Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Jason Pominville du Wild prêt pour son premier match contre son ancienne équipe

lundi 2013-10-14 / 0:04 / LNH.com - Nouvelles

Par Dan Myers - Correspondant LNH.com

ST. PAUL, Minnesota – Pour la deuxième fois en moins d’une semaine, un joueur clé du Wild du Minnesota effectuera un retour dans son ancienne ville d’accueil pour jouer devant les partisans qui autrefois l’encourageaient.

Le défenseur Ryan Suter a été hué par les partisans des Predators de Nashville à chaque fois qu’il a touché à la rondelle au Bridgestone Arena le 8 octobre. L’attaquant Jason Pominville s’attend à un accueil plus chaleureux lundi soir, quand le Wild affrontera les Sabres de Buffalo au First Niagara Center.

Suter a de son plein gré quitté les Predators pour signer un contrat de 13 ans d’une valeur de 98 millions $ avec le Wild le 4 juillet 2012, ce qui devrait lui assurer d’avoir le statut de vilain à Nashville pour le reste de sa carrière.

Mais les circonstances entourant le départ de Pominville de Buffalo sont assez différentes.

Alors qu’il était l’un des joueurs les mieux payés sur une équipe désirant se reconstruire, les Sabres ont échangé Pominville, qui a été leur capitaine pendant deux saisons, au Wild à la date limite des transactions l’an dernier. Pour Pominville, c’était une occasion de passer d’une équipe loin d’aspirer aux grands honneurs à une équipe en pleine course aux séries éliminatoires.

« Ce sera amusant de revenir, revoir les gars, jouer contre des gars avec qui j’ai joué pendant un bout de temps, a dit Pominville. En espérant qu’on ne me réserve pas le même accueil que celui que Ryan a reçu [à Nashville]. »

En surface, la transaction semble avoir bien fonctionné pour les deux équipes. Buffalo a obtenu deux bons espoirs et deux bons choix de repêchage du Wild. Le Minnesota a reçu un joueur bien respecté dans le vestiaire et au sein de l’organisation – tellement que la semaine dernière, le Wild a offert à Pominville une prolongation de contrat de six ans d’une valeur de 28 millions $.

« C’est vraiment énorme pour notre groupe, a déclaré l’entraîneur du Wild, Mike Yeo. Ce gars-là est tellement précieux pour nous, pour ses coéquipiers. Et il a du respect pour ses coéquipiers. Notre organisation a fait du bon travail en lui accordant un contrat et c’est super de le voir démontrer son dévouement pour notre organisation. »

L’entraîneur de Pominville pour à peu près tous les matchs qu’il a disputés à Buffalo était l’actuel entraîneur des Stars de Dallas, Lindy Ruff, qui s’est dit à 100 pour cent derrière la décision du Wild lorsqu’on lui a posé la question quand les Stars ont joué au Minnesota la semaine dernière.

« Pour moi, c’était vraiment notre joueur le plus complet, avait déclaré Ruff. C’est le genre de joueur qui peut jouer dans toutes les situations – on pouvait l’utiliser en infériorité numérique, sur le jeu de puissance, il avait un très bon tir… et en plus de tout ça, il est une encore meilleure personne.

« Les joueurs de ce genre sont très rares. »

Les derniers mois ont été très mouvementés pour Pominville. Depuis le jour de la transaction, le 3 avril dernier, Pominville a déménagé presque constamment. Ayant passé près de huit saisons entières à Buffalo, il a admis qu’il avait été difficile de quitter aussi rapidement, sans avoir eu l’occasion de dire au revoir à plusieurs personnes de l’organisation des Sabres qui faisaient maintenant partie intégrante de sa vie.

« C’était comme, ‘bang-bang, sors d’ici’, a déclaré Pominville. Je ne suis même pas allé à l’aréna pour récupérer mon équipement; on n’est venu me l’apporter plus tard. J’ai toujours été très bien traité [à Buffalo], alors ce sera plaisant de revoir tout le monde. »

Aussi difficile que l’a été le processus de déraciner sa famille et sa carrière, Pominville indique sans hésitation que c’était la meilleure chose qui pouvait lui arriver.

« Plusieurs choses ont changé dans ma vie, a-t-il dit. Mais je pense qu’avec le recul, je constate que c’était vraiment une bonne chose pour moi. »

Pour toutes les nouvelles et analyses des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2014, choisissez votre séries
vs.
Boston mène la série 2-1
vs.
Montréal gagne la série 4-0
vs.
La série est à égalité 2-2
vs.
New York mène la série 2-1
vs.
Le Colorado mène la série 2-1
vs.
La série est à égalité 2-2
vs.
La série est à égalité 2-2
vs.
San Jose mène la série 3-0
 

La LNH sur Facebook