Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Le trio des jeunes Galchenyuk-Eller-Gallagher ne cesse d’impressionner chez le Canadien

dimanche 2013-10-20 / 1:23 / LNH.com - Nouvelles

Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Le trio des jeunes Galchenyuk-Eller-Gallagher ne cesse d’impressionner chez le Canadien
Le trio des jeunes Galchenyuk-Eller-Gallagher ne cesse d’impressionner chez le Canadien

MONTRÉAL - Une fois de plus, le trio des jeunes Alex Galchenyuk, Lars Eller et Brendan Gallagher a été le plus menaçant du Canadien de Montréal samedi soir dans la défaite de 2-1 contre les Predators de Nashville.

Gallagher a inscrit son quatrième but de la saison à la suite d’une belle attaque d’Eller, qui a foncé au filet, et Eller croyait bien avoir inscrit le but qui brisait l’égalité de 1-1 au début de la troisième période.

Le trio des jeunes a obtenu la majorité des occasions de marquer du Canadien, qui a dirigé 29 tirs au but vers Pekka Rinne, 12 à la troisième période.

« Ils attaquent le filet », a expliqué l’entraîneur-chef Michel Therrien. « Ce soir, c’était quasiment une bataille de plan de match. C’était à l’équipe qui allait le plus s’impliquer dans le cercle du gardien de but.

« Définitivement », a-t-il poursuivi en faisant l’éloge des trois jeunes, « ils ont une éthique de travail extraordinaire. Ils sont vite, ils vont rapidement sur la rondelle, et c’est pourquoi ils provoquent de belles choses. »

Gallagher a réussi neuf tirs au but, un sommet en carrière, égalant son total des quatre matchs précédents.

« Ce fut tout simplement un beau jeu d’Eller qui a foncé au filet, a expliqué Gallagher. C’est comme ça qu’on marque en allant au filet. »

Les trois jeunes ont été dangereux pendant toute la rencontre. Ils ont totalisé 14 des 29 tirs du Canadien. Eller en a obtenu quatre et Galchenyuk, un.

« Nous avons eu la chance de gagner en fin de partie, nous étions encore dans la rencontre, a dit Gallagher. Ça s'est joué plus tôt dans le match quand nous n’avions pas la même intensité et que nous avons perdu plusieurs batailles à un contre un. »

En ce qui concerne le but qui a été refusé à Eller au début de la troisième période, Gallagher a expliqué qu’il ne voulait pas élaborer là-dessus, ne cachant pas sa déception que le but ait été refusé.

Il reste que le Canadien a été dominé lors des deux premières périodes par les Predators, qui avaient plus de combativité.

« C’est une équipe qui joue avec intensité et qui est bien structuré, a souligné Gallagher. Leur entraîneur-chef (Barry Trotz) est un des meilleurs dans la ligue. Il fallait qu’on égale leur niveau d’intensité et ça s’est mieux déroulé ensuite. »

Le Canadien a reçu cinq pénalités à la première période et Gallagher a reconnu que n’a pas aidé la cause.

« Les pénalités font toujours mal, a-t-il dit. Ça enlève du rythme au match. De toute évidence, notre force est d’avoir un bon roulement avec tous nos trios. Les pénalités nous ont empêchés de le faire. »

 

La LNH sur Facebook