Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Crosby réussit un tour du chapeau et les Penguins remportent un match de fous face au Lightning

dimanche 2013-10-13 / 1:19 / LNH.com - Nouvelles

Par Lonnie Herman - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Crosby réussit un tour du chapeau et les Penguins remportent un match de fous face au Lightning
Crosby réussit un tour du chapeau et les Penguins remportent un match de fous face au Lightning

TAMPA – Sidney Crosby a été la vedette. Matt Niskanen a été le héros.

Matt Niskanen a marqué sur le jeu de puissance avec 18,6 secondes à faire en temps réglementaire, samedi, et Sidney Crosby a réussi son huitième tour du chapeau en carrière pour aider les Penguins de Pittsburgh à vaincre le Lightning de Tampa Bay 5-4.

Alex Killorn avait permis au Lightning de créer l’égalité à 3:02 de la fin de la troisième période alors que Chris Kunitz des Penguins était au cachot pour avoir accroché. Mais Richard Panik de Tampa Bay a été puni pour avoir fait trébucher avec moins d’une minute à écouler au cadran, et Niskanen en a profité pour déjouer Anders Lindback et porter à trois le total de buts marqués en avantage numérique pour Pittsburgh dans le match – et inscrire son premier filet en 22 rencontres.

« On a dû travailler fort après quelques mauvais jeux, mais on a fait du bon travail pour venir de l’arrière à chaque fois, a dit Niskanen. On a été chanceux qu’ils écopent d’une pénalité un peu ridicule en fin de match et on a marqué. »

Les Penguins présentent maintenant une fiche de 4-1-0, alors que le dossier du Tampa Bay a chuté à 3-2-0 et que le Lightning a vu sa séquence de victoires s’arrêter à trois.

Crosby a fait 1-1 quand il a marqué sur le jeu de puissance à 2:14 du deuxième vingt, a ensuite fait 3-3 avec seulement 25 secondes d’écoulées à la troisième période et a permis aux siens de prendre les devants pour la première fois de la rencontre à 10:26 quand il a complété son tour du chapeau pour porter la marque à 4-3.

Il a inscrit deux de ses buts alors qu’il était posté tout près du filet. Son premier a été marqué quand il a récupéré un retour de lancer de Jussi Jokinen et son deuxième a été le résultat d’un tir du défenseur Rob Scuderi qu’il a fait dévier.

« Les rondelles vont se retrouver là », a dit Crosby à propos du fait de foncer au filet. « Ce n’est pas un endroit évident où manœuvrer, mais il faut que tu te pousses à aller là le plus souvent possible. Heureusement, on a placé beaucoup de rondelles [autour du filet] et j’ai réussi à obtenir quelques bonnes chances de marquer à partir de là. »

Le capitaine des Penguins a également amassé une aide sur le but gagnant de Niskanen. Crosby a maintenant récolté neuf points depuis le début de la saison et au moins un à chacun des cinq premiers matchs de Pittsburgh.

« Son troisième but a été énorme pour nous, a déclaré l’entraîneur Dan Bylsma. J’ai adoré comment notre équipe a répliqué et le leadership qu’on a démontré, de s’amener en troisième période et de marquer dès notre première présence sur la glace. »

Valtteri Filppula avait ouvert la marque à 13:25 quand il a fait dévier un lancer de Killorn derrière Marc-André Fleury, qui a terminé la soirée avec 14 arrêts.

Chaque équipe a touché la cible deux fois en deuxième période. Crosby a créé l’égalité lorsqu’il a complété un jeu de Jussi Jokinen. Steven Stamkos a marqué son quatrième but en deux matchs à 5:11. Brooks Orpik a fait 2-2 à 7:01 lorsqu’il a fait dévier un tir de Pascal Dupuis dans le filet, mais Teddy Purcell a redonné l’avance à Tampa Bay pour une troisième fois quand il a effleuré la rondelle à la suite du lancer de Sami Salo pour qu’elle termine sa course derrière Fleury.

En tout, les deux équipes se sont retrouvées à égalité à quatre reprises et aucune des deux n’a bénéficié d’une avance de plus d’un but.

« Je crois que c’était un match de hockey assez serré, a indiqué l’entraîneur de Tampa Bay Jon Cooper. Ils ont eu une dernière ouverture en fin de match et ils en ont profité. »

Même si le Lightning n’a effectué que deux tirs au but au troisième tiers, Cooper n’a pas senti que la période avait été à sens unique.

« Évidemment, seulement deux de nos lancers ont touché le filet, a dit Cooper. Si je ne me trompe pas, on a atteint le poteau en troisième. Nos tirs rataient le filet. Les leurs déviaient sur des bâtons et atteignaient le filet. Pour moi, c’était ça la différence. Je ne crois pas que ça penchait davantage d’un côté.

« On a bien fait selon moi. Si on n’avait bien écoulé cette pénalité, on serait encore en train de jouer. C’était tout un match de hockey. Les partisans en ont eu pour leur argent. Ils [les Penguins] ont obtenu la dernière belle ouverture avec très peu de temps à faire et c’est comme ça que ça s’est terminé. »

Cooper n’était pas très heureux de la pénalité écopée par Panik, qui a été puni pour avoir fait trébucher Orpik.

« La dernière? Pour être honnête, je crois qu’on l’a tous vue, a dit Cooper. Est-ce que notre joueur leur a donné la chance d’appeler une pénalité? Oui. Mais le joueur, peu importe qui c’était, est tombé assez facilement. Alors je ne sais pas. C’est la faute de notre gars au fond parce qu’il a donné l’opportunité aux officiels d’appeler la pénalité, alors il allait y aller peu importe ce qui allait arriver. C’est la décision des officiels. Est-ce que le joueur en a un peu ajouté? Dans cette situation, l’officiel a décidé que oui. »

 

La LNH sur Facebook