Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Kyle Turris des Sénateurs a tourné la page sur son passage avec les Coyotes

mardi 2013-10-15 / 19:18 / LNH.com - Nouvelles

Par Jerry Brown - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Kyle Turris des Sénateurs a tourné la page sur son passage avec les Coyotes
Kyle Turris des Sénateurs a tourné la page sur son passage avec les Coyotes

GLENDALE, ArizonaKyle Turris est retourné en Arizona une seule fois depuis qu’il a été échangé aux Sénateurs d’Ottawa, mais il ne s’attend pas à un accueil bien différent cette fois, quand les Sénateurs compléteront leur séjour de six matchs sur la route avec un affrontement face aux Coyotes de Phoenix mardi.

Sélectionné par les Coyotes au troisième rang au total lors de l’encan 2007, Turris a participé à trois rencontres dans la LNH en 2007-08 au terme de sa première année à l’Université du Wisconsin, et a récolté 20 points en 63 matchs en 2008-09. Il a passé deux des trois campagnes suivantes dans les mineures, et après des négociations de contrat difficiles et des plaintes de Turris par rapport au style restrictif de l’entraîneur Dave Tippett, de son temps de glace et de ses compagnons de trio, le directeur général des Coyotes Don Maloney a décidé de l’échanger le 17 décembre 2011.

« C’est une partie de ma carrière que je n’oublierai jamais, a déclaré Turris. Disputer mon premier match dans la LNH, amasser mon premier point, mon premier match en séries éliminatoires face à Detroit. Mais je suis plus qu’heureux d’être à Ottawa. C’est le destin et je me sens très choyé [que les Sénateurs] m’aient donné la chance de contribuer à chaque soir. Ça ne pourrait pas aller mieux. C’est un style de jeu complètement différent. Tous les gars dans le vestiaire sont excités à l’idée de sauter sur la glace et donner un coup de main et avoir la chance de contribuer. »

Turris a été fortement hué par la foule du Jobing.com Arena quand il a affronté son ancienne équipe pour la première fois, le 24 janvier 2012, et a été blanchi dans la victoire de 3-2 des Coyotes. Turris indique qu’il s’attend au même genre d’accueil mardi.

« Je suis certain qu’on va m’accueillir à peu près de la même façon que lors de mon dernier passage, ce qui ne me dérange pas, a-t-il dit. Je ne m’attendais pas non plus à ce qu’on m’accueille à bras ouverts ou qu’on me donne des tapes dans le dos. Ça fait partie du sport professionnel. Je ne crois pas que les partisans aient vraiment compris, mais j’ai tourné la page. C’était mieux pour les deux parties qu’on parte chacun de notre côté. »

En retour de Turris, Phoenix a obtenu David Rundblad, qui à 24 ans n’a toujours pas de poste régulier dans la LNH et qui sera laissé de côté mardi pour une quatrième fois en sept matchs cette saison, ainsi qu’un choix de deuxième ronde plus tard envoyé aux Blue Jackets de Columbus dans le cadre de la transaction qui a permis aux Coyotes de mettre la main sur Antoine Vermette. Ils ont également accordé un contrat de cinq ans et 22 millions $ au joueur de centre Mike Ribeiro en juillet, lui qui a amassé trois aides à ses six premières rencontres.

Turris a quant à lui marqué un but et récolté quatre mentions d’assistance en cinq matchs, et ses cinq points le placent au premier rang des pointeurs de l’équipe à égalité avec Bobby Ryan.

Maloney a mentionné que la lente progression de joueurs comme Turris, Mikkel Boedker et Martin Hanzal, qui ont tous amorcé hâtivement leur carrière dans la LNH au sein des Coyotes de l’ère Gretzky, avait influencé les décisions de l’équipe par rapport à ses jeunes joueurs. Il a cité le premier choix des Coyotes en 2013, Max Domi, qui a bien fait au camp d’entraînement mais qui a tout de même été retourné dans la Ligue de l’Ontario.

« Nous ne sommes pas une équipe en reconstruction, a évoqué Maloney. Nous sentons que nous n’avons pas besoin de presser nos joueurs dans des situations pour lesquelles ils pourraient ne pas être prêts et qui pourraient ralentir leur progression. Nous voici en 2013, six ans après ce repêchage, et Kyle commence à devenir le joueur qu’on croyait qu’il serait avec Ottawa. »

Les Coyotes tenteront de signer leur quatrième gain de suite et cinquième en sept rencontres pour amorcer la saison. Le vétéran Jeff Halpern, qui a signé avec l’équipe à titre de joueur autonome samedi dernier, fera ses débuts à Phoenix et pilotera le quatrième trio. Les Coyotes ont ainsi mis la main sur un centre défensif et un droitier dans le cercle des mises en jeu.

Voici ce dont devraient avoir l’air les deux formations pour le match de mardi :

SÉNATEURS

Milan Michalek - Jason Spezza - Bobby Ryan

Clarke MacArthur - Kyle Turris - Cory Conacher

Colin Greening - Zack Smith - Chris Neil

Matt Kassian - Jean-Gabriel Pageau - Erik Condra

Marc Méthot - Erik Karlsson

Jared Cowen - Patrick Wiercioch

Chris Phillips - Eric Gryba

Craig Anderson

Robin Lehner

Laissés de côté: Joe Corvo, Stéphane Da Costa

COYOTES

Rob Klinkhammer - Antoine Vermette - Shane Doan

Mikkel Boedker - Martin Hanzal - Radim Vrbata

Lauri Korpikoski - Mike Ribeiro - Kyle Chipchura

David Moss - Jeff Halpern - Paul Bissonnette

Zbynek Michalek - Oliver Ekman-Larsson

Keith Yandle - Derek Morris

David Schlemko - Michael Stone

Mike Smith

Thomas Greiss

Laissés de côté: Rostislav Klesla, Tim Kennedy, David Rundblad

 

La LNH sur Facebook