Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

CH: Eller et les deux jeunes reprennent là où ils ont laissé, la saison dernière

dimanche 2013-10-06 / 11:26 / LNH.com - Nouvelles

The Canadian Press

Partagez avec vos amis


CH: Eller et les deux jeunes reprennent là où ils ont laissé, la saison dernière

MONTRÉAL - Deux matchs ne font pas une saison, certes, mais il n'y a pas trop d'inquiétude à avoir jusqu'à maintenant chez le Canadien au sujet de Lars Eller et des jeunes Brendan Gallagher et Alex Galchenyuk. Ayant repris là où ils avaient laissé la saison dernière, le trio trône au sommet des marqueurs de l'équipe.

Avec déjà cinq points à sa fiche, le Danois démontre qu'il n'a conservé aucune séquelle de la commotion cérébrale et des fractures au visage qu'il a subies, le printemps dernier, tandis que les deux recrues sont en voie de faire fi de la fameuse guigne de la deuxième saison.

«Ce ne sont que deux matchs, ne nous emballons pas trop vite. Mais pour l'instant, ça va», a affirmé Eller, samedi, à l'issue de la victoire de 4-1 contre les Flyers de Philadelphie.

«Je ne saurais dire pour quelles raisons le déclic se fait, a-t-il continué, en parlant de ses succès personnels. J'ai toujours su ce que je devais faire pour réussir, mais les morceaux tombent en place. J'ai confiance en mes moyens et je me fais confiance.»

Eller, jeune vétéran âgé de 24 ans, s'est présenté au camp d'entraînement dans une forme splendide, c'est visible sur la glace. Plus fort physiquement, on ne lui enlève plus la rondelle facilement.

«La confiance vient avec le travail, a soulevé l'entraîneur Michel Therrien. Quand on travaille, quand on est déterminé et qu'on veut avoir du succès, la confiance suit. Ce n'est pas une coïncidence s'il joue avec confiance. C'est parce qu'il met beaucoup de coeur à l'ouvrage.»

Gallagher, 21 ans, et Galchenyuk, 19 ans, ne ménagent également pas les efforts, et Therrien n'hésite pas à donner plus de responsabilités au trio.

«Ça fait partie du plan qu'on a élaboré pour eux, en autant qu'ils soient capables d'assumer ces nouvelles responsabilités, a indiqué l'entraîneur. Plus ça va, plus on s'aperçoit qu'ils sont capables.»

Il a fait remarquer que les trois joueurs suivent une courbe de progression constante depuis le début de la saison dernière.

«Ils continuent de s'améliorer, d'apprendre à jouer, a-t-il noté, en s'attardant à Gallagher et à Galchenyuk. Ils sont plus confiants dans leur zone, leur positionnement est meilleur, ils font de bons jeux sur le bord des bandes et ils ne se débarrassent pas de la rondelle. Ils craignent moins de commettre des erreurs. Ce sont toutes de petites améliorations qu'on remarque.

«Ce sont pour ces raisons-là que la guigne de la deuxième année, ça fait peut-être peur à bien du monde, mais pas à moi parce que je peux voir leur progression.»

Gallagher ne s'attarde pas à ces histoires de jeunes joueurs qui ont connu des problèmes à leur deuxième saison dans la LNH.

«Je sais que c'est arrivé à des joueurs dans le passé, que ça aurait pu m'arriver aussi et que ça peut encore m'arriver. Mais je n'y pense pas. Moi, je pense aux efforts que j'ai faits l'été dernier, à toute ma préparation pour cette saison, et ça me donne confiance. Quand vous jouez avec confiance, ça rend le jeu beaucoup plus facile.»

Le brio des jeunes crée une émulation à l'interne que Therrien alimente.

«Si vous performez, vous obtenez plus de temps de glace. Mais si vous performez moins bien, votre temps de glace diminue. Et c'est équitable», a résumé le 'coach'.

«Notre trio va bien, mais je suis sûr que d'autres prendront la relève au cours des prochaines rencontres, a avancé Galchenyuk, en détournant les projecteurs braqués sur eux. Nous formons une équipe, il n'y a pas que nous.»

Long voyage

Le Canadien s'entraînera à Brossard, lundi, avant d'entreprendre une tournée de quatre matchs dans l'ouest canadien. Après les Flames de Calgary et les Oilers d'Edmonton, mercredi et jeudi, l'équipe se mesurera aux Canucks de Vancouver et aux Jets de Winnipeg, les 12 et 15 octobre.

L'attaquant Max Pacioretty, blessé au bras gauche, sera-t-il en mesure de renouer avec l'action? En son absence samedi, Michaël Bournival a fait ses débuts dans la LNH. Visiblement nerveux, le patineur de Shawinigan-Sud a pris de l'assurance en deuxième moitié de soirée.

«Je suis content en général, a-t-il commenté. Je ne veux pas me juger trop sévèrement. Je vais utiliser cette expérience pour les prochains matchs, et ça devrait aller mieux.»

 

La LNH sur Facebook