Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Touchette : Tomas Hertl et le pouvoir des artistes

lundi 2013-10-14 / 12:42 / LNH.com - Nouvelles

Par Serge Touchette - Chroniqueur LNH.com

Il n'y a rien comme un but spectaculaire pour soulever une foule de son siège.

Or Tomas Hertl en a réussi un, l'autre jour, qui a soulevé une partie de l'Amérique du Nord. Et j'exagère à peine.

Si vous ne l'avez pas encore vu, vous étiez probablement quelque part dans le désert. Oui, qui sait, sur une autre planète.

Toujours est-il que le jeune Tchèque a réussi une œuvre d'art, rien de moins, lorsqu'il a marqué son quatrième but du match dans la victoire de 9-2 des Sharks de San Jose contre les Rangers.

Si Michael Jackson avait été un joueur de hockey, il aurait probablement marqué des buts de cette façon.

Bref, la feinte de Hertl a émerveillé un peu tout le monde. Ou presque.

Cela dit, certains critiques lui ont reproché d'en avoir beurré épais.

« C'était déjà 7-2 en faveur des Sharks, ont dit certains. Il n'avait pas besoin d'en rajouter ... »

« Tu ne ridiculises jamais un gardien de but (en l'occurrence Martin Biron) », ont dit d'autres, les baguettes en l'air.

Personnellement, je dis bravo. Et encore bravo.

J'ai revu le but de Hertl une dizaine de fois. Un pur régal.

J'ai déjà vu Malkin et d'autres magiciens réaliser cette feinte, mais c'est la première fois que je voyais un joueur marquer de cette manière. Wow !

Il ne faut jamais perdre de vue que le hockey est d'abord un spectacle. Et ses acteurs les plus doués auront toujours le pouvoir de nous faire grimper dans les rideaux. Tant mieux.

Hertl n'a jamais cherché à embarrasser Biron. Il a simplement étalé son immense talent, le temps d'un flash. Compte-tenu du pointage, un vétéran, je vous l'accorde, se serait probablement abstenu de réaliser un tel numéro.

Mais peut-on reprocher à Hertl d'avoir été emporté par l'enthousiasme et l'audace de ses 19 ans ?

Marquer un but est une chose; réinventer la façon de le faire en est une autre habituellement réservée aux meilleurs.

Et Hertl, selon toute vraisemblance, est une vedette à en devenir.

Des artistes 

Les statistiques sont là pour le prouver. Il est devenu de plus en plus difficile de marquer des buts dans la LNH.

Les marqueurs de 50 buts sont à la baisse alors que les gardiens de but n'ont jamais été aussi efficaces.

Il ne faut pas donc pas s'étonner si les joueurs, particulièrement les plus habiles, cherchent de nouvelles façons de marquer.

C'est la preuve que le hockey continue d'évoluer, qu'il y a encore place à la créativité.

J'ai encore frais à la manière de le but, nouveau genre, inscrit par Sidney Crosby lorsqu’il jouait avec l’Océanic de Rimouski dans la Ligue de hockey junior majeure du Québec il y a quelques années.

Depuis l'arrière du filet, le joueur des Penguins, souvenez-vous, avait soulevé la rondelle avec la lame de son bâton avant de marquer à la manière d'un joueur de crosse. Une jolie trouvaille.

Mais il n'y pas que cela. Des buts marqués grâce à des rondelles dévies, c'est bien beau, mais un but résultat d'un trait de génie, c'est bien mieux.

Les Crosby, Malkin, Ovechkin et Stamkos de ce monde ainsi que les jeunes loups comme Hertl, qui se permettent pareilles fantaisies, sont aussi des artistes.

Et tant et aussi longtemps qu'il y aura des artistes, le hockey ne s'en portera que mieux.

Vive la magie !

Merci à ... Gauthier 

Les plus grandes réussites d'un directeur général sont souvent confirmées durant les années, qui suivent son départ d'une organisation.

Pierre Gauthier n'était peut-être pas sœur Sourire, mais, qu'on le veuille ou non, il a réussi quelques bons coups durant son règne à Montréal.

C'est lui, qui, faut-il le rappeler, a acquis Lars Eller des Blues de St. Louis en retour de Jaroslav Halak en juin 2010.

Je me souviens encore de la réaction des amateurs et de celle de bien des journalistes à l'époque. Oh boy ! Gauthier avait passé dans le tordeur. Et deux fois plus qu'une.

Je ne dis pas que Gauthier mérite un bronze devant le Centre Bell, mais tous les ti-Joe Connaissant devraient, à tout le moins, reconnaître son mérite, « C'est qui ça, Lars Eller ? » s'interrogeaient plein de gens choqués à l'époque.

Mine de rien, Eller est en train de devenir l'un des meilleurs joueurs du Canadien.

Lorsqu'il entend le concert d'éloges à l'endroit du jeune Danois, Pierre Gauthier, loin des regards indiscrets, doit sûrement sourire.

Juste un peu.

Pour toutes les nouvelles et analyses des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2014, choisissez votre séries
vs.
La série débute le 18 avril
vs.
Montréal mène la série 1-0
vs.
Pittsburgh mène la série 1-0
vs.
New York mène la série 1-0
vs.
La série débute le 17 avril
vs.
St. Louis mène la série 1-0
vs.
Anaheim mène la série 1-0
vs.
La série débute le 17 avril
 

La LNH sur Facebook