Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Les Penguins résistent et battent les Bruins 3-2

mercredi 2013-10-30 / 23:41 / LNH.com - Nouvelles

Par Wes Crosby - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Penguins résistent et battent les Bruins 3-2
Les Penguins percent la muraille Tuukka Rask et battent les Bruins 3-2

PITTSBURGH – La performance offerte par les Penguins de Pittsburgh mercredi ne leur a pas permis d’effacer de leur mémoire le balayage qu’ils ont subi aux mains des Bruins de Boston en finale de l’Association de l’Est la saison dernière.

Mais cela a permis à tous de comprendre pourquoi les Penguins s’étaient rendus aussi loin en séries éliminatoires.

Brandon Sutter et Jussi Jokinen ont marqué en troisième période pour procurer aux Penguins un gain de 3-2 contre les Bruins au Consol Energy Center.

Les Penguins ont inscrit plus de buts dans ce seul match que durant les quatre rencontres disputées dans le cadre de la finale de l’Association de l’Est, alors qu’ils n’avaient trouvé le fond du filet qu’à deux reprises.

Sutter s’est amené à toute vitesse dans le territoire ennemi sur l’aile droite, et est parvenu à loger la rondelle dans le coin supérieur droit du filet à l’aide d’un lancer extrêmement précis pour placer les Penguins en avant par un but alors qu’il restait exactement neuf minutes à faire au troisième tiers.

Jokinen a ensuite inscrit ce qui allait s’avérer être le but gagnant alors qu’il ne restait que 2:02 à écouler au temps réglementaire, trompant la vigilance de Tuukka Rask d’un lancer sec.

Jarome Iginla a réduit l’écart à un but moins de vingt secondes plus tard à l’aide d’un puissant lancer frappé, lui qui effectuait un retour à Pittsburgh. Les Bruins ne sont cependant pas parvenus à déjouer à nouveau Marc-André Fleury, qui a repoussé 21 des 23 lancers dirigés vers lui, incluant un aux dépens de David Krejci sur un tir sur réception avec quelques secondes à faire en temps réglementaire pour conserver la victoire.

Après que Boston eut été incapable de venir à bout de Fleury au cours des deux premiers engagements, Patrice Bergeron a rapidement créé l’égalité 1-1 en début de troisième, touchant la cible à 1:05. Dennis Seidenberg a dirigé un tir vers le filet, et Bergeron a fait dévier la rondelle derrière le gardien des Penguins.

Rask a réédité ses exploits des dernières séries éliminatoires pendant presque toute la partie, mais Chris Kunitz a marqué pendant une supériorité numérique pour ouvrir la marque à 6:54 de la période médiane.

Letang a d’abord redirigé un tir de l’enclave de Crosby vers Kunitz, et ce dernier a poussé le retour du revers entre les jambes de Rask. Il s’agissait du premier but des Penguins aux dépens de Rask depuis leur seul but marqué au cours du troisième match de la finale de l’Est, inscrit en deuxième période, soit une séquence de 153 minutes 22 secondes.

Bergeron s’est amené sur l’aile gauche alors qu’il restait un peu moins de huit minutes à jouer en deuxième, mais son lancer du revers a atteint Fleury à l’épaule.

En l’absence de Chuck Kobasew (blessure au bas du corps) et de Matt D'Agostini, laissé de côté, Jayson Megna a évolué aux côtés d’Evgeni Malkin et de Jokinen. Le trio de Malkin a par contre été modifié quand Megna a temporairement quitté la rencontre après avoir été mis en échec contre la rampe au cours de sa première présence en troisième période, lui qui disputait un troisième match en carrière dans la LNH.

Craig Adams a remplacé Megna, et Malkin a connu l’une de ses meilleures périodes de la campagne, se présentant seul devant Rask à trois reprises après s’être faufilé entre les défenseurs des Bruins. Rask a effectué l’arrêt chaque fois, et a continué de frustrer Malkin et Megna. Ce dernier a d’ailleurs été le meneur chez les Penguins avec cinq lancers dirigés vers le filet en troisième malgré qu’il ait raté quelques présences.

 

La LNH sur Facebook