Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Max Pacioretty ne sera pas en mesure d’affronter les Flyers samedi soir

samedi 2013-10-05 / 12:49 / LNH.com - Nouvelles

Par Emna Achour - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Max Pacioretty ne sera pas en mesure d’affronter les Flyers samedi soir
Max Pacioretty ne sera pas en mesure de prendre part à la rencontre de samedi soir face aux Flyers de Philadelphie

BROSSARDMax Pacioretty ne sera pas en mesure de prendre part à la rencontre du Canadien de Montréal samedi soir face aux Flyers de Philadelphie, selon ce qu’a indiqué son entraîneur-chef Michel Therrien à la suite de l’entraînement optionnel de l’équipe en matinée.

Pacioretty a pourtant patiné aux côtés de ses compagnons de trio habituels David Desharnais et Daniel Brière en début de séance d’entraînement sur le jeu de puissance, mais il a dû quitter avant la fin.

« Il est évidemment l’un de nos meilleurs attaquants », a mentionné Therrien à propos de Pacioretty. « Ce n’est jamais plaisant de perdre un joueur pendant la saison, mais son cas sera réévalué au jour le jour, ce n’est pas une blessure majeure. […] Nous sommes confiants qu’il sera là pour notre prochain match, mais ce soir (samedi) les risques étaient trop élevés. »

L’Américain s’était blessé au bras gauche lors du match inaugural du Tricolore, mardi, face aux Maple Leafs de Toronto. Il avait quitté en première période avant de revenir pour la deuxième, mais ne semblait visiblement pas être à son mieux.

C’est donc dire qu’en raison de l’autre absent chez le Canadien – George Parros, qui a subi une commotion cérébrale face aux Maple Leafs mardi –, Ryan White et Michaël Bournival seront insérés dans la formation et disputeront leur première rencontre de la saison.

Il s’agira du même coup d’un premier match en carrière dans la LNH pour le jeune Bournival, qui avait été repêché par l’Avalanche du Colorado en troisième ronde (71e au total) lors de l’encan de 2010 puis échangé au Canadien quelques mois plus tard en retour du défenseur Ryan O’Byrne.

« C’est un bel accomplissement pour lui, avec tous les efforts qu’il a déployés au cours de sa carrière et surtout pendant le camp d’entraînement », a déclaré Therrien à propos du natif de Shawinigan-Sud. « Donc pour lui ce sera de continuer dans cette veine-là.

« Avec l’éthique de travail qu’il a, je ne suis pas trop inquiet. »

Lorsqu’appelé à révéler si Bournival allait jouer à l’aile ou au centre samedi soir, Therrien s’est contenté de dire « peut-être les deux ».

Plateaux impressionnants

Le seul membre du CH à avoir opté pour une matinée de repos samedi est le défenseur Josh Gorges, qui atteindra un plateau important en soirée puisqu’il disputera sa 400e rencontre dans l’uniforme du Tricolore.

Gorges se rappelle cependant qu’à ses moment avec le Canadien, il n’aurait jamais pensé se rendre à 400.

« Pour être honnête avec vous, au tout début, je ne croyais même pas en jouer 50, a-t-il dit. Donc ces dernières années ont été exceptionnelles, il n’y a pas de doute.

« C’est difficile de mettre le doigt sur un moment de ma carrière [dont je suis le plus fier], mais je pense que d’avoir réussi à jouer pour cette organisation quotidiennement, d’enfiler ce chandail, c’est quelque chose dont je suis assez fier. Je dis toujours à tout le monde que si tu joues au hockey à ce niveau, tu dois expérimenter ce que c’est de jouer dans cette ville pour cette organisation. Il n’y pas de meilleur endroit où être, il n’y a pas de meilleur endroit où jouer. »

Tomas Plekanec en sera quant à lui à son 600e match dans la ligue, tous avec le Canadien.

« C’est la constance d’un gars comme Plekanec que je retiens le plus, a indiqué Therrien. Premièrement c’est un accomplissement très important d’être capable de jouer 600 matchs avec la même équipe de nos jours. Et c’est un joueur qui a un rôle important au sein de notre formation, capable de jouer contre les meilleurs trios adverses, capable de piloter un jeu de puissance, capable de jouer en désavantage numérique, donc il est définitivement un acteur de premier plan.

« La chose que j’aime de Pleky, c’est qu’on sait à quoi s’attendre de lui. C’est sa constance. C’est un joueur très intelligent sur la patinoire et c’est sa constance qui a fait en sorte qu’il est rendu à son 600e match au sein de notre organisation. On en est très heureux et on est très fiers de lui aussi. »

Sans surprise, c’est Carey Price qui sera devant le filet du Tricolore, alors que Ray Emery gardera la cage des Flyers.

Brière, le nouveau venu chez le Canadien, affrontera les Flyers pour la première fois depuis qu’ils ont racheté son contrat au cours de l’été.

 

La LNH sur Facebook