Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Carter Hutton des Predators saisit la chance de se faire un nom

jeudi 2013-10-31 / 18:40 / LNH.com - Nouvelles

Par John Manasso - correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Carter Hutton des Predators saisit la chance de se faire un nom
Carter Hutton des Predators saisit la chance de se faire un nom

Son nom pourrait tout aussi bien être confondu avec celui d’un luxueux hôtel de Nashville comme il peut être celui d’un gardien partant de la LNH.

Carter Hutton, qui n’avait disputé qu’un seul match dans la LNH avant cette saison, sera le gardien partant des Predators de Nashville pour les prochaines semaines car le solide Pekka Rinne, finaliste à deux reprises pour le trophée Vézina, sera absent au moins quatre semaines en raison d’une infection à une hanche à la suite d’une opération chirurgicale subie cet été.

Hutton, qui fêtera son 28e anniversaire dans un mois et demi, est décrit par Mitch Korn, l’entraîneur des gardiens des Predators, comme un joueur qui s’est développé sur le tard. Il a joué dans les rangs universitaires (NCAA) et dans la Ligue américaine de hockey avant de signer un contrat à titre de joueur autonome avec Nashville en juillet pour être le substitut de Rinne.

Jusqu’à maintenant, Hutton a été excellent. Il présente une fiche de 2-1-0 avec une moyenne de 2,42 et un taux d’efficacité de ,927. Hutton prend le relais à un moment qui pourrait être crucial pour les Predators, eux qui affronteront les Coyotes à Phoenix, jeudi soir. Ce sera le premier d’une série de sept matchs disputés sur les patinoires adverses pendant un voyage de 17 jours, eux qui sont à deux points de la quatrième place de la section Centrale.

Korn a dit que les Predators avaient rencontré Hutton durant la période précédant l’ouverture du marché des joueurs autonomes l’été dernier et après l’avoir interrogé, son idée était faite. Korn a indiqué qu’il avait été facile de convaincre l’entraîneur-chef Barry Trotz et le directeur général David Poile que Hutton était prêt à jouer entre 15 et 25 matchs à titre d'auxiliaire à Rinne.

« Touchons du bois, on a toujours eu de bons antécédents », a dit Korn, qui a aidé l’organisation à développer Mike Dunham, Tomas Vokoun, Chris Mason, Dan Ellis et Rinne. En fait, seulement huit gardiens ont joué pour les Predators depuis leur entrée dans la LNH, il y a 15 ans.

« Tout le monde a acheté l’idée rapidement. Quand on a commencé à regarder pour acquérir un gardien substitut, il n’y avait pas beaucoup de candidats sur le marché des joueurs autonomes. La plupart des gardiens étaient âgés et leurs meilleurs jours étaient sans doute derrière eux. Nous avons pris la décision en se basant sur les résultats de la dernière saison car nous ne voulions pas aller dans cette direction.

« Ç’a toujours été une question d’opportunité et ç’a toujours bien fonctionné pour notre organisation. Cela m’a beaucoup rappelé le processus que nous avions effectué quand nous avons fait signer un contrat à Dan Ellis. »

Quand les Predators ont fait signer un contrat à Ellis à titre de substitut de Mason en 2007, il n’avait lui aussi disputé qu’un seul match dans la LNH et cela remontait à la saison 2003-04. Il avait fait carrière dans la LAH. Ellis a finalement arraché le poste de gardien no 1 à Mason et a joué un rôle important durant les séries éliminatoires de 2008, conservant un taux d’efficacité de ,938 dans la série que les Predators ont perdu en six matchs contre les Red Wings de Detroit en finale de l’Association de l’Ouest.

Hutton a suivi un chemin similaire à celui d'Ellis. Pas plus tard qu’en 2011-12, Hutton, dont le nom est le même qu’un hôtel près de l’Université Vanderbilt à Nashville, a joué 14 matchs dans la ECHL avec le Walleye de Toledo. Aujourd’hui, il est le gardien partant d’une équipe de la LNH.

