Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    Chiarelli garde un œil sur les candidats canadiens pour les Jeux olympiques

    vendredi 2013-10-11 / 20:05 / Jeux de Sotchi 2014

    LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Chiarelli garde un œil sur les candidats canadiens pour les Jeux olympiques
    Chiarelli garde un œil sur les candidats canadiens pour les Jeux olympiques

    PHILADELPHIE – Pendant que son équipe dispute seulement trois matchs en neuf jours, le directeur général des Bruins de Boston, Peter Chiarelli, peut jeter un coup d’œil à son autre emploi, celui d’adjoint au directeur général de l’équipe olympique canadienne en vue des Jeux olympiques d’hiver de 2014.

    Chiarelli en a profité pour effectuer quelques voyages, dont un arrêt à Philadelphie vendredi pour surveiller le match entre les Flyers et les Coyotes de Phoenix.

    « Nous avons disputé un match jeudi, mais nous avions eu cinq jours de congé avant, a déclaré Chiarelli à LNH.com. Ça m’a permis de me rendre à Pittsburgh et les Bruins jouent à Columbus samedi, ce qui me permet d’assister au match de vendredi à Philadelphie avant de rejoindre mon équipe. Je tente de coordonner mon horaire pour voir d’autres matchs que ceux des Bruins. »

    Chiarelli a déclaré que d’assister à des matchs afin de recruter des joueurs pour l’équipe olympique est un peu différent que de le faire pour une équipe de la LNH, surtout que les rencontres aux Jeux olympiques de Sotchi en Russie, seront disputées sur des patinoires de grandeur internationale.

    « La première qualité que l’on recherche est le coup de patin, a indiqué Chiarelli. À ce stade-ci de leur carrière, les joueurs n’amélioreront pas leur coup de patin. »

    Le capitaine des Flyers, Claude Giroux, sera parmi les joueurs que Chiarelli surveillera de près. Giroux n’a pu participer au camp d’orientation d’équipe Canada l’été dernier en raison d’une blessure à un doigt survenue durant une partie de golf. Chiarelli a cependant précisé que l’absence de Giroux à ce camp n’affecte aucunement son potentiel olympique.

    « J’ai déjà dit que nous devons le surveiller, non pas parce qu’il a raté le camp d’orientation, a déclaré Chiarelli. Le camp d’orientation a servi aux joueurs de connaître quel était notre plan d’attaque. Cela n’affecte aucunement si Claude fera ou non partie de l’équipe. »

    Chiarelli a révélé que les membres de la direction de l’équipe olympique, menée par le directeur exécutif Steve Yzerman, se rencontreront au moins deux autres fois avant de faire la sélection finale de l’équipe canadienne qui participera aux Jeux de Sotchi.

    « Nous avons quelques réunions qui sont prévues et nous aurons des conférences téléphoniques, a dit Chiarelli. Nous avons une réunion qui est prévue ce mois-ci et une autre le mois prochain, puis après, on jugera si on doit se réunir à nouveau. »

    Suivez Adam Kimelman sur Twitter: @NHLAdamK

     

    La LNH sur Facebook