Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Le Lightning revient de l’arrière pour vaincre les Blackhawks en fusillade

samedi 2013-10-05 / 23:53 / LNH.com - Nouvelles

Par Brian Hedger - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Le Lightning revient de l’arrière pour vaincre les Blackhawks en fusillade
Le Lightning revient de l’arrière pour vaincre les Blackhawks en fusillade

CHICAGO – Pendant environ 50 minutes, les Blackhawks de Chicago ont complètement dominé, mais ils ont été incapables de porter le coup fatal au Lightning de Tampa Bay.

Le Lightning n’est pas parvenu à diriger un seul tir au but en première période et il a été supplanté 39 lancers contre 16 pendant toute la rencontre. Toutefois, deux buts marqués en moins de deux minutes à mi-chemin du troisième engagement lui ont permis de forcer la prolongation. Tampa s’est finalement imposé 3-2 au United Center grâce au but de Valtteri Filppula lors de la première vague des tirs de barrage.

Ben Bishop (37 arrêts) a repoussé les assauts de Jonathan Toews, Patrick Kane et Marian Hossa en fusillade pour mériter la victoire, alors que Corey Crawford (14 arrêts) subissait le revers pour Chicago.

Kane et Brandon Saad ont compté pour les Blackhawks (1-0-1) en deuxième période, mais Martin St-Louis a inscrit son premier filet de l’année au milieu du troisième vingt et Teddy Purcell a touché la cible moins de deux minutes plus tard pour provoquer l’égalité 2-2, ce qui a donné lieu à une fin de match enlevante.

St-Louis a poussé un retour du revers derrière Crawford à 10:08 de la troisième période pour réduire l’écart à 2-1 en faveur des Blackhawks avant que Purcell marque son premier but de la saison en avantage numérique. Purcell a battu Crawford du cercle des mises en jeu de droite après avoir accepté la rondelle de St. Louis, qui l’avait rabattue en plein vol le long de la bande.

Les Blackhawks ont failli reprendre les devants sur le jeu de puissance avec 7:34 à faire en temps réglementaire, mais Bishop et les unités spéciales de Tampa Bay se sont montrés intraitables. Aucune des deux formations n’a eu de bonnes chances de marquer en prolongation et les tirs de barrage ont été nécessaires pour les départager.

Après la séance d'entraînement matinal, le Lightning avait discuté de la nécessité de lancer plus souvent au filet adverse. Il a cependant été dominé lors des trois périodes réglementaires à ce chapitre par les champions en titre de la Coupe Stanley. Tampa n’a même pas décoché un seul tir au but au premier vingt.

Après avoir obtenu 33 lancers lors du match inaugural, une défaite de 3-1 contre les Bruins de Boston jeudi, l’entraîneur du Lightning Jon Cooper a déclaré aux journalistes samedi matin qu’il voulait que ses joueurs lancent plus souvent au filet.

« Ce n’est pas facile d’avoir de bonnes chances de marquer dans cette ligue parce que toutes les équipes jouent bien en défensive, a affirmé Cooper. Donc, quand une telle occasion se présente, il faut lancer. Ça s’applique aussi au jeu de puissance. Il faut développer davantage cette mentalité. »

Le Lightning a amorcé la rencontre face aux Blackhawks en mode défensif avec quatre joueurs en retrait et un seul en échec avant. Cette congestion de la zone neutre a forcé les Blackhawks, qui aiment garder le contrôle de la rondelle, à dégager et à se lancer à la poursuite du disque.

La stratégie a semblé être efficace puisque Chicago a été limité à 12 tirs en première période, mais elle n’a pas permis au Lightning de lancer plus souvent au filet. Des neuf rondelles dirigées vers la cage des Blackhawks par Tampa, huit ont été bloquées et une a raté la cible.

C’était la troisième fois dans l’histoire du Lightning que l’équipe ne parvenait pas à décocher un seul tir au but pendant une période. C’était arrivé deux fois en 1999, soit le 11 novembre lors d’un gain de 4-2 contre les Flyers de Philadelphie et 10 jours plus tard dans un revers de 3-1 contre les Coyotes de Phoenix.

Du côté des Blackhawks, ce n’était que la deuxième fois qu’ils empêchaient l’adversaire de tirer au but pendant toute une période. L’autre fois, c’était le 4 décembre 1946 contre les Red Wings de Detroit. Les Blackhawks ont retraité au vestiaire après le premier engagement avec une avance de 12-0 au chapitre des tirs au but, mais le pointage était toujours de 0-0.

L’impasse n’a pas duré longtemps par la suite. Kane a compté son deuxième but en autant de matchs pour donner les devants 1-0 aux Blackhawks après seulement 59 secondes de jeu au deuxième tiers. Le défenseur Niklas Hjalmarsson et l’attaquant Bryan Bickell ont récolté des mentions d’aide sur le jeu.

Hjalmarsson a transporté la rondelle jusque dans l’enclave avant de lancer, mais le disque a ricoché jusqu’à Bickell au poteau droit. Bickell y est allé d’un tir rapide que Bishop a bloqué. Kane a sauté sur le retour et l’a poussé derrière le gardien de 6 pieds 7 pouces, qui s’était jeté par terre pour repousser la menace de Bickell.

Seulement 22 secondes plus tard, le Lightning a mis Crawford à l’épreuve pour la première fois de la partie quand Nate Thompson a décoché un tir du poignet d’une dizaine de mètres.

Saad a porté le pointage à 2-0 en avantage numérique à 9:14 du deuxième engagement en poussant une rondelle libre dans un filet désert. Bishop avait quitté sa cage pour aller intercepter une passe vive de Nick Leddy le long de la bande, mais la rondelle a frappé la baie vitrée et elle a rebondi juste devant le filet.

C’était le deuxième but et le quatrième point de Saad cette saison. Il avait conclu le match inaugural des Blackhawks contre les Capitals de Washington mardi avec une fiche d’un but et deux aides.

 

La LNH sur Facebook