Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    Sept candidats en hausse et sept en déclin à 100 jours de Sotchi

    mardi 2013-10-29 / 3:00 / Jeux de Sotchi 2014

    Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

    Habituellement, en octobre, la présence du directeur général du Lightning de Tampa Bay à Detroit lors d’un match qui n’implique pas son équipe ne fait pas la une des nouvelles locales et encore moins nationales.

    Pourtant, quand Yzerman s’est présenté au Joe Louis Arena le 22 octobre pour assister à une rencontre entre les Red Wings de Detroit et les Sharks de San Jose, il a déclenché un raz-de-marée dans la LNH. La presse et les amateurs ont immédiatement conclu que son passage devait avoir des ramifications olympiques.

    En plus de ses fonctions à Tampa, Yzerman occupe à nouveau le poste de directeur général de l’équipe olympique canadienne. Dès qu’ils peuvent se le permettre, lui et son équipe de direction prennent la route pour évaluer divers candidats à l’approche des Jeux olympiques de 2014 de Sotchi.

    Le directeur général des Predators de Nashville David Poile et les membres de son équipe de direction de la formation olympique américaine font la même chose. Des dépisteurs de plusieurs pays compilent des tonnes de notes alors qu’ils continuent d’évaluer leurs propres candidats olympiques du haut des galeries de presse des amphithéâtres de la LNH.

    La saison est vieille d’à peine un mois, mais le décompte des 100 jours avant les Olympiques débute mardi et le processus d’évaluation est bien entamé. Pour souligner cet événement, voici une liste des candidats en hausse et en baisse en vue des jeux de Sotchi en février prochain.

    SEPT CANDIDATS EN HAUSSE

    Matt Duchene, Canada

    Duchene est l’un des nombreux centres à la disposition d’Yzerman et si l’on se fie au début de saison qu’il connaît avec l’Avalanche du Colorado, il devrait être au sommet de sa liste. Lundi, il a commencé la semaine au troisième rang de la LNH avec neuf buts et à égalité au 11e rang avec 13 points. Il a gagné 54 pour cent de ses mises en jeu et il est l’une des raisons pour lesquelles le Colorado a bien amorcé la campagne avec une récolte de 20 points, ce qui lui vaut la première place dans la section Centrale. Duchene n’est pas obligé d’évoluer au centre pendant les Olympiques. Il a déjà joué à l’aile et il a mentionné l’été dernier qu’il s’y sentait toujours confortable.

    Alexander Steen, Suède

    Steen n’a pas représenté la Suède sur la scène internationale depuis 2007, mais la façon dont il joue pourrait forcer la main des dirigeants de l’équipe olympique. Lundi, Steen trônait au sommet des buteurs de la ligue à égalité avec Alex Ovechkin (10 buts). Le deuxième meilleur Suédois à ce chapitre jusqu’à présent cette saison est Henrik Zetterberg, qui a six buts. Steen compte aussi 15 points et il joue plus de 20 minutes par partie. Il est utilisé à toutes les sauces avec les Blues de St. Louis. La formation suédoise pourrait bénéficier de sa polyvalence, elle qui vise assurément l’or.

    Marcus Johansson, Suède

    Johansson est le troisième larron sur le premier trio des Capitals de Washington puisqu’il joue dans l’ombre de ses coéquipiers Alex Ovechkin et Nicklas Backstrom. Toutefois, il n’a pas à rougir de ses performances. Il a grandement contribué au départ canon d’Ovechkin avec ses 10 assistances en 11 parties jusqu’à présent. Il est vite devenu un des meilleurs attaquants suédois et ce serait naturel de le voir jouer aux côtés de Backstrom aux Olympiques.

