Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Monahan et MacDonald aident les Flames à vaincre le Canadien

mercredi 2013-10-09 / 23:20 / LNH.com - Nouvelles

Par Aaron Vickers - Correspondant, LNH.com

Partagez avec vos amis


Monahan et MacDonald aident les Flames à vaincre le Canadien
Monahan et MacDonald aident les Flames à vaincre les Canadiens

CALGARYSean Monahan n’avait que sept ans, deux mois et 25 jours, la dernière fois que les Flames de Calgary ont échappé un match aux mains du Canadien de Montréal à domicile.

Le joueur de 18 ans a fait de son mieux pour étirer la séquence de défaites du Canadien, mercredi soir.

Monahan a récolté un but et une mention d’aide, tandis que le gardien Joey MacDonald a réalisé 33 arrêts et les Flames ont pris la mesure du Canadien par la marque de 3-2, au Scotiabank Saddledome.

Monahan, qui aura 19 ans samedi, a également aidé sa propre cause. Le sixième choix au total en 2013 tente de demeurer à Calgary au-delà de l’audition des neuf matchs alloués avant que le contrat d’entrée de trois ans ne prenne effet. Les Flames n’ont pas encore décidé s’il demeurera avec l’équipe ou s’ils le retourneront à son équipe junior, les 67’s d’Ottawa, dans la Ligue junior de l’Ontario.

Il semble savoir ce qu’il doit faire pour rester dans l’entourage de l’équipe pour le match numéro dix.

« Je pense simplement de continuer à être un professionnel et c’est ce que je tente de faire en ce moment, les petites choses sur la glace et hors de la patinoire, être un pro tous les jours », a expliqué Monahan.

Il a la confiance de son entraîneur Bob Hartley.

« À l’occasion, je me questionne si je dois vérifier son certificat de naissance, a dit Hartley. La confiance qu’il démontre pour un jeune de 18 ans… Il a du plaisir. Il apporte de la passion, il apporte de l’excitation, il apprend. C’est un jeune très spécial. »

Curtis Glencross et le choix de première ronde en 2011 Sven Bärtschi ont également marqué pour les surprenants Flames, qui n’ont pas encore perdu en temps réglementaire au cours des quatre premières parties de la saison (2-0-2). Lars Eller et P.K. Subban ont marqué du côté de Montréal (1-2-0), qui n’a pas remporté un match à Calgary depuis un triomphe de 4-2, le 5 janvier 2002.

« Nous n’avons pas joué un mauvais match », a déclaré l’entraîneur Michel Therrien. « Je pense que nous avons dicté l’allure. Je crois qu’ils ont tiré avantage de leurs opportunités, spécialement en première période. Nous avons obtenu 12 tirs au filet, ils n’en ont obtenu que cinq et nous étions en retard de deux buts. Nous n’avons pas bien réagi sur les premières erreurs commises en première période. C’est un de ces matchs. Nous avons écopé de certaines pénalités inutiles en troisième période. »

Le défenseur du Canadien Josh Gorges n’a pas joué après la vingtième seconde de la troisième période et Therrien a avoué après le match qu’il n’était « pas à 100 pour cent ». Avec Montréal qui dispute un autre match jeudi soir contre les Oilers à Edmonton, il est possible de voir le défenseur Nathan Beaulieu effectuer ses débuts cette saison, si Gorges n’est pas en mesure de participer à la rencontre.

Monahan a tenté d’influencer les Flames contre le Canadien, dirigeant la majorité des cinq tirs au filet enregistrés par Calgary en première période.

Il a d’abord ouvert la marque après avoir terminé son propre jeu. Saisissant un revirement en zone neutre, Monahan a laissé le disque à Lee Stempniak sur une descente à deux contre un. Le gardien partant de Montréal, Carey Price, a repoussé le tir de Stempniak, mais Monahan a rapidement marqué avec le rebond pour donner une avance de 1-0 à Calgary à 9:09, étirant sa séquence de matchs avec au moins un but à trois.

