Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

L’attaque des Red Wings leur permet de vaincre les Bruins

lundi 2013-10-14 / 17:40 / LNH.com - Nouvelles

Par Matt Kalman - Correspondant LNH.com


BOSTON – L’offensive des Red Wings de Détroit a pris les choses en main depuis deux rencontres et les Red Wings ont pu venger leur plus humiliant revers depuis le début de la saison lundi soir.

Stephen Weiss a brisé l’égalité après 8:21 de jeu en deuxième période, alors que Henrik Zetterberg et Daniel Cleary ont aussi trouvé le fond du filet dans une victoire de 3-2 des Red Wings aux dépens des Bruins de Boston au TD Garden.

Détroit avait inscrit huit buts à ses quatre premières parties de la campagne, avant d’en ajouter le même nombre au cours de leurs deux dernières rencontres, soit deux victoires contre Boston et les Flyers de Philadelphie. Détroit, qui présente, maintenant une fiche de 4-2-0 cette saison, s’était incliné 4-1 lors de son voyage précédent à Boston le 5 octobre dernier.

« Ils nous avaient humiliés la dernière fois que nous étions venus ici, a déclaré Cleary. Cette fois, nous nous sommes assurés d’être prêts… Nous n’avons toutefois pas réussi à jouer comme nous le voulions en première période, mais nous avons connu une bonne deuxième. Ils [les Bruins] ont eu plusieurs bonnes présences et ont généré beaucoup de chances de marquer, mais nous avons été en mesure de résister. C’est une victoire importante pour nous, et nous pourrons bâtir sur celle-ci. »

Le gardien Jimmy Howard semblait destiné à être le gardien partant au cours de la période d’échauffement, mais il a été remplacé juste avant le début du match par Jonas Gustavsson. Howard a subi une contusion à la main samedi pendant la victoire des siens contre Philadelphie. Le directeur général des Red Wings Ken Holland a toutefois assuré aux journalistes que cette blessure n’est pas sérieuse et que Howard pourrait être devant le filet lors du prochain match de l’équipe mercredi contre les Blue Jackets de Columbus. Après la rencontre, Howard a indiqué qu’il avait affronté environ trois tirs au cours de l’échauffement avant de décider qu’il ne prendrait pas part à la partie. Son cas sera évalué quotidiennement.

À son premier départ de la saison, Gustavsson a stoppé 28 lancers. Il a été retiré de la liste des blessés le 11 octobre, lui qui a dû s’absenter en raison d’une blessure à l’aine.

« Au bout du compte, ce fut une excellente partie pour nous et pour [Gustavsson] car il a pris de la confiance, et nous aurons besoin de lui pour au moins 20 parties cette saison, a souligné l’entraîneur des Red Wings Mike Babcock. S’il se sent en confiance, et que l’équipe a confiance en lui, il pourra jouer davantage, ce qui permettra à [Howard] de demeurer plus frais et dispos. »

Du côté de Boston, le gardien Tuukka Rask a alloué plus d’un but dans un match pour la première fois cette saison. Il a terminé la rencontre avec 24 arrêts, et les Bruins ont maintenant compilé un dossier de 3-2-0. Il n’est toutefois pas à blâmer sur les buts des visiteurs, puisque chaque but a été le résultat d’une mauvaise couverture défensive. De plus, les Bruins auraient pu faciliter le travail de leur gardien s’ils avaient tiré profit de leurs chances de marquer, eux qui ont dominé Détroit 30-27 au chapitre des tirs.

Si l’on ne tient pas compte d’un but inscrit dans un filet désert contre Columbus samedi, les Bruins ont marqué à quatre reprises à leurs trois dernières rencontres.

« Nous avons de la difficulté à trouver le fond du filet dernièrement, a reconnu l’entraîneur des Bruins Claude Julien. Il semble que nous ressentions tous la pression de marquer des buts, et nous n’y arrivons pas facilement. L’histoire se répète match après match. Même contre Columbus, il nous a fallu du temps pour nous mettre en marche, tout comme contre le Colorado, de toute évidence (défaite de 2-0 jeudi dernier). »

Weiss a donné les devants aux Red Wings 2 à 1 lorsqu’il s’est faufilé derrière la défensive de Boston devant le filet, où il a été repéré par Johan Franzen, qui lui a servi une belle passe transversale. Weiss a ensuite battu Rask d’un tir par-dessus l’épaule.

Les Red Wings ont doublé cette avance 2:20 plus tard grâce au premier but de la campagne de Cleary. Daniel Alfredsson se trouvait seul derrière la cage des Bruins, et il a aperçu Cleary qui se dirigeait dans l’enclave. Il lui a refilé la rondelle, et Cleary a eu raison de Rask d’un tir sur réception. Détroit a retraité au vestiaire en avance 3-1 après quarante minutes de jeu, donnant ainsi le coussin nécessaire à Gustavsson pour qu’il savoure la victoire à son premier départ de la campagne.

« Je me sentais très bien à l’entraînement, alors je me suis senti à l’aise d’amorcer cette partie, a noté Gustavsson, dont la dernière partie de saison régulière dans la LNH remontait au 31 mars. Après avoir reçu quelques lancers, on sent que l’on entre dans le match, et tout s’enchaîne à partir de là. »

Le but de Milan Lucic, marqué alors qu’il ne restait que 1:20 à écouler au temps réglementaire, a permis aux Bruins de s’approcher à un but, mais ces derniers n’ont pu créer l’égalité. Ils ont terminé la partie avec une fiche de 0 en 5 sur le jeu de puissance, incluant un cinq contre trois d’une durée de 1:54 tôt au troisième engagement.

« Nous n’avons pas marqué, a martelé le défenseur des Bruins Torey Krug. C’est sur cet aspect que nous serons jugés. On peut dire que nous avons bien fait circuler la rondelle, mais cela importe peu puisque notre travail est de marquer et de créer du momemtum pour notre équipe. Ils ont bien bloqué nos lancers. Quelques-uns des miens ont été bloqués, et je dois trouver une manière de placer des rondelles au filet. Nous devons toucher la cible. »

Il n’a pas fallu longtemps à Détroit pour tromper la vigilance de Rask. Ils ont ouvert le pointage à la suite d’un revirement créé en zone neutre par Pavel Datsyuk, qui a subtilisé la rondelle à Patrice Bergeron près de la ligne rouge. Datsyuk a ensuite transporté la rondelle en territoire des Bruins, avant de contourner Zdeno Chara et d’effectuer une passe dans l’enclave à Zetterberg. Le capitaine des Red Wings a dégainé sur réception pour battre Rask de vitesse haut du côté rapproché à 11:33 du premier tiers.

Boston a nivelé les chances à 14:12 sur un but de Loui Eriksson. Le lancer des poignets de Johnny Boychuk en provenance de la rampe a effleuré la jambe d’Eriksson avant de se retrouver derrière Gustavsson. Le but d’Eriksson était son deuxième de la saison, et son premier à domicile dans l’uniforme des Bruins.

Pour toutes les nouvelles et analyses des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2014, choisissez votre séries
vs.
Detroit mène la série 1-0
vs.
Montréal mène la série 2-0
vs.
Pittsburgh mène la série 1-0
vs.
New York mène la série 1-0
vs.
Le Colorado mène la série 1-0
vs.
St. Louis mène la série 1-0
vs.
Anaheim mène la série 1-0
vs.
San Jose mène la série 1-0
 

La LNH sur Facebook