    Semyon Varlamov, Russie

    Varlamov était le troisième gardien de la Russie aux Jeux olympiques de Vancouver en 2010. Aujourd’hui, il s’est établi comme étant le gardien de but numéro un de l’équipe russe en vue des Olympiques de 2014 à Sotchi. Varlamov montre un dossier de 7-1-0 avec une moyenne de buts alloués de 1,76 et un pourcentage d’arrêts de ,945 dans l’uniforme de l’Avalanche. Sergei Bobrovsky a remporté le trophée Vézina la saison dernière, mais ses statistiques fort respectables cette année (moyenne de 2,60 et taux d’efficacité de ,917) ne se comparent pas à celles de Varlamov. Celui-ci est dans une classe à part et il est déjà l’un des favoris pour le Vézina.

    Seth Jones, États-Unis

    Le futur est déjà arrivé à la ligne bleue des États-Unis, car Jones (19 ans) s’est avéré être à la hauteur de sa réputation dès son année recrue. Il est 20e parmi tous les défenseurs et 4e parmi les arrières américains pour le temps de glace par match avec une moyenne de 24:42 avec les Predators de Nashville. Il a amassé deux buts et trois aides, mais c’est son jeu global qui lui vaut les plus beaux éloges. Il fait des jeux simples et intelligents et il excelle pour préparer les sorties de zone des Predators. Jumelé à Shea Weber, il affronte souvent les meilleurs joueurs adverses et il a toujours été à la hauteur.

    Logan Couture, Canada

    Couture a commencé l’année en bonne posture dans le palmarès des joueurs canadiens sans toutefois être assuré d’un poste avec la formation nationale. Couture a 14 points en 13 parties. Les seuls autres attaquants canadiens qui ont plus de points que lui sont Sidney Crosby et Steven Stamkos, qui eux sont assurés d’une place avec l’équipe olympique. À cinq contre cinq, Couture a été sur la glace pour huit buts des siens et pour seulement deux de l’adversaire selon les données compilées par ExtraSkater.com. Il est tout aussi efficace en zone défensive qu’en zone offensive. Il a aussi gagné plus de 52 pour cent de ses mises en jeu.

    Marc-Édouard Vlasic, Canada

    Dans une entrevue accordée à LNH.com, Larry Robinson, l’entraîneur adjoint des Sharks, a fait la promotion de la candidature de Vlasic et ses arguments étaient tous valides. Robinson a expliqué que sur les patinoires de dimensions internationales, les équipes ont besoin de joueurs qui peuvent bien faire circuler la rondelle, qui ont un bon coup de patin et qui se débrouillent bien en défensive. Vlasic possède toutes ces qualités. Robinson a souligné que Vlasic excellait à un contre un et qu’il utilisait très bien son bâton et son corps pour briser les jeux. Son coup de patin et son agilité avec le bâton lui permettent de transformer rapidement un bon jeu défensif en relance offensive. Il compte neuf points et il présente un différentiel de plus 11 cette saison.

    SEPT AUTRES CANDIDATS EN HAUSSE : Tomas Hertl, République tchèque; Jonas Gustavsson, Suède; Matt Niskanen, États-Unis; Justin Braun, États-Unis; Milan Lucic, Canada; Olli Maatta, Finlande; Kevin Bieksa, Canada

    SEPT CANDIDATS EN BAISSE

    Rick Nash, Canada

    Nash, le double olympien, devrait être assuré d’un poste avec le Canada s’il est en santé. Il ferait partie du noyau de l’équipe, mais il a raté sept matchs de suite en raison d’une commotion cérébrale et il ne semble pas près d’un retour dans un avenir rapproché. Les Rangers n’ont pas donné de nouvelles positives sur l’état de Nash depuis une semaine et il n’a pas encore rechaussé les patins. Plus il reste à l’écart longtemps, plus sa participation pourrait être remise en doute malgré son expérience olympique.

    Nail Yakupov, Russie

    Yakupov a regardé deux parties du haut de la galerie de presse plus tôt ce mois-ci lorsqu’il a été rayé de l’alignement des Oilers d’Edmonton. Et il n’a pas réagi comme l’aurait souhaité la direction de l’équipe. Yakupov a inscrit un but et deux aides en sept parties depuis, mais il a été sur la glace pour six des huit derniers buts accordés par les Oilers à cinq contre cinq, dont les quatre alloués dans un revers de 4-1 contre les Capitals de Washington la semaine dernière. Son seul filet a été inscrit en avantage numérique.

