Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    John Tavares est un habitué des feux de la rampe

    jeudi 2013-10-17 / 14:01 / Jeux de Sotchi 2014

    Par Brian Compton - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    John Tavares est un habitué des feux de la rampe
    À 23 ans, le centre John Tavares des Islanders de New York évolue sous les projecteurs depuis près d’une dizaine d’années. Ses objectifs pour la saison 2013-14 sont de retourner en séries éliminatoires et de participer aux Jeux de Sotchi.

    John Tavares entreprend sa cinquième saison dans la LNH mais ça fait presque une dizaine d’années que le capitaine des Islanders de New York et premier choix du repêchage de 2009 évolue sous les projecteurs.

    Le natif d’Oakville, en banlieue de Toronto, a été le plus jeune joueur repêché dans la Ligue junior de l’Ontario après l’introduction de la clause d’exception qui a permis aux Generals d’Oshawa d’en faire un premier choix à l’âge de 14 ans. Il a marqué le premier de ses 215 buts au niveau junior trois jours après avoir fêté son 15e anniversaire.

    Tavares a semblé devenir encore meilleur à mesure qu’il attirait l’attention. Il a représenté le Canada à cinq compétitions internationales différentes et a été élu le joueur le plus utile à son équipe au Mondial junior 2009 après avoir amassé 15 points, dont huit buts, en six rencontres, menant son pays à la médaille d’or. Il estime que toute l’attention dont il a été l’objet au niveau junior l’a aidé à devenir ce qu’il est aujourd’hui. C’est-à-dire une des plus jeunes superstars de la LNH.

    « Je crois que cela a aidé beaucoup, a-t-il confié. Parfois vous pouvez vous sentir écrasé, surtout en arrivant dans la LNH à 18 ou 19 ans après avoir été le premier choix du repêchage et tout ce qui vient avec. Toutes ces expériences vont certainement m’aider. J’en ai vécu beaucoup, avec bien des hauts et des bas. »

    Tavares a fait tout ce qu’il a pu pour remettre les Islanders sur la carte. Ceux-ci ont fini la saison 2008-09 avec 61 points au classement, ce qui leur a donné la meilleure chance de gagner la loterie pour mettre la main sur le premier choix au repêchage, et une foule de plus de 10 000 personnes au Nassau Coliseum a manifesté sa grande joie en voyant, via satellite, le directeur général Garth Snow annoncer la sélection de Tavares au Centre Bell de Montréal.

    La saison dernière, Tavares a récolté 47 points en 48 matchs pour mener les Islanders à une première présence en séries depuis 2006-07. Son équipe a livré une belle lutte aux Penguins de Pittsburgh en première ronde mais a dû s’incliner en six rencontres. Tavares est ensuite devenu en septembre le 14e capitaine de cette concession. Son objectif principal est de ramener les Islanders en séries, mais il espère aussi représenter son pays pour la première fois aux Jeux olympiques d’hiver qui auront lieu à Sotchi en février.

    « C’est de toute évidence une année qui s’annonce excitante avec tous ces matchs à l’extérieur, les Olympiques, tout ça après notre participation aux séries la saison dernière », a rappelé Tavares à LNH.com. « Si je peux continuer à m’améliorer comme je l’ai fait et aider les Islanders à atteindre les séries en connaissant une bonne saison, je pense que ce sera la meilleure façon d’être choisi pour représenter le Canada. »

    Tavares, qui a été parmi les trois finalistes pour l’obtention du trophée Hart la saison dernière, réalise que la compétition pour faire partie d’Equipe Canada sera féroce. Juste au centre, la liste des candidats compte Sidney Crosby, Jonathan Toews, Patrice Bergeron, Claude Giroux, Logan Couture, Ryan Getzlaf, Steven Stamkos et Eric Staal. C’est pourquoi il fait de son mieux pour éviter de penser à Sotchi. Il veut d’abord se concentrer à faire franchir une autre étape aux Islanders.

    « Il ne faut pas trop se mettre à trop penser, a-t-il expliqué. Cela peut détourner votre attention. Il faut juste continuer à jouer de la même façon, avec le même état d’esprit, la même attitude, le même désir de vaincre, et je pense que les choses vont tomber en place d’elles-mêmes. »

    Tavares possède une variété de talents que la plupart peuvent seulement rêver d’avoir, mais son désir de vaincre et sa détermination sont ce qui le distingue le plus. C’est ce qui a rendu la tâche si facile à Snow et à son entraîneur Jack Capuano quand est venu le temps de nommer un nouveau capitaine après que Mark Streit ait été échangé aux Flyers de Philadelphie.

    « Dès le jour où nous avons repêché John, nous savions que nous avions un joueur de très grande qualité, a raconté Snow. Nous savions qu’il pouvait dominer sur la patinoire. C’a été plaisant de le voir assumer du leadership. Je pense qu’on réalise maintenant dans la ligue comment il a un fort tempérament et quel genre de leader il est”

    « Il faut voir comment il travaille fort chaque jour à l’entraînement et ce qu’il fait durant la saison morte pour atteindre le niveau qu’il vise. Il vient de connaître une saison qui lui a valu d’être finaliste au trophée Hart et je sais qu’il veut construire là-dessus. »

    Tavares est devenu le centre numéro un des Islandsers dès le moment qu’il a sauté sur la glace du Nassau Coliseum, mais c’était à lui de prouver qu’il pouvait s’imposer dès lors dans la LNH. Il a pris part aux 82 matchs à sa première saison, qu’il a complétée avec 24 buts et 54 points. Il a attribué une bonne partie de ses premiers succès à Streit et à l’adjoint à l’entraîneur Doug Weight, qui était le capitaine des Islanders à l’époque.

    « Je pense être très confortable dans mes propres souliers, j’ai appris beaucoup depuis le premier jour, surtout de Dougie et de Mark, a confié Tavares. Ils sont devenus deux grands amis. J’ai appris beaucoup de ce qu’ils ont fait comme capitaine. Je pense avoir mûri chaque année et m’être fait entendre davantage en me sentant plus à l’aise dans le vestiaire. Je crois que ça continue, je ne vois aucun changement. »

    Si Tavares est choisi pour aller à Sotchi, ce serait une autre indication que les Islanders s’en vont dans la bonne direction. Le mois dernier, ils ont disputé un premier match au Barclays Center à Brooklyn, où ils établiront domicile à partir de la saison 2015-16. Entre-temps, ils seront en vedette en janvier lorsqu’ils affronteront leurs grands rivaux de New York, les Rangers, au Yankee Stadium.

    « Nous savons qu’il y a de belles choses qui s’annoncent pour nous et nous sommes heureux de voir qu’on commence à réaliser notre grand potentiel, a dit Tavares. Avec ce déménagement à Brooklyn, puis notre présence en séries et le match au Yankee Stadium, on peut voir que plein de choses pointent dans la bonne direction et c’est important pour nous de continuer sur cette lancée. Ce sont de belles opportunités et c’est à nous d’en profiter. »

     

    La LNH sur Facebook