Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les Blues et les Sharks veulent faire partie de l’élite de l’Ouest

mardi 2013-10-15 / 15:59 / LNH.com - Nouvelles

Par Louie Korac - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Blues et les Sharks veulent faire partie de l’élite de l’Ouest
Les Blues et les Sharks sont vus comme deux équipes qui pourraient détrôner les Blackhawks et les Kings, les deux derniers champions de la Coupe Stanley

ST. LOUIS – Les Blues de St. Louis et les Sharks de San Jose ont tous les deux connus d’excellents départs au cours des dernières saisons.

Quand les deux équipes s’affronteront mardi au Scottrade Center (20h, TSN, NBCSN), nous aurons droit à un affrontement entre deux équipes invaincues qui font partie de l’élite de l’Association de l’Ouest.

Ça n’a pas pris beaucoup de temps pour que les experts de hockey fassent des comparaisons entre deux autres très bonnes formations de l’association, les Blackhawks de Chicago et les Kings de Los Angeles.

Les Blues (4-0-0) et les Sharks (5-0-0) sont vus comme deux équipes qui pourraient détrôner les Blackhawks et les Kings, les deux derniers champions de la Coupe Stanley. Mais les conversations reviennent toujours au même point: pour être les meilleurs, on doit battre les meilleurs, et les Blues et les Sharks n’ont jamais remporté la Coupe Stanley. Donc, tant que l’une ou l’autre n’aura pas atteint l’objectif suprême de la LNH, les deux équipes vont demeurer motivées à atteindre la terre promise.

« Nous voulons réussir ce qu’ils (Blackhawks et Kings) ont accompli au cours des dernières années », a admis le défenseur Kevin Shattenkirk, des Blues. « Je crois que San Jose est prétendant au titre depuis plus longtemps que nous. Les Sharks forment toujours une bonne équipe et je pense que nous commençons à être ce genre de formation qui est bonne à chaque année. Nous mettons beaucoup d’effort à remporter la Coupe Stanley.

« Cette saison, on se concentre plus sur notre jeu. On tente de créer notre propre identité et on ne se préoccupe à savoir si nous allons être les nouveaux Blackhawks ou les nouveaux Kings. »

Les Kings ont éliminé les Blues et les Sharks au printemps dernier. C’était la deuxième saison consécutive que les Kings mettaient fin à la saison des Blues. Mais selon l’entraîneur en chef des Blues, Ken Hitchcock, ce fut le jour et la nuit entre l’élimination en 2012 (un balayage de quatre matchs dans la demi-finale de l’association) et la défaite en six matchs dans la première ronde au printemps dernier.

« Bien sûr, nous avons encore perdu, mais la différence était beaucoup moins grande, a analysé Hitchcock. En 2012, on aurait dit que des garçons jouaient contre des hommes, alors qu’un an plus tard, on a livré une farouche opposition. Je crois que les gars ont compris : ‘Ils sont champions de la Coupe Stanley... et nous pouvons leur offrir une bonne compétition’. Je crois que notre confiance a pu se développer à partir de là.

« Nous sommes déçus et embarrassés d’avoir perdu en première ronde, je suis comme : ‘Quelle différence?’ Perdre en première ou en troisième ronde, tout est basé sur l’adversaire. Nous avons joué contre une équipe expérimentée, avec beaucoup d’énergie et de caractère, bien dirigée et nous les avons poussés à la limite. »

Les Sharks ont entrepris la dernière saison avec une fiche de 7-0-0 et ont amené des comparaisons avec les équipes précédentes qui ont remporté la Coupe Stanley. Ils ont cependant perdu en sept matchs contre les Kings en première ronde des dernières séries éliminatoires.

« Ça nous donne la motivation de faire mieux », a indiqué le défenseur Marc-Édouard Vlasic, des Sharks. « C’est difficile de perdre un septième match. Les Kings ont bien fait les choses, et cette saison nous serons prêts. À chaque année, on veut toujours faire mieux, on l’a fait la saison dernière et cette année on va travailler afin de participer aux séries éliminatoires, se rendre aussi loin que possible et on verra rendu là. »

Les Blues ont aussi pensé qu’ils pouvaient accéder à l’étape suivante. Ils menaient la série 2-0 contre les Kings avant de perdre les quatre matchs suivants. Ce fut une sensation amère pour les Blues qui ne peut que s’ajouter au processus d’apprentissage.

« Tout repose sur les résultats et ils ont atteint le but que toutes les équipes tentent d’atteindre », a déclaré l’ailier droit Chris Stewart, des Blues, en parlant des Blackhawks et des Kings. « Je ne pense pas que nous avons atteint ce point, mais nous travaillons fort pour y parvenir. On ne se préoccupe pas de ce que les gens disent. Nous savons ce que nous sommes capables d’accomplir, on contrôle notre propre destin et nous allons simplement jouer notre propre jeu.

« Nous n’avons disputé que quatre matchs cette saison. On ne peut penser trop loin, ce sera une longue saison et on se doit d’avoir des objectifs à court terme. »

Le joueur de centre des Sharks, Joe Thornton, est d’accord.

« Nous ne sommes qu’en début de saison, a dit Thornton. Les comparaisons (avec les Kings et les Blackhawks) ne sont pas vraiment justes à ce point-ci de la saison. C’est trop tôt, nous sommes à la mi-octobre, il y a encore un long bout de chemin à faire.

« Mais les Blues forment une bonne équipe. Nous formons une bonne équipe. Ils ont été éliminés par L.A. au printemps dernier, on a été éliminé par L.A. au printemps dernier. Il y a de très bonnes équipes dans l’Association de l’Ouest. Les Blues et les Sharks font partie de ces bonnes équipes. »

L’entraîneur en chef des Sharks, Todd McLellan, croit que son équipe a les outils pour lutter contre les meilleures équipes.

« Je pense que nous avons les éléments pour lutter contre n’importe quelle équipe de la ligue, a dit McLellan. Si nous jouons comme nous en sommes capables soir après soir, les autres formations devront exceller pour nous vaincre et c’est tout ce que nous pouvons demander à nos joueurs. La saison dernière a été un sprint, cette saison, le parcours sera beaucoup plus long.

« On sait que nous aurons des matchs difficiles où nous ne jouerons pas bien, mais on tentera d’être constants. On a disputé cinq bons matchs depuis le début de la saison et on veut continuer ainsi. Si on garde le même esprit, on peut battre n’importe quelle équipe. »

Outre le fait que les Blues et les Sharks n’ont pas encore connu la défaite, les deux équipes ont des statistiques qui se comparent. Elles sont les deux meilleures au chapitre des buts marqués. San Jose domine avec une moyenne de 4,80 buts par match, tandis que St. Louis vient au deuxième rang avec une moyenne de 4,75. Elles se classent également parmi les cinq premières au chapitre des buts accordés, San Jose est deuxième avec une moyenne de 1,40 et St. Louis est quatrième avec une moyenne de 1,75.

Tout cela pour dire, que l’on devrait avoir un affrontement excitant mardi.

« Une des deux équipes sera encore invaincue après le match, a dit Shattenkirk. Évidemment, on voudrait que ce soit nous. Tout le monde a vu la séquence des Blackhawks la saison dernière – une série de 24 matchs avec au moins un point en début de saison –, ce fut vraiment impressionnant étant donné la longueur de leur séquence. Nous n’avons joué que quatre matchs dans une saison de 82 matchs. On ne doit pas trop s’en faire avec cela. »

 

La LNH sur Facebook