    Claude Giroux, Canada

    Giroux ne s’est pas attiré les faveurs de la direction de l’équipe canadienne quand il a décidé de ne pas participer au camp d’orientation olympique en raison d’une blessure étrange à l’index droit subie pendant l’été. Il aurait pu se rendre à Calgary et continuer sa remise en forme dans les installations de la formation nationale, mais il ne l’a pas fait. Cet incident, combiné à un début de saison plus qu’ordinaire (aucun but, cinq aides et un différentiel de moins 5 en 10 rencontres), fait en sorte que celui qui semblait assuré d’un poste avec l’équipe olympique doit maintenant redoubler d’efforts pour espérer se rendre à Sotchi.

    Pekka Rinne, Finlande

    Rinne des Predators n’était pas assuré du poste de numéro un ou de numéro deux devant le filet de la Finlande à Sotchi, et ce, même avant une infection à la hanche gauche qui a nécessité une chirurgie arthroscopique et qui devrait le tenir à l’écart du jeu pour quatre semaines. Maintenant, il est presque certain qu’il se retrouvera derrière Antti Niemi et Tuukka Rask dans la hiérarchie olympique. Il pourrait même être complètement ignoré, car Kari Lehtonen pourrait lui ravir sa place avec de bonnes performances chez les Stars de Dallas.

    Jordan Staal, Canada

    Le Canada a trop de profondeur à l’attaque pour que Staal puisse espérer faire l’équipe à ce moment-ci de la saison. Au début de la semaine, il ne comptait que trois points et il présentait un différentiel de moins 2 en 11 parties. Staal n’a pas à compter pour être un joueur efficace dans la LNH, mais il devra produire davantage s’il espère attirer l’attention d’Yzerman et de l’équipe de direction du Canada. Ses prouesses défensives ne suffiront pas pour obtenir une invitation.

    Brad Marchand, Canada

    Marchand est dans le même bateau que Staal. Il n’a pas offert un rendement suffisant jusqu’à présent pour se tailler un poste au sein de la formation canadienne. Il a amassé trois points en 11 matchs et son temps de glace a baissé à 15 minutes par rencontre. Le Canada n’invitera pas Marchand seulement parce que les adversaires détestent jouer contre lui. Il doit en faire plus et il n’y est pas arrivé jusqu’à maintenant cette année.

    Viktor Fasth, Suède

    S’il avait connu un bon début de saison, Fasth aurait été parmi les principaux candidats au poste d’auxiliaire à Henrik Lundqvist à Sotchi. Or, il n’a pas offert le rendement escompté avant de subir une blessure qui le tient à l’écart du jeu depuis le 16 octobre. Fasth montre une moyenne de buts accordés de 3,33 et un pourcentage d’arrêts de ,877 en trois parties. Pendant ce temps, Jonas Gustavsson (quatre matchs, moyenne de 2,12 et taux d’efficacité de ,937), Robin Lehner (trois parties, moyenne de 2,41 et taux d’efficacité de ,940) et Jhonas Enroth (quatre matchs, moyenne de 2,24 et taux d’efficacité de ,932) ont beaucoup mieux fait.

    SEPT AUTRES CANDIDATS EN DÉCLIN : James Neal, Canada (blessé); Taylor Hall, Canada (blessé); Ryan Callahan, États-Unis (blessé); Braden Holtby, Canada; Evgeni Nabokov, Russie; Derek Stepan, États-Unis; Kyle Palmieri, États-Unis

    Suivez Dan Rosen sur Twitter : @drosennhl

    Pour toutes les nouvelles et analyses des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2014, choisissez votre séries
    vs.
    La série débute le 18 avril
    vs.
    Montréal mène la série 1-0
    vs.
    Pittsburgh mène la série 1-0
    vs.
    La série débute le 17 avril
    vs.
    La série débute le 17 avril
    vs.
    La série débute le 17 avril
    vs.
    Anaheim mène la série 1-0
    vs.
    La série débute le 17 avril
     

    La LNH sur Facebook