Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Campbell: Le « Spin-o-rama » surveillé de près

dimanche 2013-10-06 / 20:49 / LNH.com - Nouvelles

LNH.com

Partagez avec vos amis


Campbell: Le « Spin-o-rama » surveillé de près
Le vice-président exécutif des opérations hockey Colin Campbell a déclaré que la ligue surveillait de près la situation chaque fois que le « spin-o-rama » est tenté.

Le « spin-o-rama » peut être une manière de marquer très efficace, mais il demeure difficile à exécuter en fusillade ou sur un tir de pénalité.

Il suscite aussi beaucoup de réactions et le vice-président exécutif des opérations hockey Colin Campbell a déclaré que la ligue surveillait de près la situation chaque fois que le « spin-o-rama » est tenté.

Selon le livre des règlements de la LNH, « Le mouvement de type ‘spin-o-rama’, où le joueur effectue un virage à 360 degrés sur lui-même alors qu'il s'approche du but, doit être autorisé si cela implique un mouvement continu. Toutefois, si la rondelle en vient à s’immobiliser complètement à n'importe quel moment de la tentative, le jeu doit être arrêté et aucun but ne sera accordé. »

Mason Raymond des Maple Leafs de Toronto a marqué en fusillade samedi soir contre les Sénateurs d'Ottawa en utilisant le « spin-o-rama ». Raymond a utilisé la manœuvre à de multiples reprises au cours de sa carrière. Samedi soir on a accordé le but et le département des opérations hockey à Toronto n’a vu aucune raison de l'interdire, a déclaré Campbell.

L’entraîneur des Sénateurs Paul MacLean a contesté la validité de la décision après le match.

« Si le disque s'immobilise, ou si l'élan du joueur s'arrête et qu’il fait un mouvement dans l’autre direction, alors il y a un problème, a déclaré Campbell. Le problème est que si vous patinez vers l’avant, vous pouvez ramener la rondelle derrière ou tenter des manœuvres avec votre maniement de bâton et il se peut que la rondelle s’arrête à l’occasion. Il y a une certaine confusion et une mauvaise interprétation. »

Pendant l'été, le Comité de compétition a recommandé la suppression du « spin-o-rama » lors de la fusillade et lors des tentatives de tir de pénalité. Le Bureau des gouverneurs de la LNH a approuvé la recommandation, mais elle n'a pas été adoptée par le comité exécutif de l'Association des joueurs de la LNH.

« Nous avons eu cette discussion lors de réunions de directeurs généraux à quelques occasions, a déclaré Campbell. Il n'y avait pas beaucoup de gens friands du ‘spin-o-rama.’

« Quand vous vous retournez et que vous vous retrouvez dos au gardien de but ou si vous êtes dans le demi-cercle du gardien, vous êtes dangereusement près de mériter une pénalité pour avoir fait de l’obstruction envers le gardien de but, en particulier si vous entrez en contact avec le gardien de but dans son demi-cercle, le but serait alors refusé. »

Avec la possibilité d'effectuer le « spin-o-rama » toujours présente, Campbell a avisé toutes les équipes que le Département des opérations hockey allait inspecter toutes les tentatives de « spin-o-rama », un point qu'il a soulevé lors d'un appel avec les directeurs généraux et les entraîneurs de la ligue le 30 septembre, une journée avant le début de la saison régulière 2013-14.

« Ce que j'ai dit aux dirigeants lors de notre appel aux directeurs généraux et aux entraîneurs, est de s'assurer d'informer leurs joueurs que s'ils tentent ce geste, nous allons examiner le jeu de près et un but pourrait très bien être refusé, a dit Campbell. Cela pourrait se produire si 1) il y a obstruction envers le gardien ou 2) si la rondelle s'arrête complètement ou 3) si le joueur arrête son mouvement complètement et/ou se dirige en sens inverse. »

 

La LNH sur Facebook