Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Le retour de Koivu va rappeler à Therrien la soirée magique du 9 avril 2002

mercredi 2013-10-23 / 19:36 / LNH.com - Nouvelles

La Presse Canadienne

Partagez avec vos amis


Le retour de Koivu va rappeler à Therrien la soirée magique du 9 avril 2002
Le retour de Koivu va rappeler à Therrien la soirée magique du 9 avril 2002

BROSSARD, Qc - La deuxième visite à Montréal de Saku Koivu depuis son départ du Canadien rappelle à Michel Therrien un de ses plus beaux moments comme entraîneur. Quand Therrien reverra Koivu sur la glace du Centre Bell, jeudi, dans l'uniforme des Ducks d'Anaheim, il ne pourra s'empêcher de repenser à la soirée magique du 9 avril 2002.

Ce soir-là, Koivu a effectué un mémorable retour au jeu après avoir combattu le cancer pendant toute la saison. L'ovation monstre d'une durée de huit minutes que les 21 273 spectateurs lui ont réservée avant le match reste gravée dans l'imaginaire collectif. Gonflé à bloc, le Canadien avait assuré sa participation aux séries éliminatoires en défaisant les Sénateurs d'Ottawa 4-3.

« Il arrive des choses dans la vie qui vous marquent. Cette journée-là m'a marqué à jamais», a déclaré Therrien, après la séance d'entraînement de l'équipe.

« Saku a fait preuve d'un courage extraordinaire en revenant au jeu, au cours de la même saison, après avoir vaincu la maladie. Il y avait beaucoup d'émotion dans l'air. Ce match nous avait permis d'accéder aux séries. »

L'entraîneur a confié avoir bien en vue chez lui une photo immortalisant l'événement.

« Le moment que je n'oublierai jamais, c'est l'ovation que les partisans lui ont donnée, a-t-il souligné. Je n'ai pas pu rester derrière le banc, trop ému. J'ai dû me retirer sous les gradins. »

Therrien a dit conserver des souvenirs durables de son association avec le Finlandais qui a agi comme capitaine du Canadien pendant une décennie, entre les années 1999 et 2009.

« Il a été un bon capitaine, un bon guerrier. Quelle carrière exceptionnelle il connaît. »

Koivu en sera à sa deuxième visite à Montréal depuis qu'il a joint les rangs des Ducks en 2009, à titre de joueur autonome. À sa première présence, le 22 janvier 2011, il avait récolté une passe dans un gain de 4-3 des siens, en tirs de barrage.


À l'âge de 38 ans (il fêtera son 39e anniversaire de naissance le 23 novembre), Koivu ne parle pas sérieusement de retraite. Ce pourrait donc ne pas être son dernier tour de piste à Montréal, contrairement à son compatriote Teemu Selanne, qui effectue sa tournée d'adieu.

Selanne, âgé de 43 ans, a déjà six points à sa fiche, incluant trois buts, en huit matchs. Il lui manque 22 buts pour atteindre le plateau des 700 en carrière. Il sera intéressant de voir s'il pourra s'en approcher. Il occupe le 10e rang de l'histoire à ce chapitre, étant devancé par Mario Lemieux (690), Steve Yzerman (692) et Mark Messier (694).

 

La LNH sur Facebook