Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Le capitaine des Flyers Claude Giroux tente de retrouver sa confiance après un lent départ

vendredi 2013-10-11 / 9:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

Partagez avec vos amis


Le capitaine des Flyers Claude Giroux tente de retrouver sa confiance après un lent départ
Le capitaine des Flyers Claude Giroux tente de retrouver sa confiance après un lent départ

Passer d’un rôle de figurant dans le hockey junior à un choix de première ronde dans la LNH et à une participation au match des étoiles demande autant d’habiletés que de confiance en soi.

Le capitaine des Flyers de Philadelphie Claude Giroux, qui a connu cet exact cheminement pour devenir un des meilleurs joueurs de la Ligue nationale, ne connaît cependant pas le début de saison espéré.

En quatre matchs, il n’a amassé aucun point et présente un différentiel de moins-2. Il assure que les lacérations aux tendons de son index droit, subies en jouant au golf cet été, ne l’affectent pas. Ses autres statistiques semblent lui donner raison. Il figure au deuxième rang des siens avec 10 tirs au but et a remporté 52 pour cent de ses mises en jeu.

Giroux admet cependant que son niveau de confiance a chuté, alors que les Flyers connaissent un début de saison 2013-14 difficile qui a coûté à l’entraîneur Peter Laviolette son emploi.

« La confiance n’est pas là », avait-il déclaré à la suite de la victoire des Flyers 2-1 face aux Panthers de la Floride mardi, le premier match de l’équipe avec leur nouvel entraîneur Craig Berube derrière le banc. « Je ne crois pas que ce soit relié [à mon doigt]. C’est simplement que la confiance n’est pas là. »

Giroux n’est pas le seul joueur des Flyers à connaître des difficultés offensivement. Scott Hartnell, Wayne Simmonds, Jakub Voracek, Sean Couturier et Matt Read n’ont amassé que deux aides au total cette saison, et aucun but.

Mais Giroux est le capitaine, le joueur de centre du premier trio, joue dans toutes les situations et est le joueur sur lequel on compte le plus pour produire à l’attaque. C’est une chose qu’il a toujours faite. D’ailleurs, la dernière fois qu’il a été blanchi pendant aussi longtemps que quatre matchs, c’était entre le 24 novembre et le 1er décembre 2010.

Il a amassé en moyenne un point par match la saison dernière, et terminé au troisième rang des pointeurs de la LNH en 2011-12 avec 93 points. Alors que s’est-il passé?

« Je crois que [Giroux] essaie un peu trop fort, a indiqué Berube. Personnellement, c’est ce que je pense. Il donne tout ce qu’il a, et parfois c’est trop. Vous savez ce que c’est; quand vous essayez trop fort, vous ne réussissez pas à accomplir ce que vous voulez accomplir. »

Giroux a mentionné qu’il faisait tout ce qu’il pouvait pour demeurer positif. La victoire de mardi, la première des Flyers cette saison, a donné un petit élan aux joueurs. Mais Giroux a été limité à un lancer au filet et a terminé le match avec un différentiel de moins-1 en 20:01 de temps de glace.

« Tout ce que je veux c’est bien jouer, a-t-il déclaré. Je veux jouer au meilleur de mes capacités. Je crois qu’il y a beaucoup de frustration en ce moment. Ce n’est pas parce que je n’essaie pas. Les jeux ne sont pas là, j’essaie d’en créer. »

Giroux a dit qu’il passerait le temps qui lui reste avant la prochaine rencontre des Flyers – vendredi à domicile face aux Coyotes de Phoenix – à s’ajuster aux nouveaux systèmes de jeu de Berube. Il croit que revenir à l’essentiel et aux éléments de base de son jeu pourrait être la clé.

« C’est un superbe sport, a-t-il mentionné. Il faut l’apprécier. J’ai l’air de ne pas avoir de plaisir en ce moment. Je vais essayer de revenir à la base, jouer de manière plus robuste. Je ne sais pas, [mais] je suis certain que je trouverai une solution. »

Suivez Adam Kimelman sur Twitter: @NHLAdamK

 

La LNH sur Facebook