Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Fleury demeure invaincu alors que les Penguins l’emportent contre les Sabres

samedi 2013-10-05 / 22:26 / LNH.com - Nouvelles

Par Wes Crosby - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Fleury demeure invaincu alors que les Penguins l’emportent contre les Sabres
Fleury demeure invaincu alors que les Penguins l’emportent contre les Sabres

PITTSBURGH – Les séries éliminatoires 2013 semblent être un lointain souvenir pour le gardien des Penguins de Pittsburgh Marc-André Fleury.

Fleury a repoussé 20 des 21 tirs qu’il a affrontés samedi soir, menant les Penguins à une victoire de 4-1 contre les Sabres de Buffalo au Consol Energy Center.

Les attaquants de Pittsburgh Sidney Crosby et Chuck Kobasew ont tous deux inscrit leur deuxième but de la saison. Thomas Vanek a privé Fleury d’un deuxième blanchissage consécutif lorsqu’il a marqué alors qu’il ne restait que 4:56 à faire au match.

Le rendement de Fleury faisait partie des points d’interrogation des Penguins à l’aube de la saison. Bien qu’il n’ait pas été sérieusement mis à l’épreuve au cours des deux premières rencontres, à l’exception de la troisième période du match de jeudi contre les Devils du New Jersey remporté 3-0 par Pittsburgh, Fleury a effectué des arrêts opportuns, arrêtant 47 des 48 rondelles dirigées vers lui en deux parties, et il a permis aux Penguins de conserver l’avance qu’ils avaient bâtie en première période.

La défensive de Pittsburgh s’est regroupée autour de Fleury, limitant ainsi le nombre de lancers accordés. Cette défensive a été impressionnante au cours des deux premières parties de la saison en l’absence du défenseur Kris Letang, blessé. Ce remarquable rendement a permis aux Penguins de contrôler le disque et de générer des chances de marquer tôt dans la rencontre, tout comme ils l’avaient fait contre le New Jersey.

Matt Niskanen s’est distingué des deux côtés de la patinoire, alors qu’il a obtenu une mention d’aide sur les deux buts des Penguins au premier tiers, et il ne lui ne manque qu’une passe pour atteindre le plateau des 100 en carrière.

Crosby, qui a récolté un point dans un 15e match consécutif contre les Sabres, séquence qui s’est amorcée le 29 décembre 2007, a ouvert la marque lorsqu’il a récupéré le retour du lancer du revers de Pascal Dupuis devant le filet de Buffalo avant de battre le gardien Jhonas Enroth après 3:39 de jeu. Kobasew a ensuite touché la cible pour la deuxième fois de la campagne 6:24 plus tard.

Les Penguins faisaient très bien circuler la rondelle en territoire de Buffalo avant que Brandon Sutter ne reçoive le disque à la ligne bleue. Son lancer frappé a été dévié par Kobasew derrière Enroth, procurant une avance de 2-0 à Pittsburgh après vingt minutes de jeu pour la deuxième fois en autant de parties cette saison.

Chris Kunitz a ajouté un troisième but sur un lancer de punition alors qu’il restait 9:51 à écouler au troisième engagement, et Craig Adams a marqué dans un filet désert, un deuxième pour lui cette année, alors qu’il restait 1:45 à faire au match.

Le trio des Penguins composé de Jussi Jokinen, Evgeni Malkin et Beau Bennett a donné beaucoup de problèmes aux Sabres, même s’il n'est pas parvenu à trouver le fond du filet. Malkin a démontré une belle chimie avec ses compagnons de trio, malgré l’absence de l’attaquant James Neal, qui souffre d’une blessure au haut du corps.

La meilleure chance de Malkin est survenue à 1:17 de la période médiane quand Bennett l’a repéré alors qu’il était fin seul entre les cercles de mise en jeu dans la zone de Buffalo. Malkin est passé bien près de donner les devants 3-0 à Pittsburgh, son lancer frappé touchant le poteau.

Moins de 24 heures après que Ryan Miller se soit vu décerner une défaite après avoir accordé un seul but aux Sénateurs d’Ottawa, Enroth a arrêté 31 des 34 lancers qu’il a affrontés et a été assez solide pour permettre aux Sabres de demeurer dans la rencontre jusqu’au but de Kunitz. L’offensive de Buffalo a toutefois été anémique encore une fois, particulièrement sur le jeu de puissance.

Les Sabres n’ont pas touché la cible en treize occasions avec l’avantage d’un homme en trois parties cette saison. Ils n’ont pu capitaliser en deux avantages numériques contre Pittsburgh.

 

La LNH sur Facebook