Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Le but de Malkin en tirs de barrage donne la victoire aux Penguins

samedi 2013-10-19 / 18:31 / LNH.com - Nouvelles

Par Wes Crosby - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Le but de Malkin en tirs de barrage donne la victoire aux Penguins
Le but de Malkin en tirs de barrage donne la victoire aux Penguins

PITTSBURGH – Evgeni Malkin a inscrit le seul but de la séance de tirs de barrage, samedi, pour permettre aux Penguins de Pittsburgh de vaincre les Canucks de Vancouver 4-3 au Consol Energy Center.

Malkin a feinté un tir vers la gauche et est revenu à sa droite pour déjouer Roberto Luongo. Ryan Kesler avait l’occasion de prolonger le suspense en fusillade pour les Canucks, mais le gardien des Penguins Marc-André Fleury a fermé la porte.

« J’ai toujours aimé [les tirs de barrage], mais je n’ai pas marqué [à mes précédentes tentatives], a mentionné Malkin. L’an dernier, j’ai inscrit quelques buts, et l’année d’avant j’en ai marqués beaucoup. Maintenant, je suis au courant de ce qui se passe et je connais les gardiens, et j’ai juste feinté et marqué. »

Luongo a indiqué qu’il se doutait de ce que les deux premiers tireurs des Penguins (Jussi Jokinen et Sidney Crosby) allaient tenter, mais qu’il n’a pas réussi à lire le jeu de Malkin.

« Quand Malkin s’est amené, je n’étais pas certain de ce qu’il allait faire, a déclaré Luongo. Malheureusement, j’ai mordu à sa feinte et il est allé du côté de son revers. Alors j’aurais aimé être plus patient et faire l’arrêt sur celui-là. »

Les Penguins sont ainsi demeurés invaincus à domicile en cinq matchs.

Brandon Sutter a bien failli donner une avance d’un but à Pittsburgh quand il s’est vu accorder un tir de pénalité alors qu’il restait 1:24 à faire en temps réglementaire, mais Luongo a sorti la mitaine pour garder les deux équipes à égalité 3-3.

Les Canucks ont brièvement pris les devants en troisième période quand Zack Kassian a fait dévier un tir de la pointe de David Booth derrière Fleury, portant ainsi la marque à 3-2 avec 7:10 à écouler.

L’avance n’a cependant pas duré puisque Chris Kunitz a repéré Olli Maatta 22 secondes plus tard et le défenseur finlandais de 19 ans a marqué son premier but en carrière dans la LNH pour faire 3-3.

L’entraîneur des Canucks John Tortorella a déclaré qu’il était déçu de la séquence défensive qui avait mené au but de Maatta, mais qu’il était satisfait de la performance de sa troupe.

« [Kesler] a distribué une bonne mise en échec, mais la rondelle était libre et ils se sont retrouvés en surnombre, a-t-il dit. Mais savez-vous quoi? On a continué à jouer et on a trouvé un moyen de récolter un point. Et même si on en voulait deux, je crois que pour la majeure partie du match, ça s’est bien passé. »

Le désavantage numérique des Canucks, le meilleur de la ligue (92,3 pour cent d’efficacité avant les matchs de samedi), a stoppé les attaques des Penguins en première période, mais Pittsburgh a profité de son troisième jeu de puissance du match quand Kunitz a fait 2-1 à 7:56 du deuxième vingt.

Crosby a envoyé la rondelle derrière le filet à Malkin, qui a passé à Kunitz à l’embouchure du filet. Kunitz n’a eu qu’à tirer sur réception pour inscrire son quatrième but de la campagne.

Le capitaine des Penguins a ajouté un but et une mention d’assistance pour porter son total de points à 17 et confirmer son premier rang des pointeurs, lui qui détient une avance de six points sur l’attaquant des Blues de St. Louis Alexander Steen. Crosby a touché la cible pour une septième fois cette saison en première période pour créer l’égalité 1-1. Grâce à ce but, il a rejoint Tomas Hertl des Sharks de San Jose au sommet des marqueurs.

Hertl et les Sharks affronteront les Flames de Calgary plus tard samedi.

La longue remise de Pascal Dupuis a dévié sur la mitaine de Luongo et atterri devant Crosby, qui s’y est pris à deux fois avant de placer la rondelle dans le fond du filet de Vancouver.

Ce but a permis à Crosby de prolonger sa séquence de matchs avec au moins un point à huit, sa plus longue du genre en carrière pour amorcer une saison.

« Je crois qu’en tant que groupe, on trouve des moyens de gagner, a dit Crosby. Ce n’était pas notre meilleur match [samedi], mais [Fleury] a fermé la porte lorsqu’on en avait besoin et on a trouvé le moyen de revenir dans le match et on a eu droit à un superbe but de [Malkin] en fusillade.

« On veut encore s’améliorer. »

Brad Richardson a créé l’égalité 2-2 avec 7:16 à faire en deuxième période. Dale Weise a transporté le disque en zone neutre et repéré Kevin Bieksa, alors que Richardson avait trouvé une ouverture. Bieksa a envoyé la rondelle à Richardson, qui a lancé sur réception pour déjouer Fleury.

Selon le capitaine des Canucks, Henrik Sedin, son équipe a contrôlé la majeure partie de la rencontre, mais a permis à Pittsburgh de demeurer dans le coup.

« Pendant la moitié du match, je crois qu’on a très bien joué, a indiqué Sedin. La deuxième moitié par contre, je pense qu’on a alloué un peu trop de chances de marquer. Ils ont bénéficié de quelques chances à 3-contre-2 et 2-contre-1 et [Luongo] a fait de gros arrêts pour nous.

« Mais pendant la première moitié de la rencontre, on les dominait. »

Pittsburgh semblait avoir pris les devants 1-0 quand Chris Conner a envoyé la rondelle sur le poteau derrière Luongo, pendant que la lumière verte s’allumait et que l’officiel avait l’air de pointer le filet. Le jeu s’est cependant poursuivi, alors que la foule du Consol Energy Center manifestait son mécontentement.

Matt Niskanen et Maatta ont aussi touché le poteau, alors qu’une autre malchance a mené au premier but des Canucks.

Alexander Edler, qui disputait un premier match après avoir purgé une suspension de trois rencontres pour avoir frappé Hertl à la tête le 10 octobre, a tenté d’envoyer la rondelle dans le fond de la zone des Penguins en tirant du centre de la patinoire. La rondelle a atteint Fleury à la poitrine, bondi dans les airs, atterri derrière lui et roulé de l’autre côté de la ligne des buts avant qu’il n’ait le temps de se reculer pour l’arrêter.

Fleury a bien rebondi après ce but et stoppé 36 des 39 lancers qui ont été dirigés vers lui.

 

La LNH sur Facebook