Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Cinq questions: Hossa est en bonne santé, heureux et productif

mardi 2013-11-05 / 3:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

Partagez avec vos amis


Cinq questions: Hossa est en bonne santé, heureux et productif
Cinq questions: Hossa est en bonne santé, heureux et productif

La chronique hebdomadaire de LNH.com appelée Cinq questions avec est de retour pour la saison 2013-14. Nous nous entretiendrons avec des personnalités phares du monde du hockey et nous leur adresserons des questions qui permettront d'avoir un aperçu de leurs vies, leurs carrières et l'état de leurs formations.

La plus récente édition met en vedette l’ailier droit des Blackhawks de Chicago Marian Hossa:

WASHINGTON, D.C. – L’ailier droit Marian Hossa des Blackhawks de Chicago n'a jamais voulu subir une opération au dos l'été dernier et il se sent heureux de ne pas avoir été forcé de s’y soumettre. La dernière chose que voulait Hossa était de passer la saison morte à devoir se remettre d’une opération invasive visant à réparer les problèmes qui affectaient sa jambe et son pied du côté droit, surtout après avoir remporté la Coupe Stanley.

Hossa et les Blackhawks ont plutôt décidé que le repos était sa meilleure option, mais les choses semblaient tout de même risquées pour lui lors du camp d'entraînement. Hossa n'a pas joué lors des six matchs préparatoires de Chicago et a raté presque toute la dernière semaine qui précédait la saison régulière à cause d'une blessure au haut du corps dont la nature n’a pas été divulguée.

La blessure a brisé l’erre d’aller de Hossa et remis sa santé en question.

Serait-il capable de retrouver la forme de joueur étoile ? Est-ce que les Blackhawks allaient se retrouver en difficulté, en particulier avec huit saisons a écouler au contrat de 12 ans et 63,3 millions $ de Hossa ? Est-ce que le fait qu’il se soit retiré lui-même du match numéro trois de la finale de la Coupe Stanley est un signe de choses à venir pour Hossa ?

Jusqu'à présent, les réponses à ces questions sont oui, non et non. Hossa est en bonne santé, heureux et productif.

Hossa, qui n'a pas manqué un match cette saison, avait récolté six points dans les 11 premiers matchs de la présente campagne, mais a ajouté à cette production lors des quatre derniers matchs avec deux buts et quatre passes. Ce lundi, Hossa a parlé avec LNH.com à propos de son état de santé, des problèmes qu'il a affrontés et de ses états d’âme, avant d'être honoré par le président Barack Obama à la Maison Blanche.

Voici cinq questions avec ... Marian Hossa:

Étiez-vous inquiet quant à l'avenir et à votre carrière quand vous avez subi votre blessure au dos dans les séries éliminatoires la saison dernière ?

« Un peu oui, parce que j'ai entendu dire que lorsqu’il s'agit d'une blessure au dos, tout peut dégringoler rapidement. Lorsque vous commencez à avoir des problèmes avec votre dos, ça peut être récurrent. Ainsi, ça reste dans votre esprit, mais j'ai toujours essayé de voir le tout d'une manière positive et jusqu'à présent la situation s'est tellement améliorée, donc je suis content de ça. »

Qu’est-ce qui se passe dans votre esprit ? Vous avez mentionné que vous commenciez à penser à des choses, comme quoi par exemple ?

« Et si ceci, et si cela. Que faire si je ne peux pas jouer à un niveau auquel je suis habitué ? Ces questions demeurent dans votre esprit et vous commencez à y penser, mais je suis content de la façon dont ça se passe maintenant. »

Qu’est-ce qui a cliqué pour vous, qu’est-ce qui a fait que vous saviez que vous n'auriez pas à vous soucier de ces choses, que ces questions n’allaient pas devenir des préoccupations pour vous ?

« Eh bien, après avoir gagné la Coupe, nous avons discuté à savoir si je devais passer par l’opération. Pour moi, la chirurgie est toujours la dernière option. Quand je ne suis même pas en mesure de bouger, alors nous devons procéder. Si je suis toujours correct, mais je sais qu’avec quelques injections, cela va améliorer la situation, alors pourquoi passer par la chirurgie ? Ces injections, en particulier durant le camp d'entraînement et lors du premier mois, ont beaucoup aidé. En ce moment je joue et je me sens bien. »

Est-ce que le fait de devoir vous retirer vous même de l’alignement lors d'un match de la finale de la Coupe Stanley est une des choses les plus difficiles que vous ayez eues à faire dans votre carrière ?

« Oh oui, ça a été terrible. Mais, j’en étais au point où je savais que je serais inutile sur la glace. Je ne pouvais rien faire avec ma jambe et j’aurais été tout simplement inutile. C'est une chose difficile à faire, surtout à l'époque. Si quelqu'un en bonne santé était prêt à sauter dans l’alignement, je savais qu’à ce moment, c’était une meilleure décision. Quelques jours plus tard, j'ai essayé d'aider l'équipe. »

En constatant la façon dont vous avez joué lors des cinq, six, sept derniers matchs, sentez-vous que vous êtes de retour à la normale maintenant ?

« En ce moment ? Oui, surtout au cours des quatre ou cinq derniers matchs. J'ai l'impression que le synchronisme est enfin revenu. Je savais que ça ne serait pas facile parce que j'ai eu un été écourté, peu de temps pour me remettre, surtout avec mon mal de dos. Puis, je me suis présenté au camp d'entraînement et j’ai été forcé de m’absenter durant une autre semaine durant ce camp. J'aurais aimé m’entraîner cet été, mais je n'ai pas eu le temps pour cela. Vous savez que vous allez manquer de temps et qu’il vous faudra quelques matchs pour arriver à vous sentir normal. Maintenant je me sens beaucoup mieux. »

Suivez Dan Rosen sur Twitter: @ drosennhl

 

La LNH sur Facebook