Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Le Canadien, décimé par les blessures, se serre les coudes et bloque des tirs

mardi 2013-10-29 / 23:26 / LNH.com - Nouvelles

La Presse Canadienne

MONTRÉAL - S'il veut continuer de connaître du succès en dépit des nombreuses blessures qui l'affligent et d'un calendrier plutôt chargé cette semaine, le Canadien est conscient qu'il devra se serrer les coudes autour de Carey Price.

Et pour y parvenir, certains joueurs devront prendre les bouchées doubles. C'est le cas d'Andrei Markov, le général à la ligne bleue, qui a bloqué 10 lancers au cours des deux derniers matchs des siens.

«Depuis un certain temps, Andrei joue du bon hockey défensif, a reconnu l'entraîneur Michel Therrien. Il utilise bien son bâton, donc quand tu es dans la ligne de tir, et bien tu vas bloquer des lancers.

«On voit que les gars veulent payer le prix pour obtenir des victoires, a ajouté le pilote du Tricolore. Quand ils le font, on peut voir la réaction des joueurs sur le banc. C'est bon pour l'esprit d'équipe. Ils se sacrifient pour s'assurer d'accomplir le boulot. Encore ce soir, contre les Stars, on doit leur donner le crédit.»

Un point de vue qui est partagé par plusieurs joueurs du Canadien, dont Price, qui considère ce sacrifice comme «le pain et le beurre de l'équipe» par les temps qui courent. Raphaël Diaz abonde lui aussi dans la même direction.

«Nous venons de disputer deux matchs en autant de soirs — nous avons obtenu une grosse victoire de 2-0 à New York —, et nous savions que le match de ce soir (mardi) était très important, a dit le Suisse. Toute l'équipe a élevé son jeu, notamment en bloquant des tirs et en payant le prix. On doit continuer de jouer de cette façon-là.»

Les nombreuses blessures ont aussi permis à certains jeunes joueurs, comme Michaël Bournival, d'éclore pour vivre cette première expérience de deux matchs en autant de soirs dans le circuit Bettman.

«C'est sûr que la fatigue entre en jeu, a admis l'attaquant originaire de Shawinigan. Il faut rester concentré et s'appliquer sur les petits détails. Au fond, c'est ton mental qui va faire si ça va bien aller ou pas. Mais c'est le mode de vie dans la Ligue nationale de hockey, et il faut s'habituer à des choses comme ça. C'est sûr que c'est difficile, deux en deux, mais c'est pareil pour tout le monde.»

Le CH devra maintenant se préparer en prévision de la deuxième séquence de deux matchs en autant de soirs cette semaine, contre le Wild du Minnesota et l'Avalanche du Colorado respectivement vendredi et samedi. Ce test, qui aura lieu sur la route de surcroît, n'effraie cependant pas Therrien.

«Ce que j'aime de notre équipe, c'est qu'elle apprend de ses erreurs, a-t-il fait remarquer. Les gars réalisent qu'on doit être efficaces en défensive et créer des chances de marquer. Et c'est ce qu'on a fait, et ce qu'on devra faire pour continuer de connaître du succès. Ils font du bon boulot.»

D'autre part, le Canadien a annoncé en fin de soirée mardi qu'il cédait l'attaquant Patrick Holland aux Bulldogs de Hamilton.

Pour toutes les nouvelles et analyses des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2014, choisissez votre séries
vs.
La série est à égalité 1-1
vs.
Montréal mène la série 3-0
vs.
La série est à égalité 1-1
vs.
La série est à égalité 1-1
vs.
Le Colorado mène la série 2-0
vs.
St. Louis mène la série 2-0
vs.
Anaheim mène la série 2-0
vs.
San Jose mène la série 1-0
 

La LNH sur Facebook