Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les Rangers croient que les améliorations s’en viennent

lundi 2013-10-14 / 18:58 / LNH.com - Nouvelles

Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

Partagez avec vos amis


Les Rangers croient que les améliorations s’en viennent
Les Rangers croient que les améliorations s’en viennent

GREENBURGH, N.Y. – Le défenseur des Rangers de New York, Marc Staal, sait ce que les entraîneurs et certains de ses coéquipiers veulent dire quand ils affirment que l’équipe a beaucoup mieux joué contre les Blues à St. Louis, samedi. Dans une certaine mesure, il est de leur avis.

Staal a indiqué que les Rangers avaient été meilleurs dans leur zone dans la défaite de 5-3 contre les Blues qu’ils l’avaient été dans les deux matchs précédents, une embarrassante défaite de 9-2 face aux Sharks à San Jose et une autre toute aussi humiliante, une défaite de 6-0 contre les Ducks à Anaheim. Le défenseur croit aussi que les Rangers ont offert une meilleure opposition à St. Louis, qu’ils ont limité les chances de marquer et qu’ils ont mieux défendu leur zone.

Staal appuie ses dires par le fait que les Rangers ont forcé les Blues à se défendre beaucoup plus que les Sharks ou les Ducks, du moins dans les 40 premières minutes du match.

« Ce fut mieux, mais ce n’est pas encore acceptable », a déclaré Staal à LNH.com. « Nous avons accordé cinq buts. On ne peut battre une équipe 6-5, surtout pas une équipe aussi bonne que les Blues sur leur patinoire. Nous avons fait de bonnes choses, mais nous avons encore commis des erreurs qui nous ont coûté des buts. Nous devrons travailler plus fort afin de nous améliorer. »

Il n’y a pas de dissension dans le vestiaire des Rangers. Certains joueurs ont peut-être des opinions différentes pour résoudre les difficultés défensives qui ont coûté chers aux Rangers, qui présentent une fiche de 1-4-0, mais ils sont tous d’accord qu’il y a des problèmes majeurs et qu’ils devront les résoudre avant d’affronter les Capitals de Washington au Verizon Center, mercredi (20h, RDS2, TSN2, NBCSN).

Le défenseur Dan Girardi a déclaré qu’il était trop facile de blâmer le système que le personnel d’entraîneur tente d’implanter. Le système est différent sous les ordres d’Alain Vigneault qu’il l’était avec l’ex-entraîneur John Tortorella, mais Girardi a indiqué que les changements sont subtils et qu’ils ne devraient pas semer la confusion dans l’équipe.

« On joue plus une défense homme-pour-homme dans notre zone avec le système de Vigneault », a révélé Girardi à LNH.com. « Si on le peut, on tente d’être en surnombre dans les coins de la patinoire, mais en même temps, on doit s’assurer que tout le monde le fait. Si tout le monde le fait, on doit foncer. Parfois, des joueurs sont hésitants et se retrouvent hors position. Il y a encore un peu d’hésitation, mais avec le temps on y arrivera. »

Il a blâmé les occasions manquées et le mauvais contrôle de la rondelle pour expliquer le grand nombre de buts accordés par les Rangers, 24 dans leurs quatre défaites.

« Ce sont des jeux très simples, chaque joueur doit prendre ses responsabilités en zone défensive et faire son travail, a dit Girardi. Nous avons eu de bons moments dans le dernier match. Nous n’avons pas gagné, mais nous avons appliqué un peu plus notre système. Nous avons encore accordé cinq buts, mais nous avons mieux protégé la rondelle et on a appliqué une meilleure pression en zone adverse. »

Staal croit que le fait d’avoir à s’habituer à un nouveau système a causé une certaine hésitation car les joueurs ne lisent pas assez rapidement le jeu et ne réagissent pas encore instinctivement. Le temps et une attention aux détails pourront régler tout cela.

Staal a cependant dit si les Rangers se sont améliorés à faire des choses simples à la défense, ils devraient être capables de faire ces choses indépendamment de l’entraîneur ou du système défensif.

« Foncer au filet plus vigoureusement, se rendre dans les coins plus rapidement et faire les bons jeux dans notre zone, feront en sorte que l’on pourrait jouer plus instinctivement à l’intérieur du système, a dit Staal. Je pense que ça revient à simplement jouer plus intelligemment à la défense. »

Les Rangers croient que c’est ce qu’ils ont fait à St. Louis. Vigneault a indiqué que les deux premières périodes avaient été un signe positif, car les Rangers ont dominé 24-17 au chapitre des tirs, même s’ils tiraient de l’arrière 4-2.

« On a vu des signes encourageants », a déclaré Vigneault.

Martin Biron était devant le filet pour les quatre buts accordés dans les deux premières périodes et il a été remplacé par Henrik Lundqvist, qui a bloqué 16 des 17 tirs qu’il a affrontés en troisième. Lundi, le nom de Biron a été soumis au ballottage. Lundqvist aura probablement un nouveau substitut contre les Capitals, mercredi.

« En troisième période à St. Louis, Henrik a joué comme Henrik en est capable, a dit Vigneault. On a extrêmement bien joué contre un coriace adversaire dans les deux premiers engagements. »

New York a réduit l’écart à 4-3 au début de la troisième, mais Vladimir Tarasenko a marqué avec 9:18 à jouer et Vigneault a indiqué que son équipe « avait manqué d’énergie ». Les Rangers ont été dominés 17-5 au chapitre des tirs au but dans la dernière période, incluant 11-2 dans les neuf dernières minutes de jeu. Vigneault a mis cela sur le fait que les Rangers jouaient un quatrième match en six soirs dans quatre villes.

« Il ne restait plus rien dans le réservoir », a-t-il dit.

Les joueurs sont d’accord pour dire que leur calendrier a quelque chose à voir avec leur mauvais début de saison. Ça remonte avant le début de la saison régulière.

Lors d’un voyage sur la côte ouest pour disputer quatre matchs préparatoires en cinq soirs, New York a dû amener 39 joueurs. Le temps d’entraînement a été limité et ce fut difficile de réunir sur la glace la formation partante pour le match d’ouverture.

Par la suite, les Rangers sont revenus à la maison pour quelques jours, mais ils sont retournés dans l’ouest pour entreprendre la saison régulière avec des visites à Phoenix, Los Angeles, San Jose, Anaheim et St. Louis. Vigneault a mentionné que l’équipe avait été 21 jours sur 25 à l’extérieur avant de rentrer à la maison après le match à St. Louis.

Ils se sont entraînés lundi, la deuxième fois seulement depuis qu’ils avaient vaincu les Kings à Los Angeles, le lundi précédent.

« C’est bien de retrouver le fuseau horaire de l’Est, a dit Staal. Se retrouver dans notre centre d’entraînement, s’entraîner et travailler sur certains aspects, c’est bien, mais ce sera seulement positif que si nous gagnons. Nous devons retrouver le chemin de la victoire. »

Suivez Dan Rosen sur Twitter à: @drosennhl

 

La LNH sur Facebook