« J’ai pris un chemin différent, a déclaré Hutton. Même quand j’étais dans la ECHL, j’étais plutôt confiant et je savais que je pouvais connaître du succès dans la LAH et je savais que je pouvais m’améliorer… Je n’étais pas très heureux d’être là-bas, mais ça faisait partie de mon développement, ce fut bon pour moi. J’y ai disputé plusieurs matchs, ça m’a servi de tremplin pour ma saison à Rockford dans la LAH… Je ne pourrai jamais effacer mon passage dans la ECHL, ce fut profitable. J’ai appris beaucoup de choses en jouant là-bas. »

Hutton, de Thunder Bay en Ontario, a déjà joué dans le hockey mineur au sein des mêmes équipes qu'Eric Staal, le capitaine des Hurricanes de Caroline, lui-même un concitoyen de Thunder Bay qui est un an plus âgé.

Hutton a déclaré qu’il ne connaissait rien de la NCAA jusqu’à ce que l’Université Massachusetts-Lowell, où a aussi joué le défenseur Ron Hainsey, des Hurricanes, ne lui offre une bourse d’études.

Hutton a joué quatre saisons pour les River Hawks. Il a conservé des moyennes de buts alloués de 2,06 et de 2,04 à ses deux dernières campagnes et a gagné les honneurs dans l’Est en 2010. Il n’a jamais été repêché et après l’université, Hutton a joué dans la LAH, avec des séjours à Adirondack et à Worcester.

Il a passé les deux dernières campagnes à Rockford, le club-école des Blackhawks de Chicago, où il a totalisé 48 victoires. Il a attiré l’attention de Korn quand Rockford affrontait les Admirals de Milwaukee, le club-école de Nashville dans la LAH.

« Il est un batailleur, a mentionné Korn. Il est courageux, il n’a peur de rien, il est compétitif, il a une bonne courbe d’apprentissage et il veut apprendre. Certains joueurs, et nous les avons tous rencontrés, sont réfractaires au changement, alors que lui ne l’est pas du tout. »

Il est habituel qu’un gardien atteigne son apogée sur le tard. Le double vainqueur du trophée Vézina Tim Thomas, un autre produit de la NCAA, était âgé de 32 ans quand il a joué la majorité des matchs des Bruins de Boston en 2006-07. Auparavant, il avait joué en Europe. Korn a indiqué que plusieurs gardiens de la LNH obtiennent leur chance en raison d’une blessure à un autre gardien. Il a cité l’échange que les Flames de Calgary ont effectué pour acquérir Miikka Kiprusoff quand Roman Turek s’est blessé en 2003-04. Kiprusoff a mené les Flames au septième match de la finale de la Coupe Stanley cette saison-là. Le même phénomène est survenu à Nashville quand Vokoun a délogé Dunham en 2002-03.

Hutton semble prêt à relever le défi, qu’il a qualifié de passionnant. Il a toutefois déclaré que le changement avait été un véritable tourbillon.

« Quand je ne jouais pas, je tentais vraiment de me préparer à bien disputer ces matchs, surtout quand Rinne disputait tous les matchs et que je ne faisais que m’entraîner, a affirmé Hutton. Je gérais vraiment mes entraînements et je me préparais pour disputer des matchs. Au cours des dernières saisons, j’ai joué plusieurs minutes dans la LAH et de ne pas jouer beaucoup ici représentait un rôle différent. J’ai donc dû travailler fort durant les entraînements et faire comme si c’était des matchs. Je n’avais pas beaucoup joué dans la LNH mais j’étais très calme, prêt à jouer, concentré et les choses se sont bien passées au cours des premiers matchs. »

Quand les Predators reviendront de leur voyage de 17 jours, leur premier match à domicile sera contre les Blackhawks, l’ancienne équipe de Hutton avec qui il a fait ses débuts dans la LNH en avril. Il a indiqué qu’il avait de bons amis chez les Blackhawks, incluant Brandon Bollig, qui était son compagnon de chambre.

Il a hâte à ce match, mais plus que cela, il a hâte d’avoir la chance de jouer. Il reconnaît qu’il a plus de pression sur ses épaules, mais que les gardiens ont toujours de la pression quand ils jouent.

« C’est ce qu’on veut », a-t-il déclaré en parlant de l’opportunité qui lui est offerte. « On veut toujours être celui qui est appelé. »

 

La LNH sur Facebook