Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Après avoir purgé sa suspension, Clarkson est prêt à porter l'uniforme des Leafs

jeudi 2013-10-24 / 18:16 / LNH.com - Nouvelles

La Presse Canadienne

Partagez avec vos amis


Après avoir purgé sa suspension, Clarkson est prêt à porter l'uniforme des Leafs
Après avoir purgé sa suspension, Clarkson est prêt à porter l'uniforme des Leafs

TORONTO - David Clarkson a pris pour acquis que les Maple Leafs de Toronto pouvaient gagner sans lui.

Néanmoins, l'attente fut pénible.

Elle est presque terminée puisque Clarkson a purgé sa suspension de 10 matchs et entamera sa saison vendredi soir contre les Blue Jackets à Columbus. Il ne fait aucun doute que l'attaquant attendait ce moment depuis un bon bout de temps déjà.

« C'est comme Noël: Tu ouvres une case et il y a un chocolat, puis une autre avec un autre chocolat, a expliqué Clarkson en riant. J'ai un calendrier semblable à la maison, et je permets à ma fille d'ouvrir les cases. Mais honnêtement, j'ai regardé attentivement le calendrier et je suis prêt à y aller. »

Clarkson a écopé d'une suspension automatique de la LNH pour avoir quitté son banc pour participer à une escarmouche dans un match préparatoire entre les Maple Leafs et les Sabres de Buffalo. L'ailier droit n'a pas exprimé de remord pour être venu à la rescousse de Phil Kessel lorsque ce dernier a été confronté au dur à cuire John Scott, mais il a regretté l'impact de la punition sur les performances de l'équipe.

« Je crois qu'il faut tirer des leçons, a-t-il dit. Personne n'est parfait, mais quand tu poses des gestes et que de mauvaises choses se produisent, alors t'essaies d'en tirer des choses positives. »

L'aspect le plus positif est la fiche de 7-3-0 des Leafs sans Clarkson, qui a admis avoir acquis une perspective différente des matchs de hockey en les regardant de la galerie de presse.

« Les gars gagnent, ce qui rend les choses plus faciles, a-t-il mentionné aux journalistes plus tôt cette semaine. J'ai regardé quelques matchs. Mais j'en ai vus assez, et je suis prêt à revenir au jeu. »

Clarkson s'est souvenu d'une suspension dont il avait écopé, alors qu'il évoluait dans les rangs juniors, mais a ajouté que celle-ci avait été la plus difficile de sa carrière. Ses coéquipiers l'ont rendu plus facile en lui envoyant des textos ou en l'appelant pour le réconforter, mais ce fut une mince consolation puisqu'il a raté le match d'ouverture des Leafs contre le Canadien ainsi que le match inaugural à domicile contre les Sénateurs d'Ottawa.

Il considère qu'il devra être lui-même sur la patinoire vendredi, c'est-à-dire se placer devant le filet adverse, marquer et apporter une présence physique — bref, ce qui a fait son succès avec les Devils du New Jersey. Il a beaucoup appris de ses longs parcours éliminatoires avec les Devils, à savoir comment obtenir des victoires en préconisant un style de jeu efficace, mais pas très joli.

C'est ce qu'ont fait les Leafs jusqu'ici. Mais Clarkson a ressenti la franche camaraderie qui unit les joueurs dans le vestiaire des Leafs depuis le camp d'entraînement.

« C'est un vestiaire formidable. Il n'y a pas de clique, tout le monde est sur la même longueur d'onde, a-t-il expliqué. Nous bâtissons quelque chose de spécial ici. »

Au bout du compte, Clarkson pourra finalement en faire partie.

 

La LNH sur Facebook