Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Carey Price et le Canadien blanchissent les Jets pour conclure leur séjour à l’étranger sur une bonne note

mercredi 2013-10-16 / 1:03 / LNH.com - Nouvelles

Par Patrick Williams - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Carey Price et le Canadien blanchissent les Jets pour conclure leur séjour à l’étranger sur une bonne note
Carey Price et le Canadien blanchissent les Jets pour conclure leur séjour à l’étranger sur une bonne note

WINNIPEG – Le Canadien de Montréal et les Jets de Winnipeg avaient tous les deux l’occasion de terminer leur mardi sur une bonne note.

C’est finalement le Tricolore qui a réussi à le faire, concluant son long séjour à l’étranger et reprenant l’avion en direction de Montréal avec le sourire après une victoire de 3-0 face aux Jets au MTS Centre. Le CH a complété son périple de quatre matchs dans l’Ouest canadien avec une fiche de 3-1-0 et se préparera maintenant pour une séquence de cinq rencontres à domicile, qui s’amorcera jeudi. Montréal a signé trois gains consécutifs et gagné quatre de ses cinq derniers matchs.

Carey Price, qui avait livré une performance de 39 arrêts face aux Canucks de Vancouver samedi, a poursuivi sur sa lancée mardi en repoussant les 36 rondelles qui ont été dirigées vers lui pour récolter son premier blanchissage depuis le 30 mars, et son premier sur la route depuis le 14 février.

« C’était important pour nous de connaître un bon début de saison encore cette année, a déclaré Price. À chaque jour, on s’amène à l’aréna, on se prépare pour le prochain match, et ç’a vraiment été la clé pour cette équipe, de se concentrer sur le prochain match. »

Le Canadien a dominé sa série d’affrontements contre les Jets depuis que ces derniers ont quitté Atlanta pour déménager à Winnipeg en 2011, remportant sept des huit duels entre les deux équipes.

Montréal a également eu le temps d’analyser les Jets. Le Canadien (4-2-0) s’est amené à Winnipeg deux jours avant le match, ayant déjà remporté deux des trois premières rencontres de son séjour sur la route. Le personnel d’entraîneurs du Tricolore a profité de son arrivée hâtive pour assister à la victoire par jeu blanc des Jets contre les Devils du New Jersey dimanche.

« [Le gain] devrait nous donner un bon regain d’énergie et nous permettre de gagner en confiance », a indiqué Brandon Prust, dont le but inscrit à 2:06 de la première période s’est avéré être celui de la victoire. « On sait ce que ça prend pour gagner. On l’a fait lors de nos trois derniers matchs. On a appris de ces matchs et on continue à bâtir là-dessus. »

Après que ce gain contre les Devils eut permis aux Jets de freiner à trois leur série de défaites, Winnipeg avait l’opportunité de bâtir sur la victoire alors que l’équipe poursuivait son séjour de six rencontres à la maison. Au lieu de cela, les Jets (3-4-0) ont maintenant perdu quatre de leurs cinq derniers matchs. Ils figurent à égalité pour le plus grand nombre de rencontres disputées à domicile jusqu’à maintenant à travers la ligue, mais n’ont signé que deux gains devant leurs partisans cette saison. Winnipeg n’a inscrit que six buts à ses quatre dernières rencontres à domicile.

« Ce match-là n’était pas évident, a mentionné l’entraîneur des Jets, Claude Noël. C’est un match au cours duquel on n’a certainement pas été en contrôle. Dès le début, ils étaient dans notre zone, depuis presque la mise en jeu initiale. On courait derrière la rondelle dans notre propre territoire.

« On les a dominé [36-24] au chapitre des lancers, mais je pense que ce n’est pas un bon indicateur de la manière dont on a joué. On n’a pas réussi à générer grand-chose. On a dirigé quelques tirs vers le but. Ils en ont bloqués beaucoup. Nos tirs ne se sont pas faufilés, on n’a pas créé de trafic, on a connu des difficultés. »

Les Jets avaient besoin de connaître un départ canon, mais c’est plutôt le Canadien qui a dominé et qui a donné le ton dès le début de la rencontre. Prust et P.K. Subban ont tous les deux déjoué le gardien Ondrej Pavelec en première période, et Daniel Brière a complété la marque dans un filet désert à 1:18 de la fin du match en inscrivant son premier but dans l’uniforme du CH.

« C’est malheureux que ça prenne deux buts pour qu’on commence à jouer avec l’énergie du désespoir, a déclaré le capitaine des Jets, Andrew Ladd. On doit trouver un moyen de se mettre en marche dès le début. Je veux dire, il y a suffisamment d’énergie dans cet amphithéâtre pour qu’on réussisse à amorcer nos rencontres avec les bonnes intentions. »

Les Jets n’ont pas mis Price à l’épreuve en début de match, ne dirigeant aucun lancer vers lui avant la septième minute de la rencontre. Mais le gardien du Tricolore a continué de fermer la porte malgré une pression accrue exercée par Winnipeg en deuxième période.

« Je pense qu’on a fait de l’excellent boulot pour ne pas se laisser dominer, a dit Price. Et on n’a pas donné moins que notre 100 pour cent. Tous les [tirs] que je n’ai pas vus, on les a bloqués. Tous les retours que j’ai accordés, on les a tassés. »

Therrien, qui a noté que son équipe s’était affaissée pendant la deuxième moitié du match et qu’elle avait manqué d’énergie vers la fin, a lancé des fleurs à son gardien de but.

« C’est super pour lui, a-t-il dit. C’est bon pour sa confiance. En ce moment, je pense que Carey est dans une bonne zone avec sa confiance. Quand on a connu des moins bons moments, Carey a fait le travail. »

Pavelec a terminé la rencontre avec 22 arrêts. Les Jets ne l’ont pas vraiment aidé ces derniers temps, ne marquant que quatre buts à ses quatre derniers départs.

Même si le Canadien a gagné le match et que son capitaine Brian Gionta était de retour après avoir raté une rencontre pour être au chevet de son fils, tout n’était pas rose pour le Canadien.

L’attaquant Max Pacioretty a fait une mauvaise chute après que James Wright des Jets lui eut fait perdre l’équilibre à 13:02 du premier vingt. Pacioretty a eu besoin d’aide pour quitter la patinoire – ne mettant pas de poids sur sa jambe gauche – et n’est pas revenu au jeu du reste de la rencontre, en raison de ce que le Canadien a qualifié de blessure au bas du corps. Therrien n’a pas été en mesure d’offrir une mise à jour de l’état de santé de Pacioretty après la rencontre.

Montréal a mis de la pression sur les Jets dans leur territoire dès les deux premières minutes du match. Ce fut rapidement profitable pour le Canadien, qui a vu Prust se démarquer à la droite de Pavelec pour récupérer le disque après qu’il eut fait un bond sur la rampe à la suite du lancer sur réception de Brière, et marquer à 2:06.

« C’est difficile quand tu amorces un match de cette façon, tu as les jambes qui brûlent », a déclaré le défenseur des Jets Zach Bogosian, qui était pris sur la glace avec son partenaire Jacob Trouba pendant 1:43 avant que Prust ne marque. « On doit faire du meilleur boulot pour protéger notre territoire. »

Le CH a continué à bourdonner en zone des Jets pendant son premier jeu de puissance du match. Après avoir créé plusieurs chances de marquer lors de cet avantage numérique à la mi-période, Subban a accepté une belle passe de David Desharnais avant de tirer sur réception de la pointe et déjouer Pavelec à 11:28.

 

La LNH sur Facebook