Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Schneider ne se voit pas comme le gardien no 1 des Devils

jeudi 2013-10-24 / 16:20 / LNH.com - Nouvelles

Par Mike G. Morreale - Journaliste LNH.com

NEWARK, New Jersey – Le gardien Cory Schneider, des Devils du New Jersey, estime qu’il est trop tôt dans la saison pour soudainement penser qu’il est le no 1 devant le filet pour les matchs à venir.

L’entraîneur en chef Peter DeBoer, des Devils, a annoncé mercredi que Schneider, âgé de 27 ans, effectuerait son troisième départ consécutif jeudi quand l’équipe recevra les Canucks de Vancouver au Prudential Center (19h).

Après avoir entendu aux nouvelles que Schneider allait entreprendre le match contre les Canucks, Martin Brodeur, le futur membre du Temple de la renommée, a déclaré qu’il ne pensait pas que la situation « allait changer dans un proche avenir », mais qu’il sera prêt à prendre le relais quand il le faudra.

« La saison est encore jeune », a dit Schneider après l’entraînement matinal des siens, jeudi. « Nous avons alterné les départs au début et plusieurs choses peuvent survenir d’ici la fin de la saison. Nous disputerons plusieurs matchs en deux soirs, mais tout ce qui compte, ce sont les victoires. J’en ai seulement une et l’équipe en compte seulement une, nous devons donc remporter plus de matchs. »

Schneider a déclaré que la relation entre Brodeur et lui avait rendu la décision de DeBoer plus facile à saisir.

« On aura des soirées de congé, de bonnes et de moins bonnes séquences, des hauts et des bas et nous savons tous que Martin peut encore jouer. Il est compétitif et il travaillera fort afin de revenir devant le filet, a dit Schneider. Personne ne pense que ses jours sont comptés. L’équipe aura besoin que chacun de nous gagne des matchs et connaisse du succès. On comptera sur nous. »

Ce qui rend cette situation inhabituelle, cependant, c’est le fait que Brodeur ait été l’homme de confiance des Devils devant le filet au cours des 20 dernières années. La saison n’a pas bien commencé pour le gardien de 41 ans avec la mort de son père et cela l’affecte peut être encore. Mais il était plutôt surréaliste de voir un Brodeur tranquille et malheureux dans le vestiaire après l’entraînement de l’équipe alors qu’il n’était pas entouré comme à l’habitude de journalistes.

« Martin est le meilleur joueur d’équipe et un compétiteur, et je suis certain qu’il aimerait jouer. S’il le pouvait, il jouerait les 82 matchs », a déclaré le défenseur Andy Greene. « En même temps, il ne commencera pas à semer la discorde dans le vestiaire. Il nous supporte et il sera prêt quand on aura besoin de lui. »

Depuis le début de la saison, Brodeur présente une fiche de 0-2-2, une moyenne de 3,40 et un taux d’efficacité de ,865. Pour ce qui est de Schneider, il a conservé un dossier de 1-3-1 avec une moyenne de 2,21 et un taux d’efficacité de ,917, tout en ayant réussi un jeu blanc.

On a demandé à DeBoer de commenter l’évaluation de Brodeur.

« Je n’ai pas d’opinion là-dessus, a dit DeBoer. Je ne vois pas les choses comme (Schneider est le no 1). C’est la seule chose que j’ai à dire à ce sujet.

« Martin n’a pas pris sa retraite et je suis persuadé qu’il va disputer des match et qu’il jouera un rôle important. On y va au jour-le-jour, mais les deux gardiens ont géré cela comme de vrais professionnels et nous allons poursuivre comme cela. »

DeBoer a indiqué que Brodeur et Schneider avaient des personnalités similaires et que ça rendait les décisions plus faciles à prendre.

« Je n’ai pas beaucoup d’expérience avec les grands gardiens, mais il me semble qu’ils ont tous le même dénominateur commun, soit la capacité de rebondir après des sorties difficiles ou des mauvais buts, a expliqué DeBoer. Les deux ont cette caractéristique. »

Schneider a reconnu combien il était reconnaissant que Brodeur le soutienne.

« La situation pourrait être difficile si on ne s’entendait pas bien ou qu’on n’acceptait pas la situation, mais on s’entend bien et on ne voit aucun problème, a affirmé Schneider. Qui sait ce qui arrivera ? J’ai la chance d’entreprendre quelques matchs de suite, mais il pourrait avoir l’occasion lui aussi. Je ne crois pas que personne exclut Martin. Il sera en compétition pendant toute la saison. »

On a ensuite demandé à Schneider s’il était satisfait de son jeu depuis le début de la saison. La seule différence, c’est qu’en jouant pour les Devils, il reçoit moins de tirs par match qu’il en recevait quand il était le substitut de Roberto Luongo au cours des dernières saisons.

« Je n’ai pas été content de certains buts que j’ai accordés, surtout le moment dans le match que je les ai accordés, a admis Schneider. Il s’agit simplement de s’ajuster au système, au style et de s’habituer à recevoir de 20 à 25 tirs par match, au lieu de 35 à 40. Cela signifie être au sommet de son jeu et être prêt en toutes circonstances. »

Schneider a reçu une moyenne de 26,4 tirs par match cette saison avec les Devils. En 2012-13 avec les Canucks, il a fait face à une moyenne de 27,8 par match en 30 présences.

« Affronter moins de tirs peut être difficile, je dois me forcer afin de demeurer concentré car ce n’est pas le même rythme que de recevoir des tirs à toutes les minutes, a révélé Schneider. Avec les Devils, il y a des moments où je n’ai pas reçu de tirs pendant 10 minutes. Ce n’est pas une excuse, c’est la réalité, mais le fait de jouer avec ce système sera très bénéfique. Je dois y faire face et m’améliorer. »

Schneider a été acquis des Canucks le 30 juin au repêchage de la LNH. En 2011-12, il a disputé 33 matchs, un sommet personnel, à Vancouver. Au cours de cette campagne, il a remporté le plus haut total de victoires (20) de sa carrière, présenté sa meilleure moyenne de buts (1,96) et conservé son meilleur taux d’efficacité (,937).

« Pour moi, il est important de faire un gros arrêt quand l’équipe doit demeurer dans le match ou conserver son avance, a dit Schneider. Donc, il y a évidemment place à amélioration. »

Suivez Mike Morreale sur Twitter à: @mikemorrealeNHL

Pour toutes les nouvelles et analyses des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2014, choisissez votre séries
vs.
Boston mène la série 2-1
vs.
Montréal gagne la série 4-0
vs.
Pittsburgh mène la série 2-1
vs.
New York mène la série 2-1
vs.
Le Colorado mène la série 2-1
vs.
St. Louis mène la série 2-1
vs.
Anaheim mène la série 2-1
vs.
San Jose mène la série 3-0
 

La LNH sur Facebook