« Je l’ai vu se diriger au filet et il lance de la droite, a dit Monahan. Son bâton était libre, j’ai donc essayé de lui remettre la rondelle. Malheureusement, il n’a pas marqué, mais j’étais là pour prendre le retour. »

Il a préparé un autre but avec 1:27 à jouer. Après un effort de Jiri Hudler, qui a séparé Jarred Tinordi de la rondelle derrière le filet du Canadien, Monahan a capté le rebond et a rapidement alimenté Bärtschi près du poteau éloigné et ce dernier a porté l’avance des siens à deux buts.

« C’était un belle passe, a dit Bärtschi. Je lui ai crié si fort. Je savais qu’il allait faire une passe. Il est un joueur si talentueux et j’ai vu venir la chose, je n’ai eu qu’à placer mon bâton. C’était formidable. Nous avons effectué un bon échec avant, nous avons gardé la rondelle profondément et il bien lu le jeu, il s’est dirigé directement derrière le filet et est revenu. C’était un jeu aisé pour lui, je dirais. »

Le Canadien a tenté de répondre avant la fin de la période, mais ils ne sont pas parvenus à battre MacDonald. Travis Moen a repéré Ryan White, qui se dirigeait au filet, mais l’ancien attaquant des Hitmen de Calgary n’est pas arrivé à rediriger la rondelle derrière MacDonald, qui a repoussé les 12 tirs de Montréal durant la période initiale.

MacDonald a repris là où il avait laissé en deuxième période.

Après avoir subtilisé Shane O’Brien dans l’enclave, Daniel Brière a forcé MacDonald à réaliser un arrêt vif du bout du pied, à 1:30 seulement en période médiane.

MacDonald a par la suite réalisé deux arrêts spectaculaires consécutifs en dérobant Andrei Markov grâce à un plongeon les jambières devant, après avoir stoppé le tir frappé initial de Subban depuis la pointe avec cinq minutes à jouer à l’engagement.

L’arrêt a permis aux Flames de répliquer en avantage numérique avec Francis Bouillon au cachot pour avoir donné de la bande. Le joueur qui a forcé la pénalité, Glencross, a capitalisé en avantage numérique, redirigeant un tir de Dennis Wideman depuis la pointe entre les jambières de Price à 16:22 pour porter l’avance de Calgary à trois filets.

Subban a par la suite coupé l’avance à deux buts en supériorité numérique pour Montréal grâce à un lancer sur réception survenu après une passe de Max Pacioretty, déjouant MacDonald du côté du bouclier avec 2:14 à jouer en période médiane. Avec une mention d’aide sur le jeu, Markov a enregistré son 400e point en carrière dans la LNH.

Monahan est revenu en force en troisième période, préparant des chances consécutives de marquer à Baertschi et Glencross à cinq minutes du troisième engagement, mais les joueurs des Flames n’ont pu déjouer Price.

Ces arrêts ont aidé Montréal à se rapprocher à un filet d’écart, suite au but de Lars Eller inscrit à 10:40. Après un arrêt initial réalisé par MacDonald avec son bloqueur sur une déviation, le Canadien a redonné la rondelle à Subban, posté à la pointe. Son tir a raté volontairement le filet, mais la rondelle est revenue de l’autre côté vers Eller qui était posté à l’opposé du filet; ce dernier a porté la marque à 3-2 en faveur de Calgary avec son quatrième but en trois matchs cette saison.

Malgré deux poussées offensives de Subban, le Canadien n’a su convertir les chances de marquer en buts et la remontée a été interrompue lorsque le récipiendaire en titre du trophée Norris a été chassé pour double-échec avec 1:49 à jouer au match.

« Je n’ai pas aimé les deux pénalités que nous avons prises en troisième période, il faudra rectifier cela, a dit Therrien. Nous allons travailler. Nous allons travailler avec lui. C’est ce que nous avons fait l’an dernier, c’est un processus. »

 

La LNH sur Facebook