Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Crosby s’attend à une « compétition intense » face à MacKinnon

lundi 2013-10-21 / 1:35 / LNH.com - Nouvelles

Par Wes Crosby - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Crosby s’attend à une « compétition intense » face à MacKinnon
Crosby s’attend à une « compétition intense » face à MacKinnon

Un joueur de centre recrue de la Nouvelle-Écosse a fait écarquiller les yeux de ceux qui suivent les activités de la Ligue nationale de hockey à son premier mois dans la ligue.

Cela vous semble familier?

Il y a huit ans, Sidney Crosby, alors âgé de 18 ans, avait amassé 10 points (deux buts, huit mentions d’aide) à ses huit premiers matchs à son année recrue.

Cette saison, le premier choix du dernier repêchage de la LNH, Nathan MacKinnon, totalise sept points (un but, six aides) à ses huit premières rencontres dans l’uniforme de l’Avalanche du Colorado.

Les comparaisons entre les deux joueurs de la Nouvelle-Écosse sont inévitables et elles seront mises en évidence pour la première fois quand l’Avalanche visitera les Penguins lundi (19 h 30; RDS2, TSN2, NBCSN).

« Je ne peux dire que je suis totalement surpris, a déclaré Crosby. On s’attend à beaucoup de lui. J’ai patiné avec lui pendant l’été, je l’ai vu jouer et je prévoyais qu’il allait être en mesure de faire la transition assez rapidement, ce qu’il a fait.

« Il est toujours en apprentissage, mais il travaille fort et il veut tellement apprendre. »

MacKinnon occupe le deuxième rang des pointeurs de l’Avalanche à égalité avec PA Parenteau, deux points derrière Matt Duchene. Le Colorado connaît un bien meilleur début de saison que l’avaient fait les Penguins à l’année recrue de Crosby.

Malgré le bon début de saison de Crosby, Pittsburgh n’avait remporté sa première victoire de la campagne qu’à son 10e match, un gain de 7-5 contre les Thrashers d’Atlanta le 27 octobre 2005.

L’Avalanche a connu un bien meilleur début de saison et présente une fiche similaire aux Penguins après huit matchs cette année.

Chaque formation affiche un dossier de 7-1-0 avant la rencontre de lundi.

« Le fait d’être entouré de plusieurs jeunes joueurs au Colorado et de jouer au sein d’une équipe talentueuse à l’attaque représente une grande opportunité pour lui », a mentionné Crosby.

Crosby a déjà remporté les trophées Hart, Art Ross et Maurice Richard, mais il connaît présentement le meilleur début de saison de sa carrière. Il domine la LNH avec 17 points (sept buts, 10 aides) et a récolté un point dans les huit premiers matchs des Penguins, la plus longue séquence de sa carrière en début de saison.

Sa précédente meilleure séquence avait été réussie à son année recrue. Crosby avait alors amassé un point à chacun de ses six premiers matchs avant d’être tenu en échec dans une défaite de 6-3 contre les Devils du New Jersey le 20 octobre 2005.

Cette saison-là, Crosby avait totalisé 102 points (39 buts et 63 mentions d’assistance), mais avait terminé derrière Alexander Ovechkin (106 points, dont 52 buts) des Capitals de Washington dans la course au trophée Calder.

MacKinnon pourrait faire face au même sort à sa première saison. La recrue des Sharks de San Jose, Tomas Hertl, totalise 10 points dont sept buts à ses huit premiers matchs. Les Sharks dominent l’Association de l’Ouest avec 15 points, un de plus que l’Avalanche.

« Ces recrues sont tous de bons joueurs, ils sont très talentueux et le fait qu’ils aient réussi à faire le saut dans la ligue à leur âge dit tout, a indiqué Crosby. Ils ne vont que s’améliorer avec le temps. »

Crosby connaît MacKinnon depuis quelques années et il prévoit le rencontrer soit avant ou après le match de lundi soir. Les deux ont patiné ensemble l’été dernier avec d’autres joueurs de la LNH et certains de la LHJMQ à Halifax.

« J’avais évidemment entendu parler de lui avant de le rencontrer, a dit Crosby. Je me suis entraîné et j’ai passé du temps avec lui au cours des deux derniers étés. Donc, c’est plaisant.

« Je viens de Cole Harbour, et le fait de voir quelqu’un venir de la même ville, être repêché au premier rang et de vivre les mêmes choses, je pense que tous ceux qui viennent de Cole Harbour sont fiers. »

MacKinnon a indiqué que Crosby avait contribué à ouvrir les portes pour de futurs talents de la Nouvelle-Écosse.

« En grandissant, j’ai toujours gardé un œil sur les joueurs de la région, a dit Crosby. Al McInnis, Glen Murray, Cam Russell venaient tous de la région. Je voulais faire ce qu’ils faisaient.

« Je suis l’un de ces gars et maintenant, il est l’un de nous. Ça signifie beaucoup. »

Mais Crosby a fait savoir que sa relation avec MacKinnon ne sera pas un facteur quand la rondelle tombera sur la glace, lundi.

« La compétition sera probablement un peu plus élevée que d’habitude, a indiqué Crosby. Nous sommes compétitifs et je sais, puisque je me suis entraîné avec lui, qu’il est vraiment compétitif aussi malgré son jeune âge. On ne se rend pas où il s’est rendu sans être compétitif.

« Je suis certain que la compétition sera intense pendant le match. »

 

La LNH sur Facebook