Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les Red Wings infligent une première défaite à l’Avalanche

vendredi 2013-10-18 / 0:44 / LNH.com - Nouvelles

Par Rick Sadowski - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Red Wings infligent une première défaite à l’Avalanche
Les Red Wings infligent une première défaite à l’Avalanche

DENVER – Johan Franzen et Pavel Datsyuk ont fait la vie dure à l’Avalanche du Colorado tout au long de leur carrière dans la LNH, et ils ont continué dans la même veine jeudi soir.

Ils ont tous deux marqué deux buts pour procurer aux Red Wings de Detroit un gain de 4-2 au Pepsi Center, infligeant ainsi une première défaite à l’Avalanche en sept rencontres cette saison.

Franzen compte maintenant 15 buts et huit d’aide en 28 parties contre le Colorado, alors que Datsyuk a amassé 17 buts et 26 mentions d’assistance en 40 matchs face à l’Avalanche.

« On joue habituellement assez bien ici, a dit Franzen. On leur rend la tâche difficile et il faut les ralentir le plus possible. Vous savez, avec la haute altitude, il faut jouer intelligemment pour battre ces gars-là. Ils possèdent d’excellentes habiletés et beaucoup de vitesse et je pense qu’on a fait du bon boulot. »

Franzen a inscrit son deuxième but en supériorité numérique de la rencontre à 7:10 de la troisième période pour donner les devants 3-2 aux Red Wings. Franzen, qui n’avait pas touché la cible à ses sept premiers matchs cette année, se trouvait dans l’enclave lorsqu’il a tiré sur réception à la suite d’une passe de Justin Abdelkader pour battre le gardien Semyon Varlamov.

À leurs six premières parties, l’Avalanche avait écoulé avec succès 15 des 16 jeux de puissance qu’ils avaient accordés à l’adversaire.

Datsyuk a marqué pour la deuxième fois de la rencontre à 13:35 lorsqu’il a récupéré son propre retour. Il avait reçu une passe de Daniel Alfredsson, qui avait patiemment attendu que les défenseurs de l’Avalanche André Benoît et Erik Johnson glissent devant lui.

« Quel jeu de Datsyuk, a déclaré l’entraîneur de l’Avalanche, Patrick Roy. Il n’y a pas beaucoup de joueurs capables de récupérer un retour comme ça. C’était quelque chose. »

Tirant de l’arrière par deux buts pour la première fois de la campagne, l’Avalanche est parvenue à créer l’égalité 2-2 à l’aide de deux filets inscrits avec l’avantage d’un homme au deuxième tiers, gracieuseté de Johnson et du capitaine Gabriel Landeskog. Il s’agissait d’un premier but cette saison pour ces deux joueurs.

Johnson a traversé la patinoire d’un bout à l’autre pour inscrire son premier but en 58 rencontres, soit depuis le 17 février 2012 contre les Oilers d’Edmonton. Johnson a contourné les joueurs des Red Wings, s’est dirigé vers le cercle des mises en jeu à la gauche du gardien et a laissé partir un lancer des poignets qui s’est faufilé sous le bras droit de Jonas Gustavsson à 2:36.

Landeskog a touché la cible à son tour après que Paul Stastny eut remporté une mise en jeu à l’extérieur du territoire de la ligne bleue des Red Wings. Landeskog a battu le défenseur Jonathan Ericsson de vitesse pour récupérer la rondelle dans le haut de l’enclave, et a trompé la vigilance de Gustavsson d’un tir vif.

L’attaquant de Detroit Drew Miller se trouvait au cachot pour avoir donné un double-échec en plus d’avoir écopé d’une punition majeure pour s’être battu, lui qui avait échangé quelques coups avec Cory Sarich, qui avait aussi été chassé pour cinq minutes.

Les Red Wings se sont forgé une avance de 2-0 au premier engagement grâce à des buts de Franzen et de Datsyuk.

Franzen est revenu rapidement devant le filet après avoir accepté un relais d’Henrik Zetterberg et a poussé la rondelle avec autorité derrière Varlamov à 6:08.

Ce but a été marqué en avantage numérique puisque l’ailier gauche de l’Avalanche Cody McLeod avait reçu une punition majeure pour avoir donné de la bande en plus de s’être vu décerner une inconduite de partie pour avoir mis en échec par derrière le défenseur des Red Wings Niklas Kronwall.

Kronwall s’est effondré sur la patinoire et a dû retraiter vers le vestiaire des Red Wings sur une civière. Les Red Wings ont annoncé que le défenseur avait subi une commotion cérébrale et des coupures à l'oreille droite. Ils ont affirmé qu’il était en mesure de bouger ses extrémités et qu’il ne serait pas conduit à l’hôpital.

Datsyuk se trouvait directement devant Varlamov lorsqu’il a sauté sur un retour de lancer du défenseur Danny DeKeyser pour faire vibrer les cordages à 15:00. Gustavsson a par la suite effectué un arrêt de la jambière droite aux dépens de Matt Duchene, qui s’amenait presque seul devant lui pour préserver l’écart de deux buts alors qu’il restait 2:15 à écouler à la période initiale.

 

La LNH sur Facebook