Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Bournival a fait plus que « brouiller les cartes »

vendredi 2013-10-25 / 1:40 / LNH.com - Nouvelles

Par Emna Achour - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Bournival a fait plus que « brouiller les cartes »
Bournival a fait plus que « brouiller les cartes »

MONTRÉAL – Il n’était là que pour « brouiller les cartes », disait-on.

Brouiller les cartes au camp d’entraînement, puis brouiller les cartes sur la galerie de presse, puis brouiller les cartes sur le quatrième trio du Canadien.

Et le voilà maintenant, du haut de ses 21 ans, qui trouve encore un moyen de brouiller les cartes, cette fois sur le deuxième trio du Tricolore.

Michaël Bournival impressionne depuis le jour 1 du camp d’entraînement, tellement que la direction du Canadien lui a suggéré lundi de se trouver un appartement à Montréal, signe qu’il est ici pour rester.

Mais fidèle à ses habitudes, comme à chaque fois qu’il a franchi une étape importante dans sa progression depuis le début du camp, Bournival refuse de se laisser emporter par l’émotion et préfère demeurer prudent.

Même quand on lui annonce qu’il peut dorénavant considérer la métropole comme sa maison, et qu’on le mute sur un trio avec les vétérans Brian Gionta et Tomas Plekanec.

« C’est une étape importante, mais en même temps je ne peux pas être trop excité par ça, tout peut arriver, c’est ce que [la direction] m’a dit pendant notre meeting [après l’entraînement de lundi], avait-il déclaré mardi matin. Donc je dois rester terre-à-terre et continuer à travailler fort, continuer à faire ce que j’ai fait jusqu’à maintenant. »

Et c’est bien ce qu’il a fait.

Au moment où le personnel d’entraîneurs a décidé de jumeler le p’tit gars de Shawinigan à Gionta et Plekanec, en vue du match de mardi soir face aux Oilers d’Edmonton, Bournival venait d’amasser un point lors de chacun de ses deux matchs précédents, et il semblait manquer une petite étincelle au trio de Gionta, Plekanec et Rene Bourque.

Et l’étincelle qu’il fallait, c’était Bournival.

Il a amassé une aide dans la défaite contre Edmonton, et a ajouté deux autres points face aux Ducks d’Anaheim jeudi, ce qui lui a permis d’être nommé la deuxième étoile dans ce match.

« C’est un joueur qui, on se répète un peu dans son cas, joue avec de la confiance. Nous aussi les entraîneurs, plus ça va et plus on a confiance en son jeu, a indiqué Therrien après la rencontre. Il provoque de bonnes choses par son intensité et sa rapidité. Et définitivement ce soir (jeudi), ce trio-là avec Bournival, Plekanec et Gionta, ç’a été un très bon trio pour nous. Ils ont provoqué de bonnes choses et ont réussi à marquer. Donc c’est le fun de voir un aussi jeune joueur prendre de bonnes décisions avec la rondelle plus les matchs avancent dans la saison – même si la saison est encore très jeune. »

D’après Therrien, Bournival – qui a prolongé jeudi à quatre sa séquence de matchs avec au moins un point – complète le duo Gionta-Plekanec à la perfection. Jeudi seulement, ils ont totalisé sept points, alors qu’au moins un membre du trio a participé à chacun des quatre buts du Tricolore dans la victoire de 4-1.

« La chimie est là entre ces trois joueurs, ça c’est clair, a mentionné Therrien. Un chose est sûre, Bournival amène beaucoup de rapidité, il patine vraiment bien, il est compétitif et il tire profit de cet avantage qu’il a de jouer avec deux vraiment bons vétérans. »

Plekanec, qui a récolté trois points jeudi, a insisté sur l’impact qu’a fait Bournival sur leur trio.

« On ne lui attribuera jamais assez de mérite, a indiqué le Tchèque. Il a rendu notre trio vraiment meilleur. Il est fort avec la rondelle, il patine, il crée des revirements et il nous rend tous la tâche facile. Il joue du très bon hockey.

« Bournival a amené beaucoup de vitesse à notre trio et beaucoup de bons éléments dont on avait vraiment besoin. »

Gionta apprécie quant à lui grandement son attitude, un facteur très important selon lui.

« Il amène beaucoup d’énergie, mais beaucoup de calme en même temps, a déclaré le capitaine du Tricolore. Il fait de l’excellent boulot pour trouver les ouvertures et pour créer des jeux. Il joue avec beaucoup de confiance, et c’est primordial en ce moment. »

 

La LNH sur Facebook