Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Lundqvist est parfait et les Rangers blanchissent les Sabres

jeudi 2013-10-31 / 22:19 / LNH.com - Nouvelles

Par Tal Pinchevsky - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Lundqvist est parfait et les Rangers blanchissent les Sabres
Lundqvist est parfait et les Rangers blanchissent les Sabres

NEW YORK – Les Rangers de New York ont offert une meilleure performance à leurs partisans à leur deuxième match dans leur « nouveau » Madison Square Garden.

Trois jours après avoir été blanchis 2-0 par le Canadien de Montréal lors de l’inauguration de leur amphithéâtre rénové, les Rangers ont pu compter sur l’apport offensif de Derick Brassard et Chris Kreider ainsi que sur la performance de 29 arrêts d’Henrik Lundqvist pour s’imposer par la marque de 2-0 devant les Sabres de Buffalo jeudi.

Les Rangers ont dominé presque toute la rencontre et seuls les exploits de Ryan Miller, qui a réalisé 44 arrêts, ont permis aux Sabres (2-12-1) de rester dans le match. Brassard a battu Miller alors qu’il avait la vue voilée pendant une supériorité numérique à 8:23 de la première période, et Kreider l’a trompé en sautant sur un retour à 11:21 de la deuxième.

New York présente maintenant un dossier de 5-7-0 après avoir remporté deux parties de suite pour la première fois de l’année. Les Rangers ont aussi vaincu les Sabres en temps réglementaire pour la première fois depuis le 10 décembre 2011.

« C’était définitivement un match qu’on voulait gagner, a déclaré Lundqvist. On a bien fait tellement de choses. Selon moi nous les avons dominés pendant la majeure partie du match. On la méritait celle-là, c’est certain. »

Malgré les prouesses de Miller, les Sabres présentent maintenant une fiche de 2-12-1; ils ont encaissé trois revers de suite et six à leurs sept dernières rencontres.

« Ryan a réalisé des arrêts extraordinaires », a dit l’attaquant Matt Moulson, qui disputait un deuxième match avec les Sabres après avoir été acquis des Islanders de New York, dimanche. « Il nous a vraiment gardé dans le match. [Le pointage] aurait pu être beaucoup plus élevé que 2-0. »

Buffalo a bien amorcé le match en décochant les trois premiers lancers et en forçant Lundqvist à se surpasser. Cependant, les Rangers sont parvenus à s’imposer grâce au brio du trio de Derek Stepan, Mats Zuccarello et Kreider. Zuccarello a obtenu leur première bonne chance de compter à 3:14 du premier vingt. Il est monté sur l’aile droite avant de contourner le filet des Sabres, mais son tir du revers a été repoussé par Miller, qui a tendu la jambière droite.

Les Rangers ont par la suite complètement dominé. Ils ont décoché les 14 lancers qui ont suivi et ils ont surclassé Buffalo 19 tirs contre 3 pendant le reste de l’engagement. Ils ont ouvert la marque à 8:23 pendant que Tyler Myers était au cachot pour avoir fait trébucher. Le tir de la pointe de Brassard a battu Miller dans le coin supérieur droit alors que J.T. Miller lui voilait la vue. Après avoir connu une séquence d’un seul but en 15 supériorités numériques, les New-Yorkais en étaient à un troisième but sur le jeu de puissance en quatre périodes.

Miller et Brassard ont à nouveau combiné leurs efforts pour obtenir une autre bonne chance de marquer à 6:05 de la période médiane. Brassard y est allé d’une passe lobée qui a dévié vers la cage des Sabres. Miller a fait l’arrêt, même s’il a dû regarder derrière lui pour s’assurer que la rondelle n’avait pas traversé la ligne des buts.

Les Rangers ont continué de bourdonner autour du filet de Miller et presque à mi-chemin de l’engagement, une montée de Brad Richards a créé de l’espace pour Ryan McDonagh, qui a pu décocher un lancer vif. Miller a fait l’arrêt, mais les Rangers dominaient alors 27-10 au chapitre des tirs au but.

Kreider a porté le pointage à 2-0 en poussant un retour derrière Miller d’un angle restreint.

L’attaquant new-yorkais a orchestré le jeu lors d’une montée quand il a remis le disque à Zuccarello dans l’enclave. Miller a repoussé le lancer de Zuccarello, mais le retour s’est dirigé directement vers Kreider près du poteau gauche. Kreider a été vif et marqué sur le retour.

Buffalo a finalement mis à l’épreuve Lundqvist tard en deuxième période. Alors qu’il restait 4:20 à jouer, Brian Flynn s’est défait de John Moore sur l’aile avant d’y aller d'un tir à bout portant. Toutefois, Lundqvist s’est rabattu sur la glace pour frustrer Flynn sans lui concéder de retour. Les Sabres ont eu l’occasion de réduire l’écart avec moins d’une minute à faire à l’engagement quand Steve Ott a repéré Drew Stafford qui fonçait droit sur Lundqvist. Le gardien des Rangers a tenu le fort devant Stafford pour préserver l’avance de 2-0 des siens après 40 minutes de jeu.

Les Sabres, dominés 38 lancers contre 18 après deux périodes, ont réussi 11 tirs au troisième vingt, mais n’ont pas obtenu beaucoup de bonnes chances de marquer. Après que l’entraîneur Ron Rolston eut retiré Miller à la faveur d’un attaquant supplémentaire, Marcus Foligno a forcé Lundqvist à sortir la mitaine sur un tir de l’enclave à 80 secondes de la fin du match. Lundqvist s’est aussi imposé devant le nouveau venu Moulson, qui avait fait dévier le tir de Christian Ehrhoff.

 

La LNH sur Facebook