passé, il s’est mis beaucoup de pression sur les épaules et il est peut-être soulagé de cette façon, a dit Chimera à LNH.com. Il se met encore beaucoup de pression, mais il réalise qu’il ne peut tout faire seul, qu’il doit se fier sur d’autres personnes. Il fait du beau travail jusqu’à maintenant. »

    Ovechkin est d’accord avec Chimera à l’effet qu’il se fie encore plus sur ses coéquipiers des Capitals pour obtenir de l’aide cette saison qu’il ne le faisait auparavant. Il a surtout mentionné les noms de Chimera, Troy Brouwer, Nicklas Backstrom, Mike Green et Brooks Laich qui l’ont aidé quand il a demandé de l’aide.

    « C’est bien quand tu te retrouves dans ce genre de situation », a admis Ovechkin.

    Chimera considère qu’Ovechkin s’aide aussi. Il a indiqué qu’au lieu de se concentrer moins sur les Capitals en raison de ses responsabilités olympiques, Ovechkin était devenu un leader qui parle plus. Autre preuve pour ses coéquipiers qu’il est complètement concentré sur l’équipe.

    « Les gars vieillissent et ils réalisent bien que la fenêtre commence à se refermer, a dit Chimera. Nous réalisons quel genre d’équipe nous avons et nous voulons gagner pour chacun d’entre nous. Il le réalise lui aussi et au lieu de courir partout et d’avoir du plaisir, il prend son rôle de leadership plus au sérieux, ça c’est certain. Il parle beaucoup dans le vestiaire. Il parle de différents jeux, de différentes situations. Je pense qu’il a acquis beaucoup de maturité. »

    Ovechkin est bien conscient de ce qui se passe en Russie dans la préparation des Olympiques. Il a indiqué que les entraîneurs et les dirigeants de l’équipe olympique russe ne l’avaient pas dérangé dans ses affaires avec les Capitals, mais il garde néanmoins un œil sur tout ce qui touche à l’équipe nationale russe et aux Jeux olympiques.

    « Je lis les journaux, je regarde la télévision, je connais le sujet, a dit Ovechkin. Mais je ne me mets pas beaucoup de pression et je ne pense pas seulement à cela. »

    La seule chose qu’il pense quand vient le temps de parler des Jeux olympiques, c’est comment ce sera excitant d’être là en février.

    « Quand j’y pense, représenter mon pays aux Jeux olympiques présentés en Russie sera fort probablement l’un des plus grands moments de ma vie, a mentionné Ovechkin. Je suis chanceux d’être où je suis et je l’apprécie beaucoup. »

    Il est présentement avec les Capitals à Washington, où une seule de ses couronnes doit être visible. Il la porte bien, tout en faisant du bon boulot pour cacher l’autre.

    « Je n’ai remarqué aucune différence dans son comportement, a dit Oates. Évidemment, nous en avons parlé en raison des nombreuses demandes qui lui sont faites, comme celle de transporter la torche avant le début de la saison, ce qui était incroyable. Il a évidemment beaucoup de pression dans son pays. On tente tous de comprendre cela pour lui, mais il fait du bon travail en gérant les deux rôles. »

    Suivez Dan Rosen sur Twitter à: @drosennhl