Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Rosen : le jeu axé sur la vitesse sourit aux Sharks

mercredi 2013-10-30 / 3:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

Partagez avec vos amis


Rosen : le jeu axé sur la vitesse sourit aux Sharks
Rosen : le jeu axé sur la vitesse sourit aux Sharks

Les Sharks de San Jose jouent avec plus de vitesse que jamais sous les ordres de l'entraîneur Todd McLellan et cela leur donne la chance d'avoir plus souvent la possession de la rondelle. La combinaison de la vitesse et de la possession de rondelle a produit quelques résultats étonnants en début de saison.

Les Sharks mènent la LNH avec 21 points, car ils sont également premiers au chapitre des buts (3,92 par match) et des tirs au but (37,8 par match). Ils sont aussi au sommet dans la LNH avec un différentiel de plus-160 au chapitre des tirs au but (454-294) et se retrouvent au deuxième rang derrière l'Avalanche du Colorado au niveau des buts alloués par match (1,58).

« C’est la vitesse », explique l’analyste Pierre McGuire de NBC à LNH.com. « Leur directeur général [Doug Wilson] a réalisé quelque chose que certains ont reconnu il y a longtemps. Son équipe était trop lente et il a commencé à larguer certains joueurs lents; Dany Heatley a été échangé, Ryane Clowe a été échangé, Douglas Murray a été échangé. Ils ont apporté de jeunes jambes, des jambes rapides. Ils ont mis un accent considérable sur la vitesse et cela a vraiment payé. »

Tout ce que McGuire mentionne est vrai, mais l’entraîneur des Sharks Todd McLellan note que la vitesse déployée dans le jeu de son équipe ne provient pas uniquement de la réorganisation de l’alignement de Wilson, en procédant à l’échange de Heatley après la saison 2010-11, puis de Clowe, Murray et Michal Handzus, avant la date limite des transactions dans la LNH, la saison dernière.

Les survivants des alignements plus lents chez les Sharks, notamment Joe Thornton, ont dû s'adapter à jouer ainsi.

CE QU'ILS ONT DIT



L’entraîneur des Blues Ken Hitchcock discute de l'une des raisons pour lesquelles le jeu dans l’Association de l’Ouest est plus élevé cette saison :
« Je pense qu'il y a six ou sept équipes de l'Ouest qui ont de la profondeur au centre et c'est la clé. Vous regardez l'émergence du Colorado, c’est à cause de leur profondeur au centre. Notre amélioration provient de notre profondeur au centre. Les Blackhawks de Chicago ont de la profondeur au centre. Les Kings de Los Angeles sont très profonds au centre. C’est ainsi dans l’Ouest, il y a beaucoup de profondeur à la position de centre. San Jose a également de la profondeur au centre. Ils ont quatre centres qui peuvent tous jouer le match. Nous nous attendons tous à ce que notre troisième joueur de centre puisse contribuer offensivement. »

La réponse de Pierre McGuire de NBCSN lorsqu'on l’interroge sur certaines tendances qu'il voit jusqu'ici cette saison :
« J’ai vraiment remarqué que certains gardiens ont des difficultés avec les jambières différentes. Je vois plus de buts marqués en contournant le filet et de buts marqués à courtes distances en raison de l'espace supplémentaire derrière le filet. Je vois plus de chances dans l’enclave en raison de la politique de la tolérance zéro envers l'obstruction et en raison des filets aux dimensions différentes. Les équipes commencent à comprendre comment les jouer. Je vois plus de passes sur de longues distances qui conduisent à des échappées et à des surnombres. Je vois une LNH davantage axée sur l’attaque. »

« Il y a des joueurs encore ici qui ne jouaient pas à cette cadence et étaient assez têtus pour ne pas le faire », explique McLellan à LNH.com. « J'espère que nous avons changé cela. Nous les avons forcés à y croire et cela doit se poursuivre. »

La vitesse des Sharks était évidente dans deux des buts qu’ils ont marqués dimanche dans une victoire de 5-2 sur les Sénateurs d'Ottawa. Le premier est venu du bâton d'Andrew Desjardins et donnait à San Jose une avance de 2-0.

Les Sharks étaient au milieu d'un changement de ligne, mais Scott Hannan a forcé Erik Karlsson à se débarrasser de la rondelle à la ligne bleue de San Jose. Desjardins, qui venait d'embarquer sur la glace, a coupé vers Karlsson et a gagné la bataille pour l’obtention de la rondelle le long de la rampe. Il a rapidement effectué une passe transversale vers Brad Stuart, qui a contourné Jean-Gabriel Pageau le long de la rampe droite.

Desjardins et John McCarthy ont foncé vers le filet. Stuart a tiré depuis le haut du cercle droit, le rebond est revenu dans l’enclave et Desjardins a utilisé son revers pour battre Craig Anderson depuis la gauche.

« Ils sont rapides et ils effectuent une transition rapide », explique l’analyste de NHL Network Craig Button à LNH.com. « Ils reçoivent la rondelle dans la zone défensive et, boum, ils repartent dans l'autre sens. Ils sont agressifs avec leur vitesse et ne donnent pas beaucoup de temps et d'espace, et puis ils effectuent un jeu de transition rapide pour relancer l’action. Ils gardent la rondelle dans la zone offensive pour la même raison, avec cette même rapidité et cette même vitesse. »

Le but de Joe Pavelski a couronné la victoire de 5-2 de dimanche. Encore une fois, c'était un but créé par un jeu de transition en raison de la vitesse de San Jose aux dépens du défenseur des Sénateurs Jared Cowen, qui a raté un tir sur réception de la ligne bleue.

Pavelski s’est mis en marche alors que Tommy Wingels s’emparait de la rondelle. Wingels a passé le disque jusqu'à Pavelski en jeu de transition. Le défenseur des Sharks Justin Braun s’est joint à la danse, devançant l'attaquant des Sénateurs Cory Conacher sur la glace. Il a obtenu la rondelle sur le côté droit et a utilisé son corps pour l’éloigner de Conacher afin de pouvoir la ramener dans le cercle et l’expédier au centre, où Pavelski a réussi à enfiler l’aiguille.

« Par le passé, c'était une équipe de qui on disait toujours : ‘Ils sont bons, mais peut-on les prendre au sérieux ?’ a déclaré Button. Je regarde leur équipe et je pense qu'ils sont là pour vrai, je pense qu'ils sont légitimes et je parle de prétendants à la Coupe Stanley. Je ne parle pas d’attendre et de voir, j'aime vraiment cette équipe, j'aime la façon dont ils jouent. Je les vois comme un prétendant légitime à la Coupe Stanley. »

Megna pourrait avoir une place à Pittsburgh

L’entraîneur des Penguins de Pittsburgh Dan Bylsma avait hâte de raconter l'histoire de Jayson Megna quand il a été interrogé à propos du joueur de 23 ans, mardi.

Bylsma a commencé par dire de Megna, qui a marqué son premier but en carrière dans la LNH et ajouté une passe dans une victoire de 3-1 contre les Hurricanes de la Caroline, lundi, qu’il a été signé par les Penguins il y a deux étés après avoir impressionné lors de leur camp de développement. Bylsma a dit à LNH.com que Megna avait été le meilleur joueur au camp d’entraînement avec Wilkes-Barre/Scranton de la Ligue américaine de hockey la saison dernière. Il a joué dans trois matchs hors-concours et a marqué un but dans chacun d'eux.

Cependant, Megna a peiné au cours de la saison régulière en raison d'une entorse à la cheville, une blessure qu'il a subie au début de la saison. Il a récolté 12 points en 56 matchs avec Wilkes-Barre/Scranton.

« Il n'a jamais vraiment été en mesure d'utiliser sa vitesse efficacement l'an dernier, a dit Bylsma. C'était une année juste correcte, après un début d'année qui avait commencé avec beaucoup de promesses. »

Megna s’est présenté au camp d’entraînement des Penguins cette saison et a encore impressionné, démontrant de la vitesse, des habiletés et de l’agressivité ce qui lui a d’abord valu un contrat. Il est retourné dans la LAH et n’a pas ralenti le rythme. Il avait cinq points en six matchs à sa fiche et Bylsma a dit qu'il était un joueur efficace pour tuer les pénalités.

Megna a mérité un rappel chez les Penguins le 24 octobre et a fait ses débuts dans la LNH le lendemain soir contre les Islanders de New York.

« Son premier match était correct, mais à son match suivant (contre la Caroline), chaque fois qu'il a touché la glace, il a été efficace avec sa vitesse en quelque sorte, a déclaré Bylsma. Il a joué ‘large’, a fait les jeux et fonçait au filet. Il a récolté une belle mention d’aide sur le but de Tanner Glass et a profité de quelques présences en plus de marquer un but en compagnie de Sidney Crosby en troisième période. Il a disputé un match très efficace à sa deuxième rencontre dans la LNH. »

Megna aura une chance de rester dans les parages parce que l’avant Chuck Kobasew sera absent durant près d'un mois à cause d’une blessure. James Neal est toujours à l’écart et sa situation est réévaluée semaine après semaine. Beau Bennett n'est pas prêt à retourner au jeu non plus.

« Je ne veux pas établir des comparaisons, mais quand vous regardez les autres équipes et leur groupe des six derniers attaquants, à quel point ils sont efficaces, ils disposent d’un élément de vitesse comme ça et d’un joueur comme ça, a déclaré Bylsma. Je ne veux pas être trop bruyant, mais il possède cela. Il y a de la place dans notre équipe pour quelqu'un comme ça. Si tout le monde était en bonne santé, je pense tout de même qu'il y aurait de la place. »

Ce n’est pas Chris Pronger, mais il pourrait être un joueur spécial

En plus des victoires, les Devils du New Jersey avaient besoin d'une histoire positive pour aider à réorienter leur saison dans la bonne direction. C’est alors que s’est pointé le défenseur recrue Éric Gélinas, qui a bien joué lors de ses deux premiers matchs après avoir été rappelé d’Albany de la Ligue américaine de hockey. Il a marqué un but contre les Canucks de Vancouver et a aidé un jeu de puissance qui en arrachait à marquer à quatre occasions contre les Bruins de Boston.

Les médias locaux ont emboîté le pas et ont commencé à parler et à écrire sur Gélinas, un espoir de 22 ans qui a été un choix de deuxième ronde (54e) lors du repêchage de la LNH en 2009. Toutefois, l'entraîneur des Devils Peter DeBoer a tenté de tempérer cet enthousiasme quand il a été interrogé à propos de Gélinas, mardi.

« Je veux être vraiment prudent avant de dire d’un gars qu’il est le prochain Chris Pronger, a déclaré DeBoer. Nous avons beaucoup parlé de lui. »

DANS LE COURRIER DE ROSEN

Est-ce que l’Avalanche peut continuer sur sa lancée gagnante ? -- @Emasty10

Je pense qu'ils peuvent continuer à être une équipe gagnante, mais il y a des drapeaux rouges. D'une part, l'Avalanche est moins-27 au chapitre des tirs au but. L’équipe concède plus de 32 tirs par match. Seulement six équipes en concédaient plus par match avant les rencontres de mardi. Cela n’a pas paru parce que les gardiens de but du Colorado ont été phénoménaux, mais demander à Semyon Varlamov et Jean-Sébastien Giguère de maintenir leur rythme actuel serait trop en demander. L'Avalanche va s'effondrer à un moment donné, peut-être bientôt, mais les joueurs mettent des points en banque maintenant, ce qui va les aider pour la suite.

Selon vous, quelle équipe est la plus sous-estimée en ce moment ? - @KylePineda2

Les Ducks d'Anaheim. Ils ont de la profondeur et forment une équipe équilibrée. Ils gagnent avec leurs habiletés et des gardiens solides. Ils reçoivent des contributions de la part de beaucoup de gars qui ne sont pas des noms familiers. Je parie que beaucoup de gens ne savent pas qui est Hampus Lindholm. C’est la même chose avec Frederik Andersen et Patrick Maroon. Ces gars-là sont autant de facteurs qui s’ajoutent à Ryan Getzlaf, Corey Perry, Teemu Selanne, Jonas Hiller et François Beauchemin.

Est-ce que les blessures des Canucks représentent un sujet de préoccupation pour l'avenir ? - @Jonomack

Elles ne devraient pas l'être. Alexandre Burrows est revenu au jeu lundi, donnant un regain d’énergie nécessaire au groupe des six premiers attaquants. Un groupe de six comprenant Henrik Sedin, Daniel Sedin, Ryan Kesler, Chris Higgins, Mike Santorelli et Burrows donne du fil à retordre du point de vue de l’adversaire. Jannik Hansen est un joueur d'énergie de qualité, mais il est hors de l'alignement. C'est la même chose avec David Booth.

Est-ce que le Minnesota va être une destination plus populaire pour les joueurs autonomes au cours des prochaines années? - @Devster192

Je dirais que c'est déjà fait. Zach Parisé et Ryan Suter ont opté pour cette destination. Pominville a choisi de signer à nouveau avec le Wild au lieu de tester le marché des joueurs autonomes l'été prochain. Matt Cooke a signé là quand il a obtenu l’autonomie l'été dernier. Beaucoup de partisans pensent que Thomas Vanek ne sera pas de retour avec les Islanders parce qu'il préférerait signer avec Minnesota. Si c'est le cas, ce serait une victoire importante pour le Wild.

Est-ce que la réputation de Vanek est ternie à Buffalo depuis qu’il a admis qu'il ne voulait pas faire partie d'une équipe de reconstruction?

Il a marqué 40 buts deux fois et en a inscrit plus de 30 à deux autres occasions. Il a marqué 20 buts en 38 matchs la saison dernière. Vanek était un citoyen de qualité au sein de la communauté et un joueur solide pour les Sabres de Buffalo. Il convient de se souvenir de lui ainsi chez les partisans de Buffalo. Il ne voulait pas faire partie d'un projet de reconstruction. Pouvez-vous le lui reprocher? Il a 29 ans et il veut gagner la Coupe Stanley. John Vogl du quotidien The Buffalo News a indiqué que les Sabres étaient prêts à faire de Vanek le joueur le mieux payé de la LNH. Il préfère gagner que de prendre tout l'argent et passer à travers la reconstruction. Il y a quelque chose de noble à ce sujet.

Pensez-vous que Rick Nash sera de retour cette saison pour les Rangers? - @ Surlysailor

Il est beaucoup trop tôt pour le dire et beaucoup trop tôt pour poser cette question. Les commotions cérébrales sont difficiles à évaluer et ça semble être négatif pour Nash parce que les Rangers n’ont offert aucune mise à jour positive dans son cas et il n'a pas recommencé à patiner. Toutefois, les choses peuvent changer rapidement parce que Nash pourrait se réveiller demain et se sentir mieux et être prêt à tenter d’effectuer un retour. C'est difficile à dire pour le moment et il est trop tôt de toute façon.

Si vous avez une question à laquelle vous souhaitez que Dan Rosen réponde, envoyez un tweet à @drosennhl. Le courrier sera une section hebdomadaire de cette rubrique.

DeBoer sait pourquoi. Même s’il ne pouvait s'empêcher de parler davantage de Gélinas, qui a joué son troisième match d'affilée mardi, jumelé avec Adam Larsson, 20 ans, défenseur sélectionné au quatrième rang au total lors du repêchage 2011 de la LNH.

« Il apporte quelque chose à notre groupe, quelque chose que nous n'avons pas beaucoup », a déclaré DeBoer au sujet de Gélinas. « Il est grand. Il peut patiner. Il peut bouger la rondelle et il peut tirer. Il a progressé de la bonne façon. Il a passé du temps dans les mineures. On ne lui a pas donné un poste. Il est venu ici, a obtenu quelques chances et est redescendu. Ce joueur est arrivé ici de la bonne façon. »

Gélinas n'est pas assuré de jouer lors du prochain match du New Jersey qui aura lieu samedi face au Wild du Minnesota. Le capitaine des Devils Bryce Salvador pourrait être en mesure de quitter la liste des blessés à temps pour jouer ce week-end, un geste qui pourrait forcer un retour à Albany pour Gélinas.

Même si Gélinas est rétrogradé, au moins DeBoer et le directeur général des Devils Lou Lamoriello ont eu un avant-goût de ce à quoi l'avenir de la ligne bleue de l'équipe pourrait ressembler avec Gélinas et Larsson. New Jersey compte également sur le choix de deuxième ronde (38e) en 2010 Jon Merrill, qui voit du temps de glace au niveau professionnel à Albany.

« Il avait l’air d’être prêt à jouer dans la LNH lors du camp d’entraînement », a dit DeBoer au sujet de Gélinas.

À propos d’Alex Steen, la machine à marquer

Le correspondant de LNH.com, Louie Korac, a écrit à propos de l’attaquant des Blues de St. Louis Alexander Steen et ses surprenants 11 buts, mardi. Dans l'histoire, Korac cite l’entraîneur Ken Hitchcock qui parle de Steen comme étant un joueur d'élite parce qu'il est « intelligent, compétitif, joue le jeu de la bonne façon et voit le jeu de la bonne façon. »

Hitchcock sait aussi que le pourcentage de réussite de 35,5 pour cent sur les tirs de Steen n'est probablement pas possible à maintenir au cours d'une saison de 82 matchs. Vingt pour cent seraient incroyables. Quinze pour cent le mettraient dans une classe à part avec certains des meilleurs buteurs d'élite dans la ligue.

Cependant, ni les buts ni le pourcentage de tir n’ont attiré l'attention de Hitchcock.

« Je pense que l'offensive est un reflet direct au sujet de beaucoup de choses avec lui », a dit Hitchcock à LNH.com dans un autre entretien cette semaine. « C'est l’accumulation de la part d'un gars qui joue avec une grande conscience. Il est toujours dans une bonne position défensive, ce qui lui permet d'être dans une bonne position offensive. Il a profité de ses chances, mais beaucoup de ses chances étaient de qualité parce que cette ligne a créé plusieurs surnombres. »

La ligne est complétée par David Backes et T.J. Oshie et c’est le meilleur trio des Blues cette saison, pas seulement parce que Steen fait allumer la lumière rouge à un rythme digne d’Alex Ovechkin. Ils dominent constamment le premier trio de l'adversaire en transformant leur solide jeu défensif en jeu offensif. Steen mène les Blues avec 16 points, tandis que Backes et Oshie ont récolté un total combiné de 21 points, soit huit buts et 13 passes. Ils ont enregistré un différentiel combiné de plus-21.

« Je pense tout simplement que Steen connaît un très bon début d'année offensivement, mais il a aussi un meilleur départ dans le jeu sur une surface de 200 pieds, a déclaré Hitchcock. C'est un gars facile à suivre si vous êtes un coéquipier. »

L’autre arme de Ben Bishop

En général, la première chose qu’on mentionne quand quelqu'un parle du gardien du Lightning de Tampa Bay Ben Bishop est sa taille. Il est le plus grand gardien de but dans la LNH à 6 pieds 7 pouces.

Toutefois, lorsqu'on a questionné DeBoer au sujet de Bishop avant le match Lightning-Devils de mardi, il a souligné quelque chose d'inattendu, d'autant plus qu'il parlait d’un si grand gardien de but.

« Le plus grand atout qu'il a, outre sa taille, c'est sa capacité à manier la rondelle, a déclaré DeBoer. C'est un excellent manieur de rondelle. Si vous ne mettez pas la rondelle au bon endroit, il est très difficile d'obtenir un échec avant efficace. Étonnamment, il est vraiment bon avec la rondelle. »

L’entraîneur du Lightning Jon Cooper va un peu plus loin.

« Pour vous dire la vérité, pour moi, il s'agit d'un manieur de rondelle d’élite, a déclaré Cooper. Vous pouvez le placer dans la catégorie des Mike Smith, Martin Brodeur est aussi un manieur de rondelle de grand talent. Maintenant, tout à coup, vous n'êtes plus seul en sortie de zone. Les autres équipes doivent y penser, ‘Oh, ce gars-là a la capacité de passer le disque par-dessus moi.’ C'est un atout pour nous. »

Ici et là

* Bylsma dit qu'il se souvient de son arrivée à West Point, New York, vers la fin du camp d’entraînement et d’avoir pensé à quel point il était étonnant que les Penguins aient traversé six matchs hors-concours et 22 jours de camp sans aucune blessure. Il aurait probablement dû penser à autre chose.

Kris Letang a été blessé lors d'un exercice d’après entraînement à West Point et a raté les neuf premiers matchs de la saison. Le lendemain du début de la saison régulière, James Neal, qui se sentait pourtant très bien quand il a quitté la patinoire la veille, s'est présenté le lendemain en se plaignant d'une blessure. Il va rater son 12e match d'affilée mercredi.

Rob Scuderi s'est cassé la cheville en bloquant un tir dans le match de samedi dernier contre les Islanders. Il aura besoin d'une intervention chirurgicale et sera absent de 6 à 8 semaines. Kobasew a subi une blessure lundi et sera absent de 3 à 4 semaines.

* Le Wild du Minnesota a trouvé une deuxième ligne qui semble fonctionner avec Mikael Granlund au centre de Jason Pominville et Nino Niederreiter. Pominville a inscrit quatre buts lors des trois derniers matchs et Granlund a récolté une mention d’aide sur chacun d'eux.

« J'aime le fait que Granlund se soit mis en marche », a dit l’analyste du réseau NBC Pierre McGuire à LNH.com. « Je pense que c'est énorme pour le Wild. Il commence vraiment à prendre son aise comme joueur de la LNH. »

* Wingels a inscrit trois buts en 12 matchs pour les Sharks cette saison après avoir marqué cinq buts en 42 matchs la saison dernière, ainsi qu’un total de huit filets dans ses 80 premiers matchs dans la LNH. McLellan a dit qu'il n'y a pas de différence dans le jeu de Wingels autre que le fait qu’il joue avec confiance.

« Je pense qu'il trouve simplement le fond du filet, a déclaré McLellan. Son jeu est confiant en ce moment, ce qui est important. Il profite d’un peu plus de temps de glace lors des jeux de puissance en ce moment à cause des blessures, mais il n'a pas produit de but dans ces situations. C’est davantage le fait de jouer plus à 5 contre 5, et peut-être de jouer avec Pavelski sur une base régulière qui l'a aidé. »

 

La LNH sur Facebook