Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Bernier et les Maple Leafs blanchissent les Predators

jeudi 2013-10-10 / 23:30 / LNH.com - Nouvelles

Par John Manasso - correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Bernier et les Maple Leafs blanchissent les Predators
Bernier et les Maple Leafs blanchissent les Predators

NASHVILLE - Jonathan Bernier a continué d’en mettre plein la vue devant le filet jeudi soir et il a mérité son premier jeu blanc dans l’uniforme des Maple Leafs de Toronto dans un gain de 4-0 contre les Predators de Nashville au Bridgestone Arena.

Bernier, qui a maintenant une fiche de 8-1-0 en carrière contre Nashville, a repoussé 36 lancers pour obtenir son septième blanchissage dans la LNH et un deuxième contre les Predators. Phil Kessel a récolté trois points pour Toronto.

Avant la rencontre de ce soir, Bernier présentait une moyenne de buts alloués de 1,88 et un pourcentage d’arrêts de ,932 contre les Predators depuis ses débuts avec les Kings de Los Angeles. Cette saison, Bernier montrait un taux d’efficacité de ,962 et une moyenne de buts accordés de 1,17 avant le match. Il possède maintenant un dossier de 3-1-0.

L’entraîneur des Leafs Randy Carlyle a été appelé à revenir sur les commentaires qu’il avait faits plus tôt cette saison, quand il avait dit qu’il souhaitait qu’un de ses gardiens s’empare du rôle de no 1 avec son jeu.

« On savait que vous alliez poser cette question puisque tout ce que vous attendez c’est de pouvoir étiqueter quelqu’un comme gardien no 1, a déclaré Carlyle. Mais il est encore un peu tôt les gars. »

À plus d’une reprise en avantage numérique, Shea Weber de Nashville a décoché son fameux lancer frappé, un des plus puissants de la LNH, mais Bernier a résisté et il n’a accordé aucun retour, ce qui a grandement miné les efforts des Predators ce soir.

Bernier a réalisé un de ses plus beaux arrêts à 2:22 de la troisième période quand Kevin Klein a redirigé une passe de Filip Forsberg à bout portant. Bernier a étouffé la menace.

Toronto présente maintenant une fiche de 4-1, alors que celle de Nashville est passée à 1-3. En quatre parties, les Predators, qui ont terminé ex aequo au dernier rang des buts comptés l’an passé, n’ont marqué que six buts (deux, un, trois et zéro).

Kessel et James van Riemsdyk ont uni leurs efforts pour inscrire les deux premiers filets des Maple Leafs, qui ont été dominés pendant les 33 premières minutes de jeu.

Bernier a aidé les siens à neutraliser les trois premiers jeux de puissance des Predators.

Toronto a pris les devants 1-0 avec son neuvième tir alors qu’il restait 6:19 à faire au deuxième tiers. Van Riemsdyk a eu le dessus sur le défenseur des Predators Seth Jones et il a récupéré la rondelle dans le coin de la patinoire immédiatement après une mise en jeu en territoire offensif. Van Riemsdyk a poussé le disque devant le filet et Kessel a décoché un tir sur réception qui a battu le gardien de but des Predators Pekka Rinne.

Les Leafs ont doublé leur avance alors qu’il ne restait que neuf secondes à jouer en deuxième période. Kessel est monté sur l’aile droite, mais son lancer a frappé le poteau rapproché. Rinne a tenté de geler la rondelle, mais van Riemsdyk l’a harponnée avant que le gardien parvienne à mettre la mitaine dessus. Van Riemsdyk a contourné le but avec le disque avant de le pousser du revers dans une cage abandonnée.

Après 40 minutes de jeu, Nashville dominait Toronto 25-15 au chapitre des tirs au but.

Aucun but n’a été marqué en première période et les Maple Leafs ont dû patienter plus de 13 minutes avant d’obtenir leur premier tir au but. Les deux équipes ont profité d’une supériorité numérique, mais aucune n’a pu capitaliser.

Avec 6:42 à jouer à la rencontre, Mike Fisher des Predators a reçu une punition majeure et une punition d’extrême inconduite après avoir plaqué par derrière et contre la bande l’ancien défenseur de Nashville Cody Franson. Franson a saigné abondamment, ce qui a laissé beaucoup de sang sur la glace. Les préposés à l’entretien ont dû nettoyer la patinoire avant que le jeu puisse reprendre.

Toronto a compté deux fois pendant cet avantage numérique. Tyler Bozak a d’abord marqué avec 3:42 à faire en temps réglementaire. La passe de Kessel à l’entrée du territoire des Predators a dévié sur Jones avant de se retrouver sur le bâton de Bozak.

Quarante et une secondes plus tard, Joffrey Lupul a redirigé le tir de la pointe de Jake Gardiner derrière Rinne pour inscrire son troisième filet de la campagne.

Avec 26,8 secondes à faire au match, Carl Gunnarsson des Maple Leafs a obtenu un tir de pénalité après que Craig Smith l’eut frappé par derrière, mais son lancer a raté la cible.

 

La LNH sur Facebook