Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Oliver Ekman-Larsson émerge comme étant l’un des meilleurs défenseurs de la LNH

jeudi 2013-10-10 / 9:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Brian Compton - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

Partagez avec vos amis


Oliver Ekman-Larsson émerge comme étant l’un des meilleurs défenseurs de la LNH
Oliver Ekman-Larsson émerge comme étant l’un des meilleurs défenseurs de la LNH

Le défenseur des Coyotes de Phoenix Oliver Ekman-Larsson a célébré son 22e anniversaire de naissance il y a trois mois. À le voir évoluer sur la patinoire, on pourrait penser qu’il a 32 ans.

Un des jeunes joueurs les plus brillants de son sport, le défenseur suédois en est à sa quatrième saison en Amérique du Nord. Un peu comme ses compatriotes du même âge, Ekman-Larsson tente de modeler son jeu sur celui de l’ancien défenseur des Red Wings de Detroit, Nicklas Lidstrom.

Lidstrom, qui s’est retiré après la saison 2011-12, a disputé 1564 parties et a remporté la Coupe Stanley à quatre reprises avec les Red Wings. Il est devenu le premier Européen à agir en tant que capitaine d’une équipe championne de la Coupe Stanley en 2008.

Phoenix rend visite à Detroit mardi au Joe Louis Arena.

« Je crois que chaque personne ayant joué en Suède l’a beaucoup observé », a dit Ekman-Larsson au sujet de Lidstrom à LNH.com. « Il était un grand joueur et un bon leader également. Je l’ai beaucoup regardé lorsque j’étais jeune. Il était l’un des meilleurs joueurs au monde. »

Ekman-Larsson a du travail à faire avant de pouvoir être mentionné en compagnie d’un joueur comme Lidstrom, mais il est déjà parmi les meilleurs défenseurs dans la LNH. Premier choix des Coyotes de Phoenix (6e au total) lors de l’encan 2009, Ekman-Larsson a mené les Coyotes la saison dernière avec un temps de glace de 25:05 par rencontre. En 48 parties, il a marqué trois buts et ajouté 21 mentions d’aide, tout en maintenant un différentiel de plus-5.

« Vous voulez jouer beaucoup, a dit Ekman-Larsson. Vous voulez être là, sur la patinoire dans toutes les situations, comme le jeu de puissance, en infériorité numérique, à forces égales. J’aime vraiment jouer beaucoup. Je dois seulement continuer à faire mon travail et essayer de m’améliorer et amener mon jeu à un autre niveau.

« J’essaie d’être meilleur partout. Je tente d’être meilleur à chaque entraînement et à chaque match. Je dois simplement continuer à travailler fort et essayer d’être un meilleur joueur. »

Cette attitude différencie Ekman-Larsson de la majorité des défenseurs de son âge. Pour l’entraîneur des Coyotes Dave Tippett, c’est l’une des raisons qui font que le défenseur est un charme à diriger.

« C’est vraiment quelqu’un qui étudie le jeu », a dit Tippett à LNH.com. « Il comprend très bien le jeu. Il veut être de toutes les situations et veut être meilleur. Je pense que de l’extérieur on reconnaîtra que c’est un très bon joueur, mais vu de l’intérieur, il veut toujours s’améliorer. Il veut être un joueur de premier plan dans la LNH. Il y travaille chaque jour. Il pense bien le jeu, il joue dans toutes les situations… Il sera tout simplement un joueur de premier plan pour longtemps. »

Le défenseur des Coyotes Derek Morris se souvient de sa première séance d’entraînement avec Ekman-Larsson, lorsque l’équipe a amorcé son camp d’entraînement à l’automne 2011. Il ne lui a pas fallu trop de temps pour réaliser le lot d’habiletés que possède Ekman-Larsson.

« La première chose que j'ai remarquée, c'est qu'il a saisi une rondelle que je croyais hors de portée et il lui a fallu deux enjambées et il était déjà au milieu de la glace », a dit Morris à LNH.com. « C'est la chose la plus difficile pour un défenseur, à mon avis, de se déplacer latéralement sur la ligne bleue avec aisance et il le fait aussi bien que n'importe qui. »

Ce n'est pas seulement l’aspect offensif qu’apporte Ekman-Larsson. Depuis son entrée dans la LNH il y a trois ans, il a travaillé sans relâche à devenir un excellent défenseur défensif.

« Étant un défenseur offensif, je pense que quand il a joué en Suède, il a fait un très bon travail pour apprendre à jouer des deux côtés, a déclaré Morris. Il est phénoménal avec son bâton dans sa propre zone. Il patine probablement mieux que quiconque dans la ligue. Il se déplace latéralement, il ferme rapidement les brèches et prend des décisions très intelligentes. Il joue un style de jeu simple, mais très efficace. »

Sa taille (6 pieds, 2 pouces, 190 livres) et ses aptitudes sont évidemment deux qualités formidables. Les Coyotes sont également ravis de la maturité prise par Ekman-Larsson qu'ils voient comme étant bien au-delà de son âge.

« Oliver est non seulement un grand joueur, mais il est l'un des meilleurs gars aussi », explique le capitaine des Coyotes Shane Doan à LNH.com. « C'est un bon jeune. Il est exactement comme vous voulez que les jeunes soient. Il est tellement talentueux. Parfois, nous nous arrêtons littéralement pour le regarder s’exécuter lors des entraînements. Les choses qu’il peut accomplir, il est très spécial.

« Il est difficile de faire face à tout ce qui arrive une fois que vous commencez à connaître du succès, de réaliser à quel point il est difficile d'y parvenir et de le maintenir. Oliver a dépassé les attentes de tout le monde et il continue tout le temps. »

Les Coyotes ont raté les séries éliminatoires la saison dernière, terminant à quatre points de la dernière place y donnant accès dans l’Association de l’Ouest. Aider Phoenix à retourner en séries étant important pour Ekman-Larsson, le défenseur a également une chance de représenter la Suède aux Jeux olympiques de 2014 à Sotchi. Il était l'un des 35 joueurs ayant participé au camp d'orientation en août et doit être considéré comme un favori pour se retrouver à la ligne bleue de la Suède lorsque le tournoi commencera en février.

« C'est l'un des objectifs pour cette saison, a déclaré Ekman-Larsson. Je ne suis pas encore là, donc si je joue bien ici, je vais avoir une plus grande chance de m’y rendre. »

 

La LNH sur Facebook