Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Erik Karlsson permet aux Sénateurs de se sauver avec la victoire

samedi 2013-10-05 / 0:23 / LNH.com - Nouvelles

Par Joe Yerdon - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Erik Karlsson permet aux Sénateurs de se sauver avec la victoire
Erik Karlsson permet aux Sénateurs de se sauver avec la victoire

BUFFALO – Erik Karlsson a brisé le duel de gardiens entre les espoirs olympiques américains Craig Anderson et Ryan Miller quand il a marqué à 1:35 de la fin du temps réglementaire, vendredi, pour permettre aux Sénateurs d’Ottawa de se sauver avec une victoire de 1-0 à leur premier match de la saison, face aux Sabres de Buffalo.

Karlsson s’est amené à la droite de l’enclave et a tiré sur réception à la suite d’une passe de Clarke MacArthur. Anderson a repoussé 35 lancers pour récolter son 23e blanchissage en carrière. Miller s’est quant à lui retrouvé du côté des perdants malgré une performance de 44 arrêts sur 45 tirs.

« C’était un bon match, ça allait des deux côtés, a dit Anderson. Miller a livré une incroyable performance et je crois que c’était une de ces soirées qui allait se terminer avec un jeu chanceux, et on a eu une belle passe de MacArthur à Karl et je pense qu’il a donné environ la moitié de la force qu’il voulait donner [à son tir]. Mais la rondelle a trouvé l’ouverture. Millsy était incroyable et il faut lui donner du crédit pour avoir gardé son équipe dans le match. »

Miller avait mené les États-Unis jusqu’à la conquête de la médaille d’argent lors des Jeux de 2010 à Vancouver. Lui et Anderson, ainsi que Jonathan Quick des Kings de Los Angeles, sont les principaux candidats pour les postes de gardiens en vue des Jeux de Sotchi, qui auront lieu en février.

Plus de la moitié des arrêts de Miller ont été effectués en première période, quand il a stoppé les 23 rondelles qui ont été dirigées vers lui. Anderson a de son côté repoussé 16 tirs. Le total combiné de 39 lancers sans accorder de but après une période est le plus haut total de l’ère d’expansion dans la LNH, d’après le Elias Sports Bureau.

Moins de lancers ont été effectués au deuxième vingt, alors que Miller a fait 10 arrêts et Anderson, neuf. Le plus bel arrêt de Miller est survenu lorsqu’il a volé un but certain à Jason Spezza avec sa mitaine; Anderson a quant à lui préservé l’égalité de 0-0 en fermant la porte devant Thomas Vanek lors d’un 2-contre-1.

Anderson a effectué plusieurs autres arrêts aux dépens de Vanek, qui a terminé le match avec neuf tirs au but.

« Je crois qu’il en a réussi un autre devant Vanek; le tir avec l’écran devant lui était encore plus difficile à faire, a déclaré l’entraîneur des Sénateurs, Paul MacLean. Andy a fait les arrêts qu’on avait besoin qu’il fasse, et je pense que Miller à l’autre bout en a aussi réussis des excellents. La tenue des gardiens ce soir [vendredi] était évidemment le fait saillant de la rencontre. »

Anderson a été exceptionnel en 2012-13, mais a raté la moitié de la saison en raison d’une blessure à la cheville. Il a eu tout l’air d’avoir retrouvé sa forme de mi-saison vendredi, ce qui n’a pas surpris Spezza.

« Il s’est très bien préparé, il a gagné en confiance, a indiqué le nouveau capitaine d’Ottawa. Il est un des meilleurs gardiens de la ligue et nous sommes chanceux de pouvoir compter sur un gars qui nous donne l’occasion de gagner à chaque match. Les arrêts qu’il a faits nous ont permis de rester dans le match et de l’emporter. »

Le match semblait se diriger vers une période de prolongation avant que Karlsson, vainqueur du trophée Norris en 2011-12, ne déjoue Miller avec 95 secondes à faire à la rencontre. Karlsson a-t-il demandé à avoir la rondelle?

« Non, il m’a vu. J’attendais, je me suis faufilé », a dit Karlsson de MacArthur, un ancien des Sabres. « Miller a bien fait pendant tout le match, alors je me suis dit qu’il fallait que je place le disque entre ses jambières quand il allait effectuer un déplacement latéral, et ç’a fonctionné. »

L’entraîneur des Sabres Ron Rolston était très insatisfait de la performance de son équipe, surtout les revirements. Il a indiqué que le trio de Brian Flynn, Kevin Porter et Zemgus Girgensons avait été le meilleur des Sabres.

« Ils fournissent des efforts et jouent de la bonne façon. C’est un jeu très, très simple, a-t-il dit. Nous n’avons pas assez de joueurs qui jouent de la bonne manière en ce moment en début de saison. Alors nous sommes de retour… à la case départ.

« [Et si c’est eux notre meilleur trio], nous avons un problème. »

Vanek a vu les choses un peu différemment.

« Je crois que les deux équipes méritaient un point, a-t-il évoqué. Nous avons été la première équipe à plier à la fin, ce qui est décevant, mais l’effort était là encore une fois. »

Ottawa poursuivra sa séquence de six matchs à l’étranger pour amorcer sa saison en visitant les Maple Leafs de Toronto samedi. Les Sabres, qui présentent maintenant une fiche de 0-2-0, seront à Pittsburgh pour y affronter les Penguins ce soir-là.

 

La LNH sur